Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 juillet 2015 4 23 /07 /juillet /2015 21:04

 

 

POINT DE PRESSE HEBDOMADAIRE

 

DU 22 JUILLET 2015

 

Activités du chef de la MINUSCA

 

Le Chef de la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation en République centrafricaine, Babacar Gaye, a décidé de dépêcher mardi le Commandant de la Force, le Général, Martin Chomu Tumenta, dans la Préfecture de la Nana-Mambéré.suite à la série d’attaques armées de ces dernières semaines dans l’Ouest du pays.

 

Il s’agit de déterminer les raisons de la recrudescence de la violence dans cette partie et d’y trouver des solutions au moment où la tendance générale est au retour progressif au calme. Parallèlement, le Chef de la MINUSCA a multiplié les consultations pour essayer de voir l’implication réelle des éléments du Front Démocratique centrafricain(FPDC) auxquels sont attribuées les attaques ou celle d’autres forces.

 

Le déplacement du Général Tumenta marque aussi la détermination de la MINUSCA à renforcer la sécurité sur un axe vital pour l’approvisionnement de Bangui et surtout pour l’économie centrafricaine.Le Porte-parole militaire vous donnera de plus amples détails sur cette visite.

 

Situation politique

 

La MINUSCA a pris note du décret de la Chef d’Etat de la Transition sur proposition du Premier ministre, portant nomination ou confirmation des membres du Gouvernement de Transition en date du 20 Juillet 2015. La MINUSCA va continuer de travailler avec les autorités de la Transition dans le cadre de son mandat.

 

La Représentante Spéciale Adjointe du Secrétaire Général des Nations Unies pour la République centrafricaine, Diane Corner, a dirigé mardi la rencontre mensuelle de la MINUSCA avec les partis politiques représentés par une quarantaine de responsables dont les anciens Premiers ministres Martin ZIGUELE et Maitre Nicolas TIANGAYE.

 

A cette occasion, Mme Corner a rappelé brièvement les défis auxquels la RCA se trouve confrontée et donné la parole aux représentants de la Police et de la Force de la MINUSCA pour faire le point de la situation sécuritaire aussi bien à Bangui qu’à l’intérieur du pays. Ils seront suivis par une présentation sur les enjeux, l’état d’avancement de la réforme du Secteur de la sécurité et la responsabilité des partis politiques/Candidats pendant le processus électoral. Les débats enrichissants et d’un bon niveau ont permis aux participants d’être suffisamment édifiés et de partager leurs appréhensions relatives à l’effectivité de la sécurité dans le pays, au vote des réfugiés, à la nécessité d’un désarmement réel pendant le processus électoral pour des scrutins apaisés.

 

Processus électoral

 

L’Autorité Nationale des Elections (ANE) a une nouvelle fois prorogé la période d’enregistrement des électeurs de Bangui jusqu’au lundi 27 juillet 2015. Les efforts de sensibilisation et de mobilisation de la population ont commencé à générer des effets avec l’augmentation journalière du nombre de personnes inscrites sur la liste électorale durant toute la semaine dernière. Par contre, il est à noter une tendance à la baisse depuis l’annonce de la prorogation.

 

Les données statistiques partielles de l’enregistrement des électeurs de Bangui à la date du 21 juillet 2015 : au total 278 428 électeurs ont été inscrits sur la liste électorale de Bangui dont 159 766 hommes et 118 662 femmes, soit respectivement 57 % et 43 %.

 

Par ailleurs les données partielles de l’enregistrement de l’aire opérationnelle No2 se présentent comme suit :

 

Ombelle Mpoko (Bégoua, Bimbo, Damara et Boali) : 6010 électeurs inscrits ;

 

Kemo :                                                                         1471

 

     TOTAL GENERAL                                                   7481

 

Pour l’aire opérationnelle 2, la formation des formateurs sous-préfectoraux et des agents recenseurs a été réalisée au cours de la semaine dernière et à l’heure actuelle, l’enregistrement des électeurs est en train de débuter en principe dans tous ces endroits. Ainsi dans l’Ombella Mpoko, l’opération d’enregistrement a débuté dans 4 communes sur 9 depuis samedi 18 et dimanche 19 juillet 2015. Il s’agit de Bimbo, Bégoua, Boali et Damara. Les 5 autres communes restantes n’ont pas encore fini la formation de leurs agents recenseurs.

 

Dans la préfecture de la Kemo, l’enregistrement des électeurs a commencé depuis le 19 juillet à Sibut  et à Dékoa. 

