Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 août 2015 6 08 /08 /août /2015 18:55

 

 

Fusillade mortelle inter-Minusca à la base Socati dans le 5ème arrondissement de Bangui

 

http://www.radiondekeluka.org/  samedi 8 août 2015 12:24

 

Cinq morts et  huit personnes blessées, c'est le bilan d'une fusillade qui a eu lieu ce 08 août 2015 au sein de la base de Socati dans le 5e arrondissement de Bangui où sont positionnés des éléments rwandais de la Minusca. Des détonations d'armes automatiques qui ont provoqué la panique dans le secteur.


Selon les premières informations recueillies par Radio Ndeke Luka à ce propos, il s'agit d'un militaire rwandais qui a ouvert le feu sur ces compagnons d'armes.


Selon Hamadoun Touré, porte parole de la Minusca, « C'est un casque bleu qui a tiré sur ces frères d'armes dans la matinée du 08 août 2015. Il a tué quatre d'entre eux avant d'être tué à son tour. Il y a eu au total, 5 morts et 8 blessés ».

Toujours selon le porte parole de la Minusca, « l'organisation onusienne a ouvert une enquête pour comprendre les circonstances et les mobiles de ce drame qui est inédit par son ampleur. On n'a jamais connu un tel acte depuis que la Minusca a été déployée en Centrafrique en septembre 2014. Nous présentons toutes nos condoléances au gouvernement rwandais ainsi qu'aux parents des victimes en attendant de connaître exactement ce qui s'est passé ».


La réaction du gouvernement centrafricain sur cet incident se fait encore attendre. La base Socati de la Minusca est située  non loin du terrain de football Bamara sis à côté de l’aéroport Bangui-Mpoko sur l'Avenue Omar Bongo Ondimba.

 

 

Centrafrique: un Casque bleu rwandais tue 4 compagnons d'armes avant d'être abattu


Bangui - AFP / 08 août 2015 17h03 - Un Casque bleu rwandais a tué quatre de ses compagnons d'armes et en a blessé huit autres, lors d'une fusillade au sein de leur contingent samedi à Bangui, avant d'être abattu, a-t-on appris auprès de plusieurs sources militaires.


C'est un soldat rwandais qui a pris son arme et il a tiré sur ses compagnons avant d'être abattu. Il y a eu cinq morts et huit blessés. C'est la première fois que cela arrive à la Minusca, a affirmé à l'AFP une source proche de la Mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca).


Une fusillade, a confirmé un officier centrafricain sous couvert d'anonymat, a éclaté samedi à la base du contingent rwandais, faisant au moins cinq morts (dont le tireur, NDLR) et huit blessés parmi les soldats. C'est un soldat qui a ouvert le feu sur ses compagnons d'armes pour des raisons qu'on ignore encore.


Le commandement rwandais au sein de la Minusca n'était pas joignable dans l'immédiat pour confirmer cette information.


Il s'agit du plus grave incident survenu au sein de la force onusienne depuis son déploiement en septembre 2014. En décembre 2013, des échanges de tirs avaient opposés soldats tchadiens et burundais de la force africaine de maintien de la paix (Misca) depuis remplacée par la Minusca, sans faire de victimes.


La Minusca, qui compte actuellement 10.800 hommes, comprend des contingents issus du Burundi, du Cameroun, du Congo, de RD-Congo, de Guinée Equatoriale, du Gabon, du Rwanda, du Maroc, du Sénégal, du Pakistan, et d'Indonésie, appuyés par la force française Sangaris déployée fin 2013 pour enrayer les massacres entre communautés chrétiennes et musulmanes. 


Le renversement en mars 2013 du président François Bozizé par une rébellion à dominante musulmane, la Séléka, a plongé la Centrafrique dans la plus grave crise de son histoire depuis son indépendance en 1960.


Les autorités de transition mises en place lorsque la Séléka a été chassée du pouvoir par l'intervention militaire française et internationale début 2014, peinent à relever ce pays déjà meurtri par des années de troubles et rébellions.



(©)

 

 

Des casques bleus rwandais s’entretuent à Bangui

 

http://rjdh.org/  PAR NAÏM-KAÉLIN ZAMANE LE 8 AOÛT 2015

 

Un casque bleu de nationalité rwandaise a ouvert le feu sur ses compagnons d’armes. L’incident s’est produit ce matin à Bangui. Le bilan fait état de cinq soldats tués dont celui qui a ouvert le feu et de huit blessés admis à l’hôpital pour des soins.

 

Selon le porte-parole de la Minusca, Hamadoun Touré, il y a eu fusillade fratricide ce matin dans la capitale centrafricaine.« Effectivement un casque bleu a ouvert le feu sur ses amis à Bangui. Il en a tué quatre et a lui-même été tué. Huit autres soldats sont blessés. Cela s’est produit dans leur base à Bangui», a-t-il répondu au RJDH.

 

Il a annoncé que la mission onusienne a pris les dispositions conséquentes pour que lumière soit faite sur les circonstances du drame. « Lorsque nous avons appris la nouvelle de la fusillade entre les casques bleus, nous avons immédiatement ouvert les enquêtes pour déterminer les circonstances de l’incident et le mobile de la fusillade », a-t-il fait savoir tout en reconnaissant que la tâche ne sera pas facile, « par ce que l’auteur de l’acte n’est plus en vie. Il a été tué par la suite».

 

Cette annonce tragique fait suite au décès d’un autre casque bleu, de nationalité camerounaise dans des affrontements du week end dernier à Bangui. Il avait été tué au km5 lors des heurts entre les casques bleus et des jeunes armés de ce secteur qui s’opposaient à l’arrestation de Aroun Gueye. Son corps a été rapatrié le mardi 04 août 2015.

Centrafrique: un Casque bleu rwandais tue 4 compagnons d'armes avant d'être abattu
Centrafrique: un Casque bleu rwandais tue 4 compagnons d'armes avant d'être abattu

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com