Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 août 2015 1 03 /08 /août /2015 11:25

 

 

Un nouveau parti politique des ex-Séléka naît à Kaga-Bandoro

 

Par Daniel Nguerelessio le

 

Le  Mouvement Patriotique pour la Centrafrique (MPC) est le nouveau parti-politique que des membres de l’ex-Séléka de la ville de Kaga-Bandoro ont mis en place lors d’une assemblée tenue  27 au 28 Juillet 2015. MPC se fixe les objectifs d’œuvrer pour la paix.

 

Le Général Mohamed Bahar, président de ce mouvement politique, s’est exprimé à l’occasion de la naissance du MPC et justifie les raisons de cette création. « C’est pour des initiatives de la paix et la libre circulation des personnes et des biens que nous avons décidé de créer ce parti  afin d’œuvrer pour la paix dans la région de Kaga-Bandoro en particulier et en République Centrafricaine en général», a-t-il justifié.

 

Il a souligné que « les membres du parti se disent engagés à protéger les populations civiles conformément aux engagements et résolutions du Forum de Bangui,  mais aussi de suivre le processus électoral dans ladite localité».

 

Le bureau de ce mouvement est composé de seize (16) membres. Le chef d’état major  de ce mouvement politique qui prend la coloration d’un mouvement armé est assuré par le Général de division Alkatim Mahamat, un des principaux leaders de l’ex-coalition Séléka, résidant à Moyen Sido, extrême nord de la Centrafrique.

 

La cérémonie de la présentation  de ce parti a eu lieu  le samedi 01 août dans l’enceinte du bureau de KNK de la ville de Kaga-Bandoro, en présence des autorités locales, des représentants de la Minusca, des ONG nationales et internationales ainsi que du Général Mohamed Bahar, président de ce mouvement.

 

 

COMMUNIQUE FINAL DES ETATS GENERAUX DU

MOUVEMENT PATRIOTIQUE POUR LA CENTRAFRIQUE

 

A l’issue des Etats Généraux tenus du dimanche 27 au 30  juillet 2015, à Kagabandoro, les principaux responsables militaires ont décidé de quitter massivement le Front Patriotique pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC)ex-coalition SELEKA, dont les dirigeants se sont résolument opposés à toute initiative de paix pour une sortie de crise acceptable par toutes les parties.

 

Ils informent l’opinion nationale et internationale qu’ils ont créé le Mouvement Patriotique pour la Centrafrique (MPC), regroupant tous les fils et filles de l’ex-coalition Séléka du FPRC pour œuvrer efficacement pour un retour à une paix durable en République Centrafricaine.

 

Composition13Ils respectent tous les engagements pris concernant la cessation des hostilités ainsi que les résolutions du Forum de Bangui. 

 

Les membres du Mouvement Patriotique pour la Centrafrique s’engagent solennellement pour la protection des populations, des ONG nationales et internationales.

 

Désormais les violences contre les personnes, les actes de pillages, les vols et les viols seront sévèrement réprimés.

 

Les Etats Généraux ont aussi recommandé d’intensifier la collaboration avec les autorités locales pour la restauration de l’autorité de l’Etat et ils mettront tout en œuvre pour assurer la libre circulation des personnes et particulièrement le bon déroulement de tout le processus électoral.

 

Les dirigeants du FPRC ex-SELEKA par contre ont rejeté l’Accord sur les principes de Désarmement, Démobilisation, Réintégration, Réinsertion et Rapatriement (DDRRR) et Réintégration dans les corps en uniforme de l’Etat Centrafricain, signé le 10 mai 2015, qui prenait en compte nos préoccupations et permettait d’envisager une issue favorable pour ceux qui ont pris les armes.

 

Ils continuent de privilégier l’option militaire et sont farouchement opposés  à toute initiative de dialogue, et à la bonne volonté de la communauté internationale de nous aider à sortie de la logique des armes.

 

Ils demeurent insensibles au sang des Centrafricains quotidiennement versé et aux larmes des victimes des exactions, des rapts, des vols et des viols.

