Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

23 juin 2015 2 23 /06 /juin /2015 23:43

 

         

 

APA N’Djamena (Tchad) 2015-06-23 16:22:46 Le gouvernement tchadien a annoncé, mardi, un train de mesures drastiques, adoptées dans le cadre de sa lutte contre la secte islamiste Boko Haram qui avait perpétré contre N’Djamena, le 15 juin dernier, un double attentat terroriste qui avait fait 34 morts et 105 blessés.

 

Au nombre des mesures figurent le changement des cartes d'identité nationale et des passeports en cours, la révision totale des structures et consignes de sécurité avec la mise en place d'un système d'alerte et d'un dispositif sécuritaire réactif.

L'attentat-suicide du 15 juin dernier avait pris pour cibles l'école nationale de police et le commissariat central de la ville de N'Djaména. Pour sécuriser désormais les services publics, le gouvernement tchadien a décidé de filtrer leur accès, de renforcer la sécurité des lieux publics et de culte ainsi que d'interdire la circulation des voitures à  vitres fumées sur l'ensemble du territoire national.


Certains des terroristes ayant perpétré le double attentat contre l'école de police et le commissariat central de N'Djaména avaient opéré avec des motos bourrées d'explosifs. Les autorités tchadiennes ont ainsi décidé de surveiller étroitement ces engins et leurs conducteurs.


Elles ont ainsi décidé de la mise en place d'une équipe pour réfléchir sur la question de la circulation des engins à  deux roues en ville et du transport urbain.

Interdiction formelle a été faite aux engins à  deux roues, aux tricycles ainsi qu'aux piétons surchargés de traverser le pont Nguéli, par où transite l'essentiel des marchandises importées au Tchad et qui relie la capitale tchadienne à  l'extrême-nord du Cameroun, où sévit le groupe islamiste Boko Haram.


La navigation des pirogues et la pêche ont été interdites sur la portion du fleuve entre Gassi, la sortie sud-est de N'Djaména, et Karkandjiri.


Le gouvernement tchadien a réaffirmé, par ailleurs, sa décision interdisant, sur l'ensemble du territoire national, la couverture intégrale du visage. Il a donc, une fois de plus, ordonné la saisie systématique sur les marchés, suivie de la destruction de la burqua, et annoncé que des fouilles ciblées inopinées des domiciles seront désormais effectuées à  certains check point et places publiques.


Les élus locaux, les délégués de quartiers et les chefs de carrés ont été invités, par le gouvernement, à  participer activement à  la sécurisation des villes.


Enfin, le gouvernement tchadien a demandé la diligence dans l'enquête judiciaire ouverte pour faire toute la lumière sur les attaques perpétrées, en vue de débusquer les auteurs qui auraient survécu, les co-auteurs, complices et autres commanditaires.
 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=827108#sthash.JtQsmQBn.dpuf

 

Lutte contre Boko Haram : Le gouvernement tchadien décide de changer les cartes d’identité nationale et les passeports

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com