Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 août 2015 5 21 /08 /août /2015 15:10

 

 

 

 

http://www.lesafriques.com/  21-08-2015

 

Des centaines de tonnes de marchandises destinées pour la Centrafrique et le Tchad bloquées au port de Douala, alors que des camionneurs poursuivent la grève pour des raisons d’insécurité.

 

Quelque 3000 containers en direction de la Centrafrique et du Tchad sont actuellement bloqués au port de Douala, à cause notamment des problèmes d’insécurité dus aux attaques de la secte terroriste nigériane Boko Haram et aux mouvements armés centrafricains. Une situation qui pourrait engendrer une congestion du port de Douala, « le port étant un lieu de transit et non un lieu de stockage des marchandises » rappelle-t-on au Port autonome de Douala (PAD). A cause de l’insécurité, les camionneurs camerounais desservant le corridor Douala-Bangui sont en grève depuis quelques jours. Pour preuve, le 18 juillet 2015, quatre camionneurs camerounais ont été attaqués, puis froidement assassinés par une bande armée en territoire centrafricain, alors qu’ils convoyaient une cargaison de marchandises à Bangui, la capitale. Depuis lors, ce sont plus de 400 camions qui sont stationnés au niveau de la frontière.

 
Pour trouver une solution à ce problème, les administrations douanières du Cameroun, de la Centrafrique et du Tchad ainsi que d’autres acteurs concernés par le trafic sur le corridor Douala-Bangui et Douala-N’djamena se sont retrouvés à Douala le 20 août 2015 en vue de proposer des solutions de sortie de crise. Des experts des trois pays réunis jeudi dans la métropole économique camerounaise, ont en terme de propositions, préconisé le renforcement immédiat des mesures de sécurité impliquant les gouvernements des trois pays, mais également, l’implication de la MINUSCA, la Mission de paix des Nations en Centrafrique pour ce qui est de ce pays. Par ailleurs, l’on a proposé la création des ports secs pour éviter la congestion du port de Douala. Des ports secs qui pourraient être crées à Douala, mais aussi dans les villes d’Edéa et Belabo, respectivement dans les régions du Littoral et de l’Est.

 
Pays d’hinterland, la Centrafrique et le Tchad assurent l’essentiel de leurs exportations et importations à partir du port de Douala, qui concentrent de part et d’autre, plus de 80 % du trafic des marchandises des deux pays. 

 

ACHILLE MBOG PIBASSO, RÉDACTEUR EN CHEF, ZONE CEMAC

Lu pour vous : Cameroun : 3000 containers en direction de la Centrafrique et du Tchad bloqués au port de Douala

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com