Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

30 juillet 2015 4 30 /07 /juillet /2015 17:52

 

 

 

NATIONS UNIES Mission multidimensionnelle des Nations Unies pour la Stabilisation en Centrafrique MINUSCA UNITED NATIONS

 

United Nations Integrated Mission for the Stabilization in Central African Republic

 

 

Le Représentant spécial du Secrétaire général des Nations Unies pour la République centrafricaine, Babacar Gaye, est rentré mardi à Bangui en provenance d’Addis Abeba. Dans la capitale éthiopienne, il a pris part à la 8è réunion du Groupe International de Contact (GIC) sur la centrafrique. La réunion s’est penchée sur les derniers développement politiques et sécuritaires en République centrafricaine, sur le processus électoral, le Désarmement, la Réforme du secteur de la Sécurité et la mobilisation de ressources. A cette occasion, le chef de la MINUSCA a relayé le message du Secrétaire général des Nations Unies réaffirmant la mobilisation de l’ONU “aux côtés du peuple centrafricain. Les Autorités de la transition ont été invitees à ”oeuvrer sans relâche à la reconstruction du tissu social, à la promotion de l’inclusivité et à la lutte non équivoque contre l’impunité”

 

Pour lui, il s’agit-là de questions essentielles. à l’aune desquelles se mesurera la refondation de la République centrafricaine, clef de sa stabilité durable. Les participants au 8è GIC ont félicité les autorités de transition ainsi que la MINUSCA pour l'approche innovatrice pré-DDDR qui permettra de créer les conditions nécessaires pour la bonne tenue des élections ; Dans le même esprit, ils ont mis en exergue les efforts engagés envers la mobilisation des ressources nécessaires pour le programme national DDRR. Les participants ont également salué les efforts déployés par les autorités de la transition en vue d'établir les bases qui permettront de démarrer le processus de la Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) qui est de longue haleine et exige un consensus national. En vue de créer un environnement propice à des élections libres, régulières, transparentes et ouvertes, la MINUSCA poursuit les préparatifs des opérations pré-DDR avec les missions de sensibilisation qui continuent de sillonner le pays pour y rencontrer les représentants des groupes armés. Parallèlement à ces initiatives, la MINUSCA poursuit son assistance alimentaire aux combattants des camps Béal, BSS et RDOT commencée depuis le 1er Juin 2015.

 

PROCESSUS ELECTORAL

 

L’enregistrement des électeurs dans l’aire opérationnelle 2 n’est pas effectif partout dans les huit préfectures concernées de l’Ouest du pays. Des centres d’inscription ont ouvert dans la plupart des préfectures même si tous les centres prévus ne sont pas opérationnels. Plusieurs raisons sont évoquées notamment le problème logistique et de mise à disposition des moyens pour acheminer les kits d’enregistrement vers les centres d’inscription, le non-paiement des frais de formation, l’insécurité de certaines zones. Ainsi, dans la Kemo, sur 128 centres d’inscription prévus, 126 ont commencé à fonctionner sauf deux centres qui, pour des raisons de sécurité, n’ont pas débuté l’opération d’enregistrement. Le fonctionnement des centres d’inscription de l’aire opérationnelle 2 est confronté aux mêmes problèmes de panne de kits caméras et de pénurie de formulaires. L’ANE a pris des dispositions pour remédier autant que possible à tous ces difficultés. Ainsi, des stocks de caméras sont envoyés auprès des démembrements de l’ANE pour éventuellement remplacer les caméras en panne.

 

En ce qui concerne la situation de Bangui, l’opération d’enregistrement des électeurs a continué. Les données statistiques partielles des électeurs de Bangui s’élèvent au 28 juillet 2015 : au total 292 755 personnes dont 166,432 hommes et 126,323 femmes, soit respectivement 57% et 43%. Par ailleurs, la situation de l’enregistrement des électeurs débuté pour certaines préfectures le 19 juillet et pour d’autres un peu plus tard (Aire Opérationnelle No2) s’élève à 108 957 dont : 1. Lobaye : 4 357 2. Kemo : 34 497 3. Sangha Mbaere : 5 760 4. Ombella Mpoko : 64 353 Les statistiques pour l’aire opérationnelle 2 ne sont pas aisées à obtenir par nos Bureaux Electoraux Régionaux (BER) du fait essentiellement des difficultés de communication entre le chef-lieu et tous les centres d’inscription. Des efforts sont en cours pour trouver une solution permettant d’avoir des statistiques.

