Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 août 2015 4 20 /08 /août /2015 21:32

 

 

 

http://rjdh.org/  PAR FRIDOLIN NGOULOU LE 20 AOÛT 2015

 

Le Conseil National de Transition a voté favorable au vote des réfugiés, pendant la cession de ce jeudi 20 août 2015. 60 conseillers nationaux ont voté  oui contre  et 57 qui ont voté non contre le vote des réfugiés, qui a suscité des débats ces derniers jours. Au total 118 conseillers ont voté.

 

461.000 personnes se sont réfugiées dans les pays voisins, selon les données officielles des humanitaires. Le CNT était contre le vote des réfugiés souhaité par le gouvernement et la communauté humanitaire, avant que la Cour Constitutionnelle de Transition ne déclare favorable le vote de ces derniers.

 

Le CNT est donc revenu sur sa décision pour voter  favorable au vote des réfugiés centrafricains pour  les élections présidentielles  d’octobre 2015.

 

Le recensement des électeurs se poursuit dans les provinces. Les centrafricains de l’étranger et les réfugiés ne se sont pas encore inscrits sur la liste électorale.

 

 

Les réfugiés centrafricains pourront voter (Parlement provisoire)

 

21/08/15 (AFP)

 

Le Conseil national de transition (CNT, parlement transitoire de Centrafrique), a approuvé jeudi le droit de voter aux élections d'octobre pour les centaines de milliers de Centrafricains réfugiés dans les pays voisins, a constaté un correspondant de l'AFP.

 

"Nous voulons à travers ce vote, une transition apaisée et transparente", a déclaré Alexandre-Ferdinand Nguendet, président du CNT à l'issue du vote.

 

La Cour constitutionnelle centrafricaine avait estimé le 24 juillet que "la non prise en compte du droit de vote des Centrafricains déplacés et réfugiés" était une "violation" de la Charte constitutionnelle, après le rejet par le CNT de cette disposition contenue dans le projet de loi électoral, lors d'un premier vote en juin.

 

Les difficultés liées à l'"organisation technique et matérielle ne permet(tent) pas de dénier aux citoyens centrafricains qui ont craint pour leur vie, leur droit de vote", selon la juridiction suprême, dont les décisions s'imposent à toutes les autorités administratives et juridictionnelles.

 

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) avait également exprimé mi-juillet son inquiétude face à cette décision.

 

Il y a actuellement 460.000 réfugiés centrafricains (un dixième de la population), installés principalement au Cameroun, au Tchad, en République démocratique du Congo (RDC) et au Congo.

 

Les autorités de transition en Centrafrique, qui peine à se relever de décennies de troubles incessants ayant abouti en 2013-2014 à des violences intercommunautaires massives, ont fixé la tenue des élections présidentielle et législatives au 18 octobre. Un éventuel second tour est prévu le 22 novembre.

 

Il s'agissait du troisième report de ce scrutin, initialement prévu en novembre 2014 dans cette ex-colonie française plongée dans la plus grave crise de son histoire depuis l'indépendance de 1960.

Centrafrique : Le parlement de transition favorable au vote des réfugiés à 60 oui contre 57 non

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com