Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 14:18

 

        

 

APA-Bangui (Centrafrique) 2015-08-26 13:10:13 Le gouvernement centrafricain a condamné avec fermeté les violences ayant fait une vingtaine de morts et plusieurs blessés, dont des humanitaires de la Croix-rouge internationale, à Bambari, une localité du centre du pays, dans un communiqué de presse lu, mercredi, à la radio et à la télévision nationales par son-porte parole, le ministre de la Sécurité publique, Dominique Said Panguindji.


Les auteurs de ces attaques odieuses seront recherchés et traduits en justice, indique le communiqué publié au terme de la visite effectuée dans la ville de Bambari, lundi dernier, par une mission gouvernementale.


Dans son communiqué, le gouvernement centrafricain demande aux ex-rebelles de la séléka de quitter les positions qu'ils occupent dans la ville, pour faciliter le retour des déplacés dans leurs quartiers respectifs. 


Mardi, le président du Conseil national de Transition (CNT), Ferdinand Alexandre Nguendet, a appelé les leaders communautaires de la région à tout mettre en œuvre pour faire cesser à ces violences qui, a-t-il affirmé, sont perpétrées par un groupuscule.

"Comment peut-on organiser des élections dans ces conditions d'insécurité"? S'est interrogé le président du CNT qui est originaire du centre de la Centrafrique.

La Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA) a également condamné les violences inter-communautaires qui ont repris à Bambari depuis l'assassinat d'un musulman par la milice chrétienne anti balaka, le 20 aout dernier. 


Les représailles lancées par les ex-sélékas ont fait plusieurs morts et de nombreux blessés. Nombreux sont les habitants de Bambari qui se sont également réfugiés dans la brousse pour fuir les violences.


La MINUSCA, qui a déployé une force d'interposition entre les belligérants, a appelé ces derniers à la retenue et au dialogue.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=832179#sthash.MReY1FSz.dpuf

Centrafrique: Le gouvernement condamne les violences à Bambari

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com