 

Dans la Lobaye, l’enregistrement des électeurs devait commencer ce mardi 21 juillet 2105 à Mbaiki. 

 

Dans l’Ouham-Pende, le lancement de l’inscription des électeurs a démarré depuis lundi 20 juillet 2105 dans la commune de Bocaranga.

 

Le déploiement des matériels et kits d’enregistrement des électeurs est terminé dans l’ensemble du pays sauf à Obo. En effet, l’Assistance Electorale Intégrée avait pris en charge le déploiement des matériels jusqu’au niveau des préfectures.

 

Sensibilisation et Communication :

 

Un plan de déploiement des matériels de sensibilisation est mis en œuvre par l’ANE pour  acheminer vers les préfectures de l’intérieur du pays tous les outils de sensibilisation réceptionnés à Bangui.  Ainsi, certaines préfectures de l’aire opérationnelle 2 comme la Lobaye et Kemo ont déjà reçu tous les outils nécessaires à la sensibilisation des électeurs.

 

Pour l’aire opérationnelle 3, le déploiement de tous les outils de sensibilisation sera fait au même moment que celui des formateurs nationaux chargés de la formation des formateurs sous-préfectoraux et de la supervision de la formation des agents recenseurs.

 

Parallèlement,  les Bureaux Electoraux Régionaux de la MINUSCA continue d’apporter leur appui aux équipes de formateurs nationaux déployés dans leurs zones respectives pour assurer la formation des formateurs sous-préfectoraux ainsi que des agents recenseurs; De même, ils apportent leur soutien aux démembrements de l’ANE sur le déploiement des matériels et kits d’enregistrement des électeurs en vue du démarrage des opérations d’inscription dans leur zone respective ; ils poursuivent l’animation de séances de sensibilisation de la population sur le processus d’enregistrement des électeurs et assurent le suivi de la cartographie électorale.

 

Opération de pré-DDR

 

La MINUSCA , en pleine coopération avec des représentants du gouvernement et de l'équipe de pays des Nations Unies, poursuit ses efforts de sensibilisation vis-à-vis des groupes armés à travers le pays pour expliquer le concept de la phase de pré-DDR, les encourager à accepter le soutien offert au cours de cette phase, et en retour, pour sécuriser leurs armes ; créant ainsi un environnement sécurisé pour garantir un processus électoral apaisé.

 

A cet effet, une délégation de la MINUSCA est aujourd’hui à Bria et sera vendredi à Paoua. La semaine dernière, elle avait déjà rencontré les leaders des groupes armés de Bambari pour le lancement des opérations de pré-DDR. Cette semaine, lundi 20 juillet la délégation s’est déplacée à Kaga Bandoro, où la sensibilisation des leaders des groupes armés a réussi à lever certains doutes dans l’esprit des groupes armés et a contribué à une meilleure compréhension du processus de pré-DDR et du DDRR.

 

De même, la MINUSCA poursuit son assistance humanitaire aux habitants des camps Béal, du Bataillon de Soutien et des Services (BSS) et du régiment de Défense opérationnelle du territoire (RDOT).

 

Du 16 au 22 juillet 2015, la MINUSCA a pu surveiller, vérifier et documenter, aussi bien à Bangui qu’à l’intérieur du territoire, 12 incidents portant violations et/ ou  abus des droits de l’Homme ayant porté préjudice à 18 victimes. Après vérifications et recoupements, les incidents rapportés seraient l’œuvre présumé des groupes armés.

 

La MINUSCA reste vivement préoccupée par les atteintes au droit à la vie, à l’intégrité physique ainsi que par les arrestations et détentions arbitraires de personnes dont des femme (5 ), un homme âgé de 63 ans. Les faits  ont eu pour cadres les préfectures de la Ouaka, de la Haute Kotto et de la Nana-Grebizi.

 

La MINUSCA continue de suivre avec attention les assises de la session criminelle au Tribunal de Grande Instance de Bangui en vue de s’assurer des garanties liées au droit fondamental des prévenus au cours du procès. 

 

Appui à la Cohésion sociale

 

La MINUSCA salue les efforts actuellement déployés par les communautés locales et les autorités centrafricaines pour trouver une solution au cas du cimetière de Boeing dans le 8è arrondissement. La MINUSCA continue d’appuyer le processus de reconciliation avec la participation des communautés chrétienne et musulamane en vue de permettre un accès sécurisé au cimetière pour tous. Il s’agit là d’un pas important vers la paix, la reconciliation et la cohesion sociale.

