Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

15 août 2015 6 15 /08 /août /2015 19:30

 

 

REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

 

Unité – Dignité – Travail

 

*************

 

                                    

          Après plusieurs années d’instabilité politique marquée par des conflits internes répétitifs qui ont ébranlé notre cher et beau pays, la République Centrafricaine, le retour à la paix était devenu l’impérieux besoin qui à incité les parties protagonistes aidées par la communauté internationale à se retrouver en juillet 2014 à Brazzaville pour signer ce qu’il était convenu d’appeler les accords de Brazzaville. Trois phases importantes ont scellé le contenu de ces accords, à savoir :

 

  1. L’arrêt des violences assorti d’une cessation des hostilités et l’engagement des acteurs pour la construction d’un dialogue national pacifique ;

 

  1. L’organisation des consultations populaires en RCA au niveau régional et des camps de réfugiés dans les pays voisins, avec pour finalité d’en sortir les termes d’un processus de réconciliation véritable et durable qui réhabilite le citoyen centrafricain dans son réel contexte sociopolitique ;

 

  1. Enfin, l’organisation à Bangui du Forum National de réconciliation et de reconstruction nationale.

 

Le Forum National de Bangui qui s’est fondé et qui s’est nourri essentiellement des résultats des consultations populaires, a tenu à toutes ses promesses ; comme l’ont attesté l’enthousiasme du peuple et les déclarations de satisfaction de la communauté internationale, garante du processus de paix en Centrafrique.

 

En effet, les consultations populaires, véritables innovations de cette assise ont eu le mérite de redonner la parole au peuple longtemps muselé.

 

 A cet effet, il importe de mentionner que si toutes les institutions actuelles sont frappées  par le sceau de la transition ; sauf  le peuple  est le vrai dépositaire du pouvoir de délibérer avant, pendant et après la transition. Preuve de sa suprématie ainsi que de l’obligation à toutes les centrafricaines et tous les centrafricains dignes de ce nom de se soumettre à ses décisions.

 

Force est de constater que depuis quelques jours, des rumeurs folles et persistantes font état d’une préparation par un groupuscule bien identifié, «les victimes» de la maturité politique du peuple souverain, d’un certains nombre d’actes dangereux qui violent successivement les recommandations du Forum National de Bangui, la Charte Constitutionnelle, voire même les décisions de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique Centrale (CEEAC).

 

Ce groupuscule aigri, assoiffé de pouvoir, ennemi de la démocratie n’a qu’un seul  et unique objectif, celui d’empêcher par tous les moyens les élections de se tenir dans les délais, ceci afin de perpétrer des actes criminels sur la paisible population.

 

Aujourd’hui, nous savons avec certitude qu’il s’agit d’une association des individus qui ne peuvent gagner les élections par les urnes, et qui sont également des chantres connus de la théorie de l’impunité qui s’agitent et manipulent désespérément.

 

 Au regard de ce qui précède, Nous Partis Politiques, réunis au sein de la Coordination des Partis et Associations Politiques sans Plate-forme :

 

  1. Demandons au Gouvernement de Transition de prendre toutes les mesures fortes qui s’imposent afin que les recommandations du Forum National de Bangui, émanation du peuple souverain s’appliquent sans délai dans toutes ses dimensions ;

 

  1. Présentons nos sincères condoléances à toute la Communauté Internationale pour leurs hommes tombés sur le champ d’honneur pour la paix dans notre pays, tout en lui demandant de tout mettre en œuvre, conformément aux termes de sa mission afin d’empêcher le plan macabre actuellement en gestation contre le peuple souverain ;

 

  1. Exhortons les forces de sécurité et de défense à intensifier les contrôle de sécurité, et au besoin neutraliser au nom de la paix ces ennemis du peuple ;

 

  1. Appelons toutes les filles et tous les fils de Centrafrique à se lever comme un seul homme afin dire oui aux élections, non à l’impunité, non à la manipulation, non à la démagogie ;

 

  1. Enfin, faisons appelle à la maturité de la classe politique afin qu’elle dénonce et se désolidarise de cette conspiration partisane sans issue.

 

Fait à Bangui, le

 

Le Coordonnateur de la CPAPS

      

 

 

       Rigobert VONDO

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com