 

COHESION SOCIALE

 

Dans le cadre de son appui à la réconciliation nationale et à la cohésion sociale, la MINUSCA continue son soutien au processus relatif à l'accès de la communauté musulmane au cimetière qui se trouve au quartier de Boeing. Plusieurs réunions relatives à ce processus ont eu lieu au cours de la semaine dernière, au cours desquelles la volonté de la communauté musulmane et des habitants de Boeing pour parvenir ensemble à une solution pacifique au problème a été notée, et le consensus obtenu pour préparer un document décrivant les points d'accord qui sera signé par les différentes parties. Les Affaires civiles continuent à fournir un appui à la finalisation dudit document et à planifier les activités à propos de la cohésion sociale (y compris des QIPs) pour la phase de consolidation. Par ailleurs, la MINUSCA lancera un projet THIMO pendant les prochains jours afin de soutenir les efforts de consolidation de la paix et mettra en œuvre un plan des patrouilles UNPOL au Boeing.

 

JUSTICE ET ADMINISTRATION PENITENTIAIRE

 

Les audiences de la Cour Criminelle de la Cour d’Appel se sont terminées le 21 Juillet 2015 (le 17 juillet, date initialement retenue pour la fin des audiences, a été déclarée chômer en raison d’Eid alFitr). Les 60 affaires jugées concernaient des cas de torture, mutilation de cadavre, meurtre, vol à mains armées, association de malfaiteurs, détention illégale d’arme de guerre, détournement de deniers publics et faux et usage de faux. La MINUSCA travaille actuellement avec les autorités nationales afin d’évaluer les résultats des audiences (nombre de personnes jugées, nombre de jugements délivrés par contumace, nombre de personnes acquittées, etc). Un atelier d’évaluation sera organisé à cette fin.

 

DROITS DE L’HOMME

 

Soucieux de promouvoir et de protéger les droits de l’homme en RCA et de lutter contre l’impunité, la Division des Droits de l’Homme de la MINUSCA et l’Office du Haut-Commissariat des Droits de l’Homme avec l’appui financier de l’Union Européenne ont mis sur pied un projet de « Renforcement de la promotion et de la protection des droits de l’homme en République Centrafricaine ». Les périodes électorales étant plus sensibles et propices aux violations des droits de l’homme, il est urgent d’agir à titre préventif pour limiter les atteintes aux droits humains. Ainsi, pour habiliter les acteurs de la société civile à agir en tant qu’agents du changement en contribuant effectivement à la promotion et à la protection des droits de l’homme, un atelier de renforcement des capacités sur le monitoring des violations des droits de l’homme en période électorale de deux jours a débuté mardi 28 juillet 2015 au bénéfice de 100 acteurs de la Société Civile. Le but de cet atelier étant de : Renforcer les capacités des acteurs de la société civile sur le nécessaire respect des droits de l’homme en période électorale ; Rapporter les violations des droits de l’homme en temps opportun ; Assurer un partage fluide et régulier des informations collectées sur les violations des droits de l’homme ; Maintenir un contact régulier en vue d’assurer un suivi des cas de violations des droits de l’homme rapportés ; Réduire les violations des droits civils et politiques durant tout le processus électoral ;

 

POINT DE SITUATION DE LA FORCE

 

Le mardi 28 juillet 2015, un groupe d’individus armés non encore identifiés ont ouvert le feu sur une patrouille de la MINUSCA au niveau du village de Diba, à 19 km de Baboua, dans la Préfecture de la Nana-Mambéré. Un casque bleu a été blessé au cours de cette attaque que la MINUSCA condamne avec la dernière énergie. Des initiatives sont en cours pour déterminer les circonstances de l’incident et pour en identifier les auteurs et les appréhender. Les attaques répétées contre les éléments de la MINUSCA ne la détourneront pas de sa mission essentielle de protection des populations, d’appui au rétablissement de l’autorité de l’Etat et au processus politique. C’est dans ce cadre, que la force de la Minusca a effectué 4515 patrouilles la semaine dernière sur toute l’étendue du territoire. Les localités de Kabo, Bouca, Kaga Bandoro, Batangafo, Markounda, Baboua ont bénéficié d’une attention particulière. Une femme accusée de sorcellerie a été sauvée par les casques bleus de la Minusca en patrouille à Batangafo le 23 juillet 2015.

