Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 03:04

 

 

 

http://fr.radiovaticana.va 22/07/2015 12:43

 

Coordonnateur humanitaire par intérim, Marc Vandenberghe ainsi que toute la communauté humanitaire en République centrafricaine ont condamné vivement l’attaque contre un convoi de vivres du Programme alimentaire mondial (PAM), perpétrée le 18 juillet 2015, à 20 km de Baboua, une localité située au nord-ouest du pays. Le convoi transportait des vivres destinés aux populations affectées par la crise qui sévit depuis quelques années à Bangui la capitale et dans l’ensemble du pays.

 

Ce convoi de 20 véhicules escortés par les casques bleus de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), a essuyé des tirs qui ont causé la mort d’un des chauffeurs, renversant ainsi son véhicule, et blessant d’autres personnes à bord.

 

Exprimant vivement sa préoccupation suite à cette attaque, Marc Vandenberghe, Coordonnateur intérimaire des agences humanitaires déployées en République centrafricaine a condamné mardi 22 juillet cet acte violent en ces termes : « Je condamne cette violence et j’appelle tous les belligérants à respecter et protéger les travailleurs humanitaires qui portent assistance à des milliers de personnes affectées par le conflit dans le pays. La situation humanitaire dans l’ouest du pays est inquiétante et les principes de neutralité, d’indépendance et d’impartialité ainsi que les règles du droit international humanitaire doivent être respectés ».

 

Il faut signaler par ailleurs, qu’en République centrafricaine, l’accès humanitaire continue d’être entravé par diverses contraintes, en particulier par la violence contre les civils, et les agents humanitaires. La recrudescence des attaques armées sur la Route d’Approvisionnement Principale n°1 à l’ouest du pays « met en péril la poursuite des activités humanitaires dans l’ensemble du pays ».

 

Face à ce triste constat, la communauté humanitaire en République centrafricaine « lance un appel pressant à toutes les parties au conflit pour qu’elles s’abstiennent de s’en prendre aux agents humanitaires, et qu’elles leur permettent de faire leur travail et de sauver des vies en toute sécurité dans l’ensemble du pays ». 

 

 

Centrafrique : l'ONU condamne une attaque meurtrière contre un convoi d'aide humanitaire du PAM

 

http://www.un.org 

 

22 juillet 2015 – Le Coordonnateur humanitaire intérimaire, Marc Vandenberghe et toute la communauté humanitaire en République centrafricaine ont vivement condamné mercredi une attaque contre un convoi de vivres du Programme alimentaire mondial (PAM) le 18 juillet, à 20 km de Baboua au nord-ouest du pays.

 

Un camion du convoi de 20 véhicules escortés par les casques bleus de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine (MINUSCA), a reçu des tirs qui ont mortellement touché le chauffeur. Son véhicule s'est renversé, blessant plusieurs personnes.

 

« La communauté humanitaire exprime ses sincères condoléances les plus à la famille de la victime et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », précise le communiqué de presse du Bureau des Nations Unies pour la coordination des affaires humanitaires (OCHA).

 

« Je condamne cette violence et j'appelle tous les belligérants à respecter et protéger les travailleurs humanitaires qui portent assistance à des milliers de personnes affectées par le conflit dans le pays », a déclaré M. Vanderberghe. « La situation humanitaire dans l'ouest du pays est inquiétante et les principes de neutralité, d'indépendance et d'impartialité ainsi que les règles du droit international humanitaire doivent être respectés ».

 

L'accès humanitaire continue d'être entravé par diverses contraintes dans le pays, en particulier par la violence contre les civils, et les travailleurs humanitaires. La recrudescence des attaques armées sur la Route d'approvisionnement principale 1 à l'ouest du pays met en péril la poursuite des activités humanitaires dans l'ensemble du pays.

 

« La communauté humanitaire lance un appel pressant à toutes les parties au conflit pour qu'elles s'abstiennent de s'en prendre aux travailleurs humanitaires, et qu'elles leur permettent de faire leur travail et de sauver des vies en toute sécurité dans l'ensemble du pays », souligne le communiqué de presse.

Centrafrique : Attaque contre un convoi humanitaire près de Baboua

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com