Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

20 juin 2015 6 20 /06 /juin /2015 01:56

 

 

 

 Par UNHCR - Centrafrique - 19/06/2015


Célébrée tous les 20 juin, la journée mondiale des réfugiés (JMR) est une occasion pour sensibiliser le grand public sur le sort des personnes déplacées qui ont dû s’enfuir de chez elles pour sauver leurs vies. Cette journée est surtout l’occasion de reconnaître la résilience et le courage de ces personnes.


La campagne 2015 de la JMR vise à réduire la distance qui sépare les personnes déracinées des autres et de démontrer que ce sont avant tout des personnes ordinaires, mais qui se sont retrouvées dans une situation extraordinaire. L’objectif c’est de lutter contre l’idée que l’autre est un étranger, en montrant les similarités et les points communs que nous avons les uns les autres avec les réfugiés et les déplacés, en montrant le potentiel qui est en chaque réfugié et chaque déplacé.

Le slogan choisi pour la JMR cette année est en droite ligne avec les efforts de cohésion sociale qui sont déployés depuis plusieurs mois afin d’apaiser les cœurs et promouvoir le vivre-ensemble en Centrafrique. Le slogan retenu est le suivant: I GA NDÉ NDÉ A HON KWÉ, I YÉKÉ OKO / D’HORIZONS DIVERS, MAIS TOUS UNIS.

«Certes les réfugiés et les personnes déplacées ont presque tout perdu lorsqu’ils ont dû prendre la fuite et ont tout laissé derrière eux, mais ces personnes ont fièrement gardé 3 choses : leur dignité, leur force et leur capacité », affirme Kouassi Lazarre Etien, Représentant du HCR en Centrafrique. « La situation des réfugiés et des déplacés internes nous concerne tous. En appuyant cette tranche de la société, on leur permet de tourner la page d’un chapitre difficile et de contribuer à l’enrichissement socio-économique du pays où ils évoluent. Les réfugiés d’aujourd’hui sont parmi les bâtisseurs de la paix et de la stabilité de demain».

 

La Centrafrique a accueilli sur son sol des milliers de personnes d’horizons divers qui cherchaient paix et sécurité. Aujourd’hui plus de 15 nationalités y ont élu domicile temporairement, dont notamment des Congolais, Soudanais, Rwandais et Tchadiens. Par ailleurs, le pays a lui-même connu plusieurs crises qui ont entraîné des vagues de déplacement forcé. Aujourd’hui, environ 400,000 personnes sont toujours déplacées à l’intérieur de leur propre pays en Centrafrique, et 460,000 autres ont traversé les frontières pour trouver refuge dans les pays voisins.


Ces cinq dernières années, au moins 15