Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

10 juin 2015 3 10 /06 /juin /2015 10:59

 

 

 

COMMUNIQUE

 

 

•          Les experts en paludisme et les dirigeants de plus de 35 pays africains se réunissent pour étudier des stratégies innovantes afin de passer du contrôle du paludisme à son élimination.

 

•          Cette réunion, organisée par Novartis, encourage le partage des bonnes pratiques et aide à accélérer les mesures pour atteindre le nouvel objectif de l'OMS qui souhaite réduire la charge du paludisme de 90 % d'ici 2030.

 

•          Des menaces croissantes, parmi lesquelles un financement insuffisant, l'apparition d'une résistance aux médicaments et la progression de maladies comme Ebola, pourraient anéantir les efforts faute de réaction.

 

MAPUTO, Mozambique, 10 juin 2015/ -- Novartis (NVS) (http://www.novartis.com) lance aujourd'hui le 14e Atelier de partage des meilleures pratiques des Programmes nationaux de lutte contre le paludisme (PNLP). L'Afrique est à un carrefour dans la lutte contre le paludisme. Cette rencontre permettra aux experts en paludisme de plus de 35 pays africains de discuter de la nécessité de disposer de nouveaux outils et stratégies innovants pour éliminer le paludisme.

  

« Cette discussion ne pouvait pas mieux tomber dans la mesure où la Communauté de développement de l'Afrique australe a déjà avancé dans le programme d'élimination en sélectionnant huit pays pilotes pour la campagne d'élimination », a déclaré Nazira Abdula, la ministre mozambicaine de la Santé.

 

Cet atelier de trois jours, organisé par Novartis, avec le soutien d'organisations internationales comme l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme et le Malaria Consortium, se concentrera sur la « stratégie technique mondiale de lutte contre le paludisme 2016-2030 » de l'OMS qui vise à accélérer les progrès dans la lutte contre le paludisme. Les responsables des PNLP discuteront des progrès techniques réalisés à ce jour et de la manière dont ces outils peuvent être mis en œuvre et améliorés pour atteindre le nouvel objectif de l'OMS qui souhaite réduire la charge de morbidité et de mortalité due au paludisme de 90 % d'ici 2030(1).

 

« Novartis est fière de proposer cette plateforme unique, a déclaré Linus Igwemezie, responsable de l'initiative Novartis contre le paludisme (Novartis Malaria Initiative). Ces rencontres ont été conçues pour les membres des PNLP par des membres des PNLP afin d'élaborer de nouvelles idées et stratégies pour éliminer cette maladie mortelle. »

 

La réunion des PNLP survient alors que le monde a atteint une étape décisive dans la lutte contre le paludisme : depuis 2000, à l'échelle mondiale, le taux de mortalité du paludisme a diminué de 47 %1, ce qui a aidé la communauté qui lutte contre le paludisme à comprendre que l'élimination est possible. Cependant, de nouvelles menaces, comme un financement insuffisant, l'apparition d'une résistance aux médicaments et la progression de maladies comme Ebola, pourraient anéantir les efforts faute de réaction.

 

Simon Kunene, responsable du PNLP du Swaziland a déclaré : « Ces réunions des PNLP sont des plateformes importantes pour partager les meilleures pratiques à l'échelle du continent et accélérer le progrès. Le Kenya, par exemple, a amélioré de manière significative la qualité de sa gestion des cas de paludisme depuis la mise en œuvre de la nouvelle politique qui requiert un test de diagnostic avant le traitement. Il en va de même dans toute la Communauté de développement de l'Afrique australe qui a apporté des améliorations considérables à la gestion des cas après avoir harmonisé les protocoles de traitement dans la région. Dans mon pays, le Swaziland, nous avons fait d'énormes progrès en vue de l'élimination du paludisme grâce à une meilleure surveillance de la maladie, un élément crucial puisqu'il permet aux responsables du programme d'affecter leurs ressources. »

 

Depuis le premier atelier en 2006, cet événement unique constitue une plateforme pour partager les expériences et les meilleures pratiques en matière de gestion du paludisme. Des projets révolutionnaires ont vu le jour grâce à ces rencontres, comme le programme « SMS for Life » destiné à mieux gérer les stocks dans les dispensaires ruraux et le développement de Coartem® Dispersible, la première ACT (association thérapeutique à base d'artémisinine) pour nourrissons et enfants (de 5 kg ou plus) mise au point en collaboration avec Medicines for Malaria Venture (MMV).

 

Distribué par APO (African Press Organization) pour Novartis International AG.

Novartis organise une rencontre panafricaine afin d'accélérer l'élimination du paludisme

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com