Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 juillet 2015 2 21 /07 /juillet /2015 12:58

 

 

 

http://rjdh.org/ Par Auguste Bati-Kalamet le 21 juillet 2015

 

Les combattants de l’ex-Séléka de Moyenne Sido (extrême nord), détiennent encore des armes de tous les calibres. Le général Alkatine responsable de ce groupe armé, souligne que le Désarmement, Démobilisation la Réinsertion et le Rapatriement (DDRR) de ces miliciens serait une solution d’une paix durable en Centrafrique.

 

De la ville de Kaga-Bandoro à Moyenne Sido, les ex-Séléka détiennent encore des armes de guerre et des effets militaires. Ils mènent des activités étant des forces légales. Les services de la gendarmerie, de la police, des douanes, sont contrôlés par ces anciens combattants.

 

Le général Alkatine de Moyenne Sido suggère au gouvernement d’accélérer le processus du DDRR, afin de faciliter la libération de la population qui vit quotidiennement avec des hommes en armes malgré elle. « Notre volonté est de rencontrer le gouvernement afin de discuter de ce problème, qui est capital pour le peuple centrafricain », a-t-il suggéré.

 

Il a ajouté que les conditions pour qu’un groupe armé soit désarmé se discute entre les deux parties, le gouvernement et les responsables des groupes armés. « Ce n’est qu’un secret militaire qui ne peut pas être livré à la presse actuellement. Plusieurs hommes détiennent encore des armes, dans différentes zones du nord et du centre de Centrafrique. Il faut les désarmer, c’est important », a-t-il insisté.

 

« Plusieurs recommandations ont été envoyées au gouvernement de la transition. Nous avons suggéré la réinsertion des éléments des groupes armés dans les forces de défense, à la gendarmerie, à la police et au services des eaux et forêt », a dit Issène Ndokoro Abdoul Bassité, porte parole du général Alkatine. Selon lui, son équipe est dans l’attente d’une suite de la part du gouvernement.

 

Des ex-Séléka sont en train d’être enregistrés par le staff de ce groupe armé, afin d’entendre les processus DDRR. Le général Alkatine est le responsable des ex-Séléka depuis la ville de Moyenne Sido, région frontalière jusqu’à Kaga-Bandoro et les périphériques.

L’ex Séléka Alkatine se dit favorable au processus DDRR à Moyenne Sido

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com