Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 août 2015 7 09 /08 /août /2015 10:41

 

 

         

APA Bangui (Centrafrique) 2015-08-09 09:23:48 Un soldat du contingent rwandais des casques bleus basés en Centrafrique a abattu, samedi, quatre de ses compagnons d'arme avant de se donner la mort dans leur base à Bangui.


Ce n'est pas la première fois qu'une situation similaire se produit au sein des casques bleus déployés en Centrafrique.


L'année dernière, un soldat burundais avait été arrêté après avoir mortellement blessé un de ses compagnons d'arme. 


Le contingent rwandais des casques bleus s'occupe de la protection de la présidente de la République de Transition, Mme Catherine Samba Panza.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=830769#sthash.FFC1GiUx.dpuf

 

 

 

Fusillade sur une base rwandaise en Centrafrique : un acte sans doute « terroriste »

 

09 août 2015 à 15h40 Par AFP  La fusillade fratricide, qui a coûté la vie à quatre casques bleus rwandais samedi à Bangui sur une base du contingent rwandais de la Mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca), est un « acte déplorable », vraisemblablement à caractère « terroriste », a affirmé dimanche l'armée rwandaise.

 

Un casque bleu du contingent rwandais a ouvert le feu sur ses frères d’armes, tuant quatre d’entre eux et en blessant huit autres. « Les enquêtes indiquent pour le moment une motivation terroriste à cet acte déplorable », a indiqué dimanche un communiqué de l’armée publié à Kigali.

 

« L’incident a eu lieu le (samedi) 8 août vers 5H45 à Bangui, à l’état-major du Bataillon rwandais de la Minusca, dans le 5ème arrondissement » de la capitale, dans le quartier Socatel M’Poko, selon le communiqué.

 

« Les RDF (Forces de défense rwandaises) sont intervenues et ont tué le soldat assaillant, sauvant la vie de plusieurs autres casques bleus rwandais », ajoute le texte.

 

« Les victimes ont été immédiatement évacuées vers un hôpital de Bangui, quatre ont été opérées avec succès, aucun des huit blessés n’est dans un état critique ».

 

Une enquête ouverte

 

Ce communiqué, signé du porte-parole de l’armée, le général Nzabamwita, ne précise pas s’il s’agit d’une attaque à caractère islamiste ou d’une action isolée d’un partisan de l’opposition armée rwandaise en exil.

 

A Bangui, la Minusca a annoncé avoir ouvert une enquête pour « déterminer les circonstances et le mobile de cet incident inédit depuis la création de la Mission en avril 2014″.

 

En décembre 2013, des échanges de tirs avaient opposé soldats tchadiens et burundais de la force africaine de maintien de la paix (Misca, depuis remplacée par la Minusca), sans faire de victime.

 

La Minusca compte 10.800 hommes – Burundi, Cameroun, Congo, RD-Congo, Guinée Equatoriale, Gabon, Rwanda, Maroc, Sénégal, Pakistan et Indonésie -, appuyés par la force française Sangaris déployée fin 2013 pour enrayer les massacres entre communautés chrétienne et musulmane.

 

 

Centrafrique : Ban Ki-moon attristé par la mort de cinq Casques bleus rwandais de la MINUSCA

 

http://www.un.org/  9 août 2015 – Le Secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, s'est déclaré attristé samedi soir d'apprendre la mort de cinq Casques bleus rwandais déployés au sein de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA).

 

« Une enquête approfondie est en cours afin de déterminer les circonstances de cet incident au cours duquel huit autres casques bleus ont été blessés », a ajouté le chef de l'ONU dans un communiqué de presse rendu public par son porte-parole à New York.

 

Le Secrétaire général a présenté ses plus sincères condoléances aux familles des défunts ainsi qu'au gouvernement et au peuple rwandais.

 

Il a également souhaité un prompt rétablissement aux blessés.

 

 

LA MINUSCA DEPLORE LA PERTE DE CINQ CASQUES BLEUS

 

Bangui, le 8 août 2015 - Un casque bleu de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA) a ouvert le feu, le samedi 8 août 2015, sur ses frères d’armes, tuant quatre d’entre eux et en blessant huit autres. L’auteur de cette tragédie survenue à la base du contingent rwandais à Bangui a lui aussi trouvé la mort.

 

La MINUSCA a diligenté une enquête pour déterminer les circonstances et le mobile de cet incident, inédit de par son ampleur depuis la création de la Mission en avril 2014.

 

La MINUSCA présente ses condoléances émues au Gouvernement rwandais et aux familles des victimes. Elle souhaite prompt rétablissement aux blessés qui reçoivent actuellement des soins à l’hôpital de la MINUSCA à Bangui.

Centrafrique: Un soldat du contingent rwandais des casques bleus se suicide après avoir abattu quatre de ses compagnons

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com