Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

29 juillet 2015 3 29 /07 /juillet /2015 18:06
Réponse de l'UDPP à Marcel Diki Kidiri

 

 

 

AUNION DEMOCRATIQUE DU PEUPLE  POUR LE PROGRES

                                                              (Unité-Justice-Travail)

                                                           Tél : (+236) 75736278

BP : 2820 / Poste centrale-Bangui (Centrafricaine)

 

Le Président                                                   Bangui le  26 JUILLET 2015 

N° 002 /UDPP/PR

 

A Monsieur Marcel DIKI-KIDIRI

Candidat Indépendant à  l’élection présidentielle             

Galabadja III, Bangui (Centrafrique)

 

Objet : Votre lettre de démission à F. ZAMETO MANDOKO

 

Monsieur,

 

Le Bureau Exécutif  de l’Union Démocratique du Peuple pour le Progrès (UDPP) a pris connaissance avec étonnement le contenu injurieux de votre lettre du 20 Juillet 2015 dans laquelle vous annonciez votre démission de l’UDECA, parti dont vous prétendez être co-fondateur. Vous êtes dans vos droits de quitter une formation si les idéaux ayant suscité votre adhésion ont changé.

 

Dans une lettre à vous adressée par le Président de l’UDECA, lettre dans laquelle il vous faisait remarquer votre comportement anti-statutaire et vous sommait de démissionner. En réponse à la lettre de votre ex-camarade, vous vous êtes permis de vous attaquer à « tous les partis qui se réclament de la démocratie …. » en citant pêle-mêle ces partis dont l’UDPP. Et vous de continuer : « ...devraient se rassembler pour constituer un seul grand parti démocratique pour être crédible et efficace. Force est de constater que cela n’arrivera pas car les leaders de ces partis sont tellement ancrés dans une logique de rivalité nombriliste qu’ils perdent de vue l’intérêt général du pays. » Je comprends que vous êtes un nostalgique du parti unique, donc de la pensée unique. Mais votre attaque insultante contre les leaders des partis, vous conviendrez avec moi, n’a aucun rapport avec vos démêlés partisans au sein de l’UDECA ! Elle est gratuite !

 

Au nom de l’UDPP, je ne peux vous laisser insulter des centrafricains qui ont tenté et tentent de faire avancer les choses. Je suis un de ces « leaders…nombrilistes ! Et je vous réponds !

 

Monsieur DIKI-KIDIRI, rien ne vous autorise à parler de l’intérêt général du pays qui semble être votre souci majeur. Ayant bénéficié de la bourse payée par nos parents pour effectuer des études en France, vous auriez dû rentrer au pays comme Zarambeaud, Ngoupandé, Nditifé, Papéniah, Djimarim, Téguédéré, Mabingui et plein d’autres, afin de contribuer au développement de notre pays. Tel n’a pas été le cas. Vous aviez opté pour rester en France et travailler pour elle au CNRS par simple cupidité. La France paie bien ceux dont elle n’a pas supporté le coût des études. Vous aviez déroulé toute votre carrière en France, payé vos impôts en France, et vous êtes admis à la retraite en France. Ayant signé à l’époque un engagement décennal, vous devriez rembourser, jusqu’au dernier franc, à la Centrafrique toutes les bourses dont vous aviez bénéficié depuis le secondaire jusqu'au supérieur !

 

Mais voilà, après avoir fait valoir vos droits à la retraite avec au bout une pension rondelette, vous débarquez en Centrafrique avec vos grosses bottes, non pas pour enseigner à l’Université de Bangui le contenu incompréhensible de votre fameux « dictionnaire Sango », mais pour être Président de la République. Vous prenez les Centrafricains pour des imbéciles. Vos diatribes contre les institutions de la Transition, notamment le CNT, vos élucubrations radiophoniques font sourire tous ceux comme moi qui vous ont connu. Regardez-vous au moins dans la glace chaque matin ? Vous n’êtes pas bien placé pour donner des leçons de patriotisme à qui que ce soit en Centrafrique. L’intérêt général de notre pays ? Vous ne savez vraiment pas de quoi vous parlez. Vous ne connaissez pas vraiment la Centrafrique et son peuple, alors  cessez d’insulter les autres. Les insultes n’ont jamais été des arguments politiques. C’est après plus de 70 ans que vous découvrez enfin que les autres sont des « nombrilistes » alors que vous faisiez tranquillement fortune en France après avoir largement profité des fruits de la sueur des nos parents. Vous devriez avoir honte ! La Centrafrique n’est pas une poubelle, voyez-vous ?

 

Nous, à l’UDPP,  nous nous tenons prêts à tout débat, à la radio, devant le peuple,  avec vous et avec tous ceux de votre acabit, qui prétendez bêtement donner de leçon de « Patriotisme » aux autres et qui croyez que c’est en étant Président de la République qu’on peut servir son pays. Que savez-vous du « patriotisme », vous ? Restez dans le cadre de votre UDECA que vous avez vite fait de trahir ; Ne parlez plus de l’UDPP que si vous souhaitez engagez un débat avec elle. Elle n’a que cure de votre petite prétention présidentielle.

 

 A bon entendeur, salut !

Réponse de l'UDPP à Marcel Diki Kidiri

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com