 

Dans le cadre de sa contribution à la cohésion sociale en RCA, la MINUSCA en collaboration avec les autorités de la Maison Centrale de Ngaragba a organisé une cérémonie qui a réuni les représentants de certaines associations Musulmanes, Catholique, Evangélique et Pentecôtiste autour des pensionnaires de cette prison à l’occasion de la fête de fin du Ramadan. Les représentants de ces différentes communautés ont tour à tour prêché sur les bienfaits et la nécessité de la bonne cohabitation entre Chrétiens et Musulmans à l’intérieur et en dehors de la prison. La cérémonie, présidée par le représentant du Directeur de l’Administration Pénitentiaire a été marquée par un match de football opposant deux équipes composées chacune de détenus chrétiens et musulmans. Des dons en vivres et en espèce ont été offerts aux détenus par les représentants de ces associations.

 

Amélioration des conditions de détention

 

Au courant de la semaine écoulée, la MINUSCA a initié des démarches dans les localités de Bouar et de Bria visant à soutenir les efforts des autorités locales dans l’amélioration de la prise en charge sanitaire des détenus. Au niveau de Bria, ces démarches ont abouti à la distribution des kits d’hygiène aux détenus par le Comité International de la Croix Rouge (CICR) ainsi que la prise en charge des pensionnaires par le soin des ONGs Médecins sans Frontières et International Médical Corps.  A Bouar, les démarches ont abouti à la reprise des soins aux détenus par les Sœurs de la Paroisse Catholique de la ville. Il faut signaler que les détenus de ces deux localités sont logés soit dans des cellules de commissariats et  gendarmeries soit dans des lieux de détention temporaire et ce, dans des conditions assez précaires. La MINUSCA continue à renforcer les capacités des autorités nationales dans le respect des droits des personnes privées de liberté.

 

Dans le cadre de son soutien au rétablissement de l'autorité de l'État dans l’ensemble du pays, la MINUSCA a fourni un appui logistique et financier qui a permis à 69 des 71 Sous-préfets de rejoindre leurs lieux d’affectation grâce à un appui logistique et financier de la part de la MINUSCA.

 

POINT DE SITUATION DE LA FORCE

 

Le commandant de la Force de la Minusca, le Général de Division Martin Chomo Tumenta, accompagné par certains officiers de son Etat-major, a tenu une réunion de sécurité ce 21 juillet 2015, à l’Etat-major du Secteur Ouest à Bouar, avec le Commandant du Secteur et son Etat-major ainsi que le personnel des Nations Unies œuvrant dans ce secteur.

 

L’objet de la rencontre était d’analyser les voies et moyens d’améliorer la sécurité sur la route principale numéro 1 ( MSR1), régulièrement perturbée par des groupes de bandits armés qui tendent des embuscades occasionnant des morts et blessés ainsi que des biens et matériels endommagés.

 

Le General TUMENTA, profondément préoccupé par cette situation d’insécurité sur cette route d’intérêt capital pour la survie de la population de Bangui en particulier et pour l’économie du pays en général, a pris des mesures énergiques pour neutraliser ces groupes armés.

 

Il s’agit notamment de faire des opérations et des patrouilles régulières dans le secteur et particulièrement dans la partie située entre BELOKO-BEBOUA , occuper en permanence les zones ou se cachent ces bandits armés avant de lancer des attaques sur les convois et d’appliquer à la lettre les mesures arrêtées en commun accord entre la force de la Minusca et les syndicalistes et transporteurs au cours des réunions tenues en dates des 09 et 11 juin 2015.  Pour rappel, les mesures prises dans ces réunions étaient relatives notamment au dispositif des éléments d’escorte dans le convoi, à la vitesse des véhicules, au contrôle technique des véhicules avant le départ, à la conduite à tenir en cas de pannes ,d’accidents et  de halte technique, etc..

 

Le Commandant de la Force de la Minusca a encore une fois réitéré le renforcement de la collaboration entre tous les acteurs en matière de sécurité pour démanteler définitivement ces groupes armés   

 

La Force de la Minusca est en train d’appuyer le gouvernement dans l’escorte et la protection des ministres résident qui se rendent ces derniers jours dans les préfectures sous leur responsabilité pour rencontrer la population locale ;

 

Dans le but de se porter près de la population pour sa protection et de sécuriser le processus électoral en cours, la force  vient de déployer des troupes pour la première fois à OBO. La force de la Minusca a continué aussi à escorter le matériel électoral et les équipes de l’ANE dans les différentes localités du pays.

