Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 juillet 2015 5 03 /07 /juillet /2015 15:11

 

 

      

 

APA Bangui (Centrafrique) 2015-07-03 12:29:26 Seuls les diamants en provenance des zones de l’ouest de la Centrafrique sont autorisés à être vendus à l’étranger, a annoncé, jeudi à Bangui, le ministre centrafricain des Mines et de la Géologie, Joseph Agbo.

 

La décision du Processus de Kimberley de lever partiellement les sanctions sur l'exportation du diamant centrafricain ne concerne que les diamants produits dans les zones de l'ouest du pays, a précisé M. Agbo, dans une déclaration à  la presse à  son retour de Luanda (Angola) où il a participé, du 22 au 26 juin, à  la conférence des pays membres du processus de Kimberley.


La mesure ne concerne pas les diamants des autres régions du territoire national, a-t-il ajouté.


Après plusieurs missions effectuées dans les zones de l'ouest du pays, les membres du Processus de Kimberley ont estimé que ces zones dans lesquelles l'état a repris ses droits avec le déploiement de l'administration, pouvaient être considérées comme des "zones vertes" conformes aux principes du système de certification des diamants, a expliqué M. Agbo.


Il a demandé aux populations des autres préfectures minières de renforcer leurs capacités en matière de législation minière, afin que toutes les zones de la République centrafricaine puissent devenir des zones vertes, conformes au Processus de Kimberley.


Le ministre des Mines et de la Géologies a souhaité que dans ces zones, où l'administration est en train de se réinstaller, les armes de guerre ne puissent plus circuler pour qu'elles soient déclarées zones vertes autorisées à  exporter les diamants.

"Le processus de Kimberley pense que dans les zones qui ne sont pas sous contrôle de l'état, où l'administration est inexistante et où les armes circulent, les diamants sont vendus pour entretenir les conflits et les rébellions'', a expliqué M. Agbo.


C'est pour cette raison que la Centrafrique a été suspendue par ce processus depuis le mois de mai 2013'', a-t-il dit, souhaitant la levée totale de l'embargo sur toute l'étendue du territoire afin que les Centrafricains qui opèrent dans la filière diamantaire puissent en profiter.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=827905#sthash.x7mCzOkw.dpuf

 

Centrafrique : Seuls les diamants en provenance de l’ouest du pays sont exportables

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com