Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

25 juillet 2015 6 25 /07 /juillet /2015 00:32

 

 

 

http://www.journaldebrazza.com   Par Gaspard Lenckonov - 24/07/2015

 

Le ministre français de la Défense, Jean Yves Le Drian, a été reçu en audience le 24 juillet 2015 à Oyo par le Chef de l’Etat congolais.

 

 Au cours de leurs entretiens, les deux hommes ont salué l’évolution du processus électoral en République Centrafricaine (RCA). Jean Yves Le Drian, qui effectue une longue tournée en Afrique, sortait de Bangui, où il a effectué une brève visite jeudi soir. Là-bas, il s’est entretenu avec la Présidente de la Transition en Centrafrique, Catherine Samba Panza. Leurs entretiens ont été focalisés sur l'appui de la France «au bon déroulement du processus électoral» et l'exigence du respect du calendrier électoral, afin de vite tourner la page de la transition. Le problème des mineurs centrafricains abusés sexuellement par des soldats français de la force Sangaris a été également évoqué, rapporte la presse centrafricaine.

 

Le ministre français a tenu à mettre les informations reçues à Bangui à la disposition de Denis Sassou N’Guesso, Médiateur international dans la crise centrafricaine. «Je suis venu au Congo d’abord pour rencontrer le Président Sassou N’Guesso, en sa qualité de Médiateur de la crise centrafricaine, puisque j’ai passé la journée d’hier en RCA, à Bangui, pour assister à l’exercice Sibut. Je voulais lui parler de l’évolution de la Centrafrique. Donc, il n’y a pas beaucoup d’éléments particuliers. Nous avons seulement beaucoup parlé de la RCA, l’évolution de la Centrafrique de manière positive. Aujourd’hui, nous sommes dans une situation plus sécurisée», a-t-il déclaré au sortir de l’audience à Oyo.

 

 M. Le Drian a ensuite rappelé que la mission des Nations Unies s’était mise en place pour la transition et que le Président Sassou N’Guesso en est garant. «Il fallait évoquer toutes ces questions. Nous nous sommes mis d’accord pour que le processus électoral aille le plus loin possible, jusqu’à son terme pour que ce pays retrouve à la fois la démocratie et la sérénité», a-t-il insisté. L’engagement de la France d’appuyer le processus électoral en Centrafrique a été réitéré le 14 juillet dernier par l’ambassadeur de France en RCA, Charles Malinas.

 

 «La convention qui a été signée porte sur l’aide budgétaire globale de la France. Elle va donner 8 millions d’euros à la Centrafrique pour essentiellement deux choses : d’abord aider l’État à faire face à ses obligations notamment les salaires des fonctionnaires et contribuer à hauteur de 2 millions d’euros au processus électoral», avait-il déclaré. La coopération entre la France et le Congo, précisément en matière militaire, a été également au centre des entretiens entre le Chef de l’Etat congolais et le ministre français de la Défense. A propose de cette coopération, «aucun problème particulier ne se pose. Nous sommes tout à fait en phase de réaliser le plan d’action commun. Nous avons une coopération extrêmement forte, nous avons confiance en des forces armées du Congo. Donc, il n’y avait pas de sujet particulier sur cette question».

Lu pour vous : Denis Sassou N’Guesso et Jean Yves Le Drian saluent l’évolution du processus électoral en RCA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com