 

La Force de la Minusca a sécurisé les cérémonies marquant la fin de la période du Ramadhan des musulmans le 27 juillet 2015 ; elle a aussi escorté des aides en vivres offertes par la Présidente de transition Mme Catherine SAMBA PANZA aux réfugiés et déplacés centrafricains de Kaga Bandoro et en a sécurisé la distribution. En date du 15 juillet 2015, la force a sécurisé l’installation d’une antenne de la radio Ndakeluka à Bambari pour permettre à la population de la préfecture de l’OUAKA de capter ses programmes

 

En date du 16 juillet 2015, un groupe d’hommes armés a attaqué le village BANGORO à 10 km sur l’axe Markounda-Paoua. Il a tué une personne, volé du bétail, cassé des boutiques et maisons. Alertés par la population, les casques bleus œuvrant dans le secteur se sont rendus sur les lieux. Après un court moment d’échange de coups de feu, ces bandits se sont enfuis en direction du Tchad dont la frontière se trouve à environ 01 km de la localité. Le bétail volé a été abandonné  par les bandits en fuite et a été récupéré et remis aux propriétaires le lendemain matin.

 

La force de la Minusca a effectué cette semaine passée, 4567 patrouilles dans tous les secteurs. Elle aussi escorté 431 véhicules sur tous les axes.

La réhabilitation de la route Bouar-Baoro, phase II  par le service Génie de la Minusca est à 90% de sa réalisation.

 

POINT DE SITUATION DE LA POLICE

 

La situation sécuritaire à Bangui continue de s’améliorer par rapport aux semaines écoulées, grâce à une présence constante sur le terrain de la Police et la Gendarmerie appuyée par la Police de la MINUSCA. Suivant l’analyse des données en notre possession, 06 infractions ont été recensées par les casques bleus comme la semaine précédente. Il faut cependant déplorer un cas de braquage intervenu hier nuit et un cas d’enlèvement en cours de vérification.. En outre, 02 personnes ont été interpellées cette semaine par la Police de la MINUSCA.

 

Deux cas de découvertes de grenades et un cas de remise volontaire de grenades ont également été enregistrés. A ce propos, la Police de la MINUSCA salue la collaboration des populations qui, de plus en plus, n’hésitent pas à saisir les forces de sécurité pour signaler des armes ou grenades découvertes ou encore des infractions dont elles ont connaissance. C’est le lieu ici de rappeler les numéros mis à leur disposition. Il s’agit des numéros suivants :

 

21 61 33 42

 

21 61 70 98

 

En ce qui concerne le recensement électoral à Bangui, les équipes de la Police de la MINUSCA continuent d’assurer la sécurité dans tous les centres d’enregistrement des électeurs.  A ce jour aucun incident majeur au plan sécuritaire n’a été enregistré. Les forces internationales en liaison avec les forces de sécurité intérieure poursuivent leur mission de sécurisation conformément au Mandat. 

 

La Police de la MINUSCA a renforcé son dispositif sécuritaire dans la ville de Bangui pour permettre aux habitants de passer la fête de Ramadan dans les meilleures conditions. Aucun incident n’a été rapporté.

 

La Police de la MINUSCA continue de soutenir la Police centrafricaine et la Gendarmerie nationale par des projets à impact rapide, conformément à son mandat d’appui à la restauration de l’autorité de l’Etat. En effet, un projet à impact rapide de plus de 24 millions a été initié pour renforcer les capacités fonctionnelles de la Compagnie de la Circulation routière et de la Direction de la Police judiciaire. Ce projet visait deux objectifs :

 

Former 45 policiers de la Compagnie de la Circulation routière en matière de régulation de la circulation, Droits de l’Homme, Genre, Ethique et déontologie, protection des civils.

 

Doter en équipements divers, la Compagnie de la Circulation Routière et de la Direction de la Police judiciaire.

 

Ce 16 Juillet 2015, à l’occasion d’une cérémonie qui s’est tenue à la compagnie Nationale de Sécurité, la Police de la MINUSCA a procédé à la remise officielle de ces équipements à ces deux unités qui sont désormais plus opérationnelles et plus à même d’offrir de meilleures prestations aux populations civiles.

 

La Police de la MINUSCA a renforcé sa présence dans la région de la NANA-MAMBERE. En effet, en plus des UNPOL déjà présents à Bouar et Bossangoa, une unité de police constituée, forte de 147 personnes, a été déployée depuis le 15 juillet dernier dans cette région. L’unité sera basée à Bouar. C’est donc un appui significatif qui est ainsi apporté à la Police et à Gendarmerie locale pour une meilleure sécurisation de la population.

 

MINUSCA - Bureau de la Communication et de l’Information Publique (CPIO)

 Activités du chef de la MINUSCA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com