Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 juin 2015 1 08 /06 /juin /2015 17:56

 

 

 

Bangui 8 juin (CAP) – Avant même que le Forum National de Bangui n’aient pris fin, la ville grouillaient déjà de rumeurs persistantes faisant état de diverses malversations et surfacturations de marchés plus ou moins fictifs ou réels dont certaines personnes privées ou personnalités auraient bénéficiés. Le limogeage par la présidente de la transition de Mme Antoinette Montaigne née Moussa, ex-ministre de la communication et de la réconciliation avant d’être nommée ministre conseiller à la présidence chargée de la communication porte-parole, intervenu depuis vendredi 5 juin 2015 semble indiquer qu’elle paye sa mauvaise gestion du budget communication du Forum qui a été mis à sa disposition. Il lui est aussi reproché sa mauvaise gestion des fonds à elle alloués pour le premier anniversaire d’un an de pouvoir de Mme Samba-Panza

 

Selon certaines informations émanant d’une source haut-placée au palais de la Renaissance, Mme Montaigne, comme bien d’autres membres du gouvernement ayant eu à présider certaines commissions d’organisation du Forum, se  serait rendue elle-même à Douala au Cameroun effectuer certaines courses. Par exemple, d’après nos sources, on n’a pas concrètement vu pendant les travaux du Forum, les écrans géants prévus au budget et qui figureraient sur certaines factures.  

 

Mme Antoinette Montaigne qui se trouverait actuellement en France, a vu son bureau du palais présidentiel visité et cambriolé. Un ordinateur et certains effets personnels auraient été emportés. Toujours selon nos informations, avant de prendre son avion pour Paris, elle aurait déposé une main courante à la brigade de gendarmerie  pour menaces de mort contre sa personne de la part de quatre personnalités dont nous taisons les noms par décence.

 

Autre limogeage, celui de l’ensemble du conseil d’administration de l’agence de régulation des télécommunications (ART) dont le président, Michel Koyt, est un proche parent de la présidente de la transition, qui épinglé déjà sous le régime Bozizé dans le dossier du prêt indien pour les bus de la SONATU et de la cimenterie de Nzila, croupissait en geôle au camp de Roux avant de se libérer lui-même à l’entrée de Séléka dans Bangui.

 

Une personnalité du régime de transition souhaitant conserver l’anonymat a confié à notre rédaction qu’il n’est pas exclu que dans les prochains jours, certains ministres quittent aussi le gouvernement pour leur mauvaise gestion du budget du Forum et certaines surfacturations qu’on leur impute.

Malversation et mauvaise gestion du budget du Forum de Bangui : des têtes commencent à tomber

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com