Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

28 juillet 2015 2 28 /07 /juillet /2015 22:14

 

 

 

Par Naïm-Kaélin Zamane le 28 juillet 2015

 

Le préfet de la Nana-Mambéré est optimiste sur la libération du Sous-préfet et du Maire de Baboua. Frédéric Ouagonda a confié ce matin au RJDH qu’une cellule de crise vient d’être mise en place et une mission d’information dépêchée par le gouvernement est présente à Bouar.

 

L’équipe conduite par le ministre conseiller à la Primature Christophe Gazam-Betty est en consultation avec plusieurs groupes armés qui revendiquent le kidnapping et espère bientôt dénouer la situation.

 

L’autorité étatique a trouvé de satisfaisant le niveau de négociations entre le gouvernement, la Minusca et les ravisseurs. Tout en indiquant que la confidentialité est le maitre-mot dans les situations de prise d’otage, le préfet de la Nana-Mambéré a expliqué que « les ravisseurs espèrent sortir de leur état et retrouver une vie normale. Ils ont fait des revendications et nous sommes en discussions avec eux. Mais vous savez, nous sommes en pourparlers, nous ne pouvons donc pas trop communiquer sur ce qui se fait ».

 

Les autorités kidnappées se trouveraient selon Frédéric Ouagonda en bonne santé. « Je puis rassurer les proches des autorités de Baboua arrêtées que leurs proches ne sont pas en danger. Elles vont bien », poursuit-il en précisant que le contact avec ces dernières ne se fait qu’au travers de leurs ravisseurs.

 

Le préfet a préféré taire l’identité des ravisseurs soulignant que « les négociations pourront être un fiasco si nous nous mettons à divulguer certaines informations ».

 

Contacté, le Ministre conseiller à la Primature, Christophe Gazam-Betty a déclaré conduire à Bouar une mission d’information qui a procédé à la mise en place d’une cellule de crise composée du préfet de la Nana-Mambéré, des experts de la Minusca et de lui-même. « Plusieurs groupes armés se sont présentés comme les preneurs des otages. Nous nous informons encore et identifieront le groupe détenant réellement les otages. Pour l’instant, nous nous informons », a-t-il dit au RJDH.

 

Le  Sous-préfet et le Maire de Baboua ont été kidnappés le dimanche 19 juillet  alors qu’ils revenaient de Bouar. L’acte s’est produit à 72 kilomètres de Bouar. Aucun groupe armé n’a officiellement revendiqué le rapt. Mais plusieurs sources l’attribuent aux rebelles du Front Démocratique du Peuple Centrafricain (FDPC), d’Abdoulaye Miskine

Le préfet de la Nana-Mambéré optimiste sur la libération des otages de Baboua

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com