Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

5 juin 2015 5 05 /06 /juin /2015 23:11

 

 

Centrafrique/Yaloké : Le Chargé d’Affaires de l’Ambassade des USA David Brown rend visite aux déplacés

 

Yaloké, 05 juin 2015 (RJDH)---  La cohésion sociale était au centre d'une rencontre entre le Chargé d’Affaire de l’ambassade des Etats Unies en Centrafrique David Brown, les autorités administratives de Yaloké et les ONG présentes dans cette ville.

 

Les questions de paix, sécurité et cohésion sociale, les préoccupations et les attentes des déplacés peulhs, ainsi  que celles de toute la communauté, ont été également débattues.

 

Lors de ce déplacement le jeudi dernier, David Brown a rendu une visite aux déplacés peulhs campés à Yaloké. Une occasion pour lui de se rendre également sur le nouveau site construit par l'ONG internationale Word Vision.

 

Les peulhs déplacés vont regagner  le nouveau site, le samedi 6 juin prochain. /

 

Bienvenu Matongo.

 

 

Centrafrique/Bangui : Vers le redéploiement de 49 sous-préfets à l'intérieur du pays
 

Bangui, 05 Juin 2015 (RJDH)- Après leur nomination, les sous-préfets suivent une session de recyclage depuis le lundi 1er juin à Bangui, avant d'être redéployés dans leurs localités respectives.

 

Durant cette session, les  49 sous-préfets vont apprendre les notions sur l'administration, comment collaborer avec les membres de l'Autorité Nationale des Elections (ANE) qui sont dans les provinces, la gestion des finances publiques, la gestion des conflits sociaux et la cohésion.

 

En plus, « les sous-préfets ont droit à connaitre ce que font les éléments de la Minusca sur le terrain, leur intervention dans les zones où il y’a problème », a ajouté Amon Eougo-Dino, inspecteur central au ministère de l'Administration du Territoire.

 

 « L’ANE se dit indépendante. Les sous-préfets ont le devoir de gérer cette relation afin que le processus électoral s’effectue dans la quiétude », a-t-il ajouté.

 

Motivée, Isabelle Mapako, sous-préfète de Mbaïki, envisage mener des activités de sensibilisation sur la cohésion sociale auprès de sa population.

 

Cette formation qui a débuté le 1er prendra fin le 5 juin à l’Alliance Française de Bangui. Une activité initiée par le gouvernement et appuyée par la Minusca et l’Ambassade de France. / 

 

Auguste Bati-Kalamet.

 

 

Centrafrique/Bangui : Le marché à bétail transféré dans la clandestinité au KM5


Bangui, 5 juin 2015 (RJDH) - Le pont Yakité et une partie de quartier Sahara, situés dans le 3ème arrondissement de Bangui, sont transformés en marché à bétail et un lieu d'abattage clandestin. Dans ce secteur, les habitants fuyant l'insécurité se trouvent encore sur le site des déplacés de Camp des Castors ou sur d’autres sites.

 

A première vue du pont Yakité, le lieu est insalubre. Il dégage une odeur nauséabonde. Les  peaux des bêtes abattus, les déchets et d'autres ordures sont étalés partout. C’est l'endroit où se fait l'abattage clandestin.

 

"C’est parce qu'on se sent en sécurité ici que nous avons transformé cet endroit  en lieu d'abattage et le marché à bétail", a avoué Gambo l’un des bouchers.

 

Malick, coordonnateur des bouchers  du KM5, est  partagé entre la vente et le suivi des autres bœufs à abattre. Il répond au RJDH en soulignant  qu'ils sont conscients du danger que peut entraîner l'abattage en plein quartiers.  "Mais nous le faisons d’une manière provisoire", a-t-il précisé.

 

A quelques mètres du pont de Yakité, dans le quartier Sahara,  poussent des hautes herbes. Le secteur est encore désert. Dans la journée on ne peut entendre que le meuglement des  bœufs. Le secteur est transformé en lieu de pâturage. 

 

" C’est avec étonnement de voir que nous, habitants du km5, vivons ensemble avec les animaux. Nous sommes à la saison pluvieuse et cela pourrait  entraîner des maladies", s'est plaint un habitant du KM5, sous couvert de l'anonymat.

 

Depuis la crise militaro-politique qu’a connue le pays, les bouchers du 3e arrondissement de la ville de Bangui, précisément ceux du KM5 n’ont pas accès à l’abattoir national qui est la SEGA (Société d’Etat de Gestion et d’Abattage) et se trouvant dans le 6e arrondissement de BanguiCes derniers ont choisi le secteur du pont et une partie du quartier Sahara pour l’abatage de bétail./

 

Carole Bycekoan/Babikir Ousmane

 

 

Centrafrique/Bangui : L'occupation du stade municipale par les vendeurs fait toujours polémique

 

Bangui, 05 juin 2015 (RJDH)---Les vendeurs à la sauvette qui occupaient l’avenue de l’indépendance, devant l’ambassade du Maroc jusqu’au terminal nord, ont été délogés par la police. Ces derniers sont obligés d’occuper le marché qu'à construit la mairie juste en face.

 

Le déguerpissement fait suite à la plainte des propriétaires de l'espace occupé. Ces vendeurs à la sauvette ont accusé la mairie de ne pas prendre des dispositions nécessaires avant l'occupation du  nouveau marché.

 

« Ils ont évoqué comme raison, la mauvaise  répartition des tables du  marché faite par la mairie », propos tenu par Bienvenu Silvère Ouilibona, le délégué provisoire des vendeurs de ce marché.

 

En réaction, le directeur des services financiers de la mairie de Bangui Thomas Djimasse Okidjin affirme que,  l’occupation anarchique de l'espace de la municipalité par les commerçants est provisoire, compte tenu de la situation sécuritaire dans le pays.

 

 « Le statut de la police municipale n’est pas encore adopté. Pour le moment, ce ne sont que des agents habillés. C’est pour dire que la mairie a un sérieux problème. Elle manque de moyens, d’équipements, de matériels et de formation. C’est juste une police de proximité et de dissuasion », a-t-il indiqué.

 

Ces vendeurs sont ceux qui menaient des activités commerciales au KM5. Fuyant les hostilités, ils se sont installés au PK 0 avant d'être délogés. Ils ont ensuite occupé la devanture de l’Ambassade du Maroc./ 

 

Line Péguy Gondje Demba   

 

 

Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH
Nouvelles nationales sur RJDH

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com