 

Le renforcement en hommes et matériel sur les positions de Zemio, Rafai et Obo est en cours. Le 23 juillet 2015, la Force de la Minusca a escorté le ministre centrafricain de la Jeunesse de Bozoum et Paoua ; elle a assuré la sécurité des équipes de l’ANE (autorité nationale des élections) de Bossangoa à Benzambe, de Bossangoa à Nana Bakassa et de Bria à Bambari. Le 25 juillet 2015, la force a sécurisé la distribution des vivres aux déplacés du Site Saint Christophe de Bambari. Hier, le 28 juillet 2015, la force a sécurisé la visite du Maire de Kaga-Bandoro et son équipe dans les localités de DEKOA et de MBRES pour rencontrer la population et écouter ses doléances. La sécurité des convois a été assurée comme d’ordinaire par la force de la Minusca sur tous les axes. 436 véhicules ont été escortés par la force de la Minusca sur tous les axes au cours de la semaine passée. Les mesures de sécurité ont été renforcées sur la MSR1, ce qui a rassuré les transporteurs qui planifiaient un arrêt temporaire de leur travail sur cet axe si important pour tous les habitants de ce pays. Nous déplorons ensuite des cas d’accidents de circulation observés ces derniers jours sur cet axe causés probablement par l’état de la route en cette période pluvieuse.

 

A titre illustratif, 04personnes ont été tuées et 06 autres blessées en date du 24 juillet 2015 suite à un accident survenu à un véhicule commercial sur la Msr1 à 18 km de Bossembele en provenance de Boali. La Force a administré les premiers soins aux blessés et les a conduits à l’hôpital de BOALI. Dans le cadre de la lutte contre l’impunité, la force de la Minusca a appuyé le gouvernement centrafricain dans le transfert de 05 détenus de Bambari à Bangui. Ces détenus ont été transportés par hélicoptère le 23 juillet 2015. Le service Génie de la MINUSCA vient de terminer les travaux de réhabilitation de la route Bouar-Baoro, phase II. Il est en train de faire la maintenance des routes dans la ville de Bria, de Bria vers Zemio et de Kaga-Bandoro vers Sibut.

 

POINT DE SITUATION DE LA POLICE

 

La Police de la MINUSCA continue d’assurer la sécurisation des centres dans le cadre du processus de recensement des électeurs à Bangui et ses zones périurbaines. Le processus a également démarré en province, notamment à Bouar et à Bria. La Police de la MINUSCA présente dans ces deux localités a déployé ses officiers dans les différents centres afin de permettre aux populations de se faire enregistrer en toute sécurité. Quant à la situation sécuritaire au cours de la semaine sous examen, elle a été marquée par une recrudescence de la criminalité à Bangui. 17 infractions ont été recensées à Bangui par les équipes de la MINUSCA. Les infractions les plus marquantes sont 03 cas d’homicide, 07 cas de coups et blessures et 04 cas d’enlèvement. Des coups de feu suivis d’une explosion de grenade ont aussi été entendus dans le 3e Arrondissement, sans faire de dégâts. Sur ces 17 infractions recensées, 12 ont été résolues.

 

En ce qui concerne les interpellations et saisies d’armes, plusieurs opérations ont été coordonnées dans la semaine écoulée, qui ont permis de mettre à la disposition de la justice 09 individus dont 04 interpellés par les casques bleus. Une personne a également été sauvée de la vindicte populaire et une autre, blessée par balles, a bénéficié de l’assistance des casques bleus qui l’ont conduite à l’hôpital pour des soins. En outre, l’Etat-major Conjoint du Secteur de Bangui a dépêché ses unités pour diverses missions de sécurisation conformément à son mandat de protection des populations civiles. Plus de 150 patrouilles ont effectuées de jour comme de nuit. Dans le cadre de son appui au renforcement des capacités des forces de sécurité intérieure, la Police de la MINUSCA a animé le 22 juillet 2015, une session de formation sur le thème «CADRE LEGAL DE PROTECTION DES FEMMES CONTRE LES VIOLENCES» au profit de 09 Officiers de Police Judiciaire centrafricains dont 03 femmes. Cette formation s’est déroulée dans les locaux de la Police des mineurs.

MINUSCA - POINT DE PRESSE HEBDOMADAIRE [29 juillet 2015] ACTIVITES DU REPRESENTANT SPECIAL

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com