Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 août 2015 7 02 /08 /août /2015 12:12
Au moins un casque bleu tué en Centrafrique
Au moins un casque bleu tué en Centrafrique
Au moins un casque bleu tué en Centrafrique
Au moins un casque bleu tué en Centrafrique

 

 

 

DAKAR, 02/08/2015 à 12:40 (Reuters) - Au moins un casque bleu de la  Minusca, la mission de maintien de la paix de l'Onu déployée en  Centrafrique, a été tué au cours d'affrontements avec des hommes  armés qui ont éclaté dimanche dans un quartier de la capitale,

 

Bangui, annonce un porte-parole de la mission des Nations unies.

 

"La mission a lancé une opération destinée à arrêter une  personne recherchée par la police pour divers crimes. Nos forces  ont alors été prises sous un feu nourri", précise ce même  porte-parole, joint à Bangui par téléphone.

 

 "Un membre de la Minusca a été tué et plusieurs autres ont été blessés", précise-t-il.

 

 

  (Bate Felix; Simon Carraud pour le service français)

 

Reuters © 2015 Thomson Reuters. All rights reserved.

 

 

RCA: la Minusca attaquée à Bangui

 

Par RFI 02-08-2015 à 14:53

 

En Centrafrique, la force des Nations unies, la Minusca et la police centrafricaine ont mené une opération visant à arrêter le chef d'une faction musulmane dans le quartier de PK5 à Bangui. Rien ne s'est déroulé comme prévu.

 

Très tôt dans la matinée de ce dimanche 2 août, les forces internationales de l’ONU appuyées par la police centrafricaine ont voulu arrêter un chef de faction dans le quartier musulman du PK5. L'homme était recherché pour divers crimes et délits.

 

Selon le porte-parole des casques bleus en Centrafrique, des hommes armés de grenades et d’armes automatiques se sont alors interposés. Les échanges de tirs se sont propagés dans tout le quartier une bonne partie de la nuit et jusqu’au milieu de la matinée. Un casque bleu a trouvé la mort, huit autres sont blessés dont certains dans un état grave.

 

Lourd bilan

 

Alors, le quartier est toujours bouclé, mais, selon des habitants joints par RFI, au moins un véhicule blindé des Nations unies aurait été gravement endommagé et brûlé par les assaillants, une information pour l’instant non confirmée par la Minusca.

 

Côté civil, le bilan est également très lourd et s’alourdit d’heure en heure : deux morts, selon l’imam de la mosquée Ali-Babolo et plusieurs blessés pris en charge par Médecins sans frontières (MSF) à l’hôpital général. « Nous avons douze victimes de violences qui ont été blessées par balle ou bien par des éclats de grenade, signale une responsable de MSF. Huit d'entre eux vont être pris au bloc opératoire. Trois d'entre eux sont dans un état critique ».

 

Un bilan qui continue sans doute de s’alourdir car le quartier est toujours très difficile d’accès et il est très difficile également d’en sortir. Selon des habitants, il resterait encore de nombreux blessés, bloqués à l’intérieur du quartier.

 

 

 

NDLR : Il s’agit en effet de la tentative d’arrestation par la MINUSCA avec mandat d'arrêt dûment délivré par le Procureur de la République d’éléments extrémistes de la bande à Tidjani, Haroun Gueye et autres supplétifs de Nouredine Adam de l’ex Séléka, retranchés aux alentours de la mosquée centrale du Km 5. Ce sont leurs éléments qui ont riposté en balaçant une grenade et en ouvrant le feu sur les forces internationales.  On espère qu’on en restera pas là et que cette bande de criminels sera mise hors d’état de nuire pour que la paix revienne définitivement au Km 5 actuellement quadrillé par les casques bleus.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com