 

Nous tiendrons une conférence de presse dans les prochains jours pour expliciter notre position

 

                                                        Fait à Kagabandoro, le 01 Août 2015

 

                                                        Le Président

 

 

                                                         Mohamed BAHAR

 

******************************************************************

 

COMPOSITION DU BUREAU POLITIQUE

 

Président :                    Général Mahamat Bahr

 

1er Vice-Président :   Général Mahamat Ousmane

 

Chargé de l’organisation politique de la mise en place des structures de base

 

SECRETAIRE GENERAL Abel BALENGUELE       Chargé de l’Administration et des relations avec les organisations internationales

 

COORDONATEUR Général en Matière de DDRR/RSS        Anour TIDJINA

 

2eCOORDONATEUR Général en Matière de DDRR/RSS      Abdel KARIM MOUSSA                    

 

COORDONATEUR Général ADJOINT  Ghislain BRIA

Chargé de l’organisation politique de la planification, de la cohésion sociale

 

Conseiller Politique Porte-Parole            IDRISS  AMAT

 

Conseiller Politique Porte-Parole         ALHAFI Ali

Adjoint

 

Conseiller Juridique               ZAKARIA Idriss

 

CONSEILLERS POLITIQUES en matière de DDRR/RSS

 

HASSAN HISSEN KOURCI

Abdelaziz RAKIS

 

Conseiller en matière de DDRR auprès du Bureau Politique

 

DJIDA Ali

 

Conseillère en matière de DDRR/RSS chargée de la sensibilisation

 

Madame SARAPE Didiane

 

Conseillère en matière en de réinsertion des femmes,

Chargée de la logistique

Madame

 

Conseiller, en matière de réconciliation nationale, chargé de la Plate-forme Religieuse

 

NGUETEMALE Dieu-béni.

 

Fait à KAGABANDORO le

 

 

Le Président

 

Mohamed BAHAR

 

 

 

DISCOURS  DE CLOTURE DES ETATS GENERAUX DU MOUVEMENT PATRIOTIQUE POUR LA CENTRAFRIQUE (MPC)

 

Excellence Monsieur le Ministre de l’Education Nationale, Ministre résident de la Nana Gribizi ;

 

Excellence, Monsieur le Ministre Délégué chargé de l’Elevage;

 

Honorable, Docteur NDAMA Jean Louis, Conseiller National de Transition ;

 

Excellence Monsieur le Représentant du Bureau de la Minusca ;

 

Monsieur le Préfet de la Nana Gribizi ;

 

Mesdames Messieurs,Représentants des ONG Nationales et Internationales ;

 

Mesdames, Messieurs 

:

Distingués invités

 

Nous nous vous remercions d’avoir bien voulu faire le déplacement pour honorer de votre présence, la cérémonie de clôture des Etats Généraux du Mouvement Patriotique pour la Centrafrique, MPC.

 

Notre Mouvement, composé des valeureux et dignes fils de Centrafrique, qui avaient pris les armes contre les injustices, l’exclusion et la marginalisation, ne voulant pas s’inscrire comme des bandits de grands chemins, ils se sont regroupés au sein de la SELEKA.

 

Malheureusement l’expérience n’a pas été à la hauteur des espoirs que beaucoup de femmes et d’hommes de Centrafrique avaient placé dans le renversement de BOZIZE.

 

Nous avions alors accepté notre regroupement et notre cantonnement en attendant une issue favorable de toutes les initiatives pour la paix, qui nous permettraient de revenir à une vie normale au sein de la société centrafricaine et de vaquer à nos occupations respectives.

 

Excellence, Mesdames, Messieurs

 

Distingués Invités,

 

Nous réaffirmons solennellement notre attachement à :

 

L’Accord de Cessation des hostilités signé, le 23 Juillet 2014 à Brazzaville, par les organisations politico militaires de la République Centrafricaine ;

 

L’Accord d’engagement entre le Gouvernement et les groupes politico militaires, signé à Bangui le 23 avril 2015 ;

 

L’Engagement des Groupes Armés participant au Forum de Bangui, signé le 5 Mai 2015, de mettre fin au recrutement et à l’engagement des enfants, ainsi que les autres violations graves des droits de l’enfant.

 

L’Accord sur les principes de Désarmement, Démobilisation, Réintégration et Rapatriement (DDRR) et Réintégration dans les corps en uniforme de l’Etat Centrafricain, signé le 10 Mai 2015, a été la base de notre réflexion et de l’action qui a conduit aux Etats Généraux.

 

Je voudrai vous parler du rejet par les dirigeants politiques de ne pas reconnaitre la pertinence d’une initiative aussi  déterminante pour la paix en République Centrafricaine. Ce faisant ils ont prouvé que laComposition13 vie des populations n’avait aucune valeur pour eux, notre avenir encore moins. Seule leur ambition de mettre le pays à feu et à sang pour s’emparer du pouvoir les guide.

 

Ils se sont alors déclarés ennemis de la paix en Centrafrique ennemis du peuple.

 

Nous avons alors ensembles, entamé une concertation qui a abouti à la création du Mouvement des Patriotes pour la Centrafrique MPC doté d’une direction politique et militaire afin de nous démarquer très nettement de ceux qui sont farouchement opposés à un retour à la paix et à une vie normale en République Centrafricaine.

 

Nous sommes pour une Centrafrique unie et indivisible. Vous comprendrez alors facilement que, désormais, nous ne pouvons pas tolérer une cohabitation avec les éléments opposés à la paix, à la réconciliation et au vivre ensemble. Nous leur donnons soixante-douze heures (72 heures) pour quitter les zones sous notre contrôle. Nous avions tout essayé, les discussions, les rencontres fraternelles, les explications sur le bien-fondé de l’Accord du DDRRR/RSS.

 

Ils se sont enfermés dans les manœuvres division par les mensonges, les calomnies, répandant quotidiennement leur venin en guise d’argument.

 

La difficile coexistence actuelle renferme tous les germes d’une issue dramatique que tout le monde déplorera.

 

Excellences,

Mesdames,

Monsieur

 

Composition13Nous sommes des professionnels formés dans le cadre des Forces Armées Centrafricaines avec les moyens mis à la disposition de l’Etat Centrafricain. Nous avons tous nos matricules militaires. C’est la raison pour laquelle nous sommes particulièrement concernés par l’Accord du DDRR.

                                                                      

Nous souhaitons, à une très grande majorité, retrouver nos frères d’armes lors de la restructuration et de la recomposition des Forces Armées Centrafricaines.

 

Les membres du Mouvement Patriotique pour la Centrafrique s’engagent solennellement pour la protection des populations, des ONG nationales et internationales.

 

Désormais les violences contre les personnes, les actes de pillages, les vols et les viols seront sévèrement réprimés.

 

Les Etats Généraux ont aussi recommandé d’intensifier la collaboration avec les autorités locales pour la restauration de l’autorité de l’Etat et ils mettront tout en œuvre pour assurer la libre circulation des personnes et particulièrement le bon déroulement de tout le processus électoral.

 

Depuis notre arrivée, la zone de Kaga-bandoro ravitaille Bangui en viande de bœuf c’est le résultat d’une cohabitation harmonieuse que nous avons instaurée et protégée. Nous nous engageons à étendre cette expérience et en nous appuyant sur les structures qui fonctionnaient très bien, nous identifierons, de concert avec tous les intéressés, des zones de pâturage protégées et la sécurisation des couloirs de transhumance.

 

Excellences,

Mesdames,

Messieurs,

 

Nous demeurons toujours ouverts à toutes les contributions qui nous permettront d’apporter une paix durable à notre pays.

                                  

Nous vous remercions d’avoir accepté de venir nous assister pour ces premiers pas que nous venons pour la longue marche de la paix.

 

 

 

                                Fait à KAGABANDORO le 26 Juillet 2015

 

 

Le Général Mohamed BAHAR

Encore une scission au sein de l'ex-Séléka : Nouredine Adam de plus en plus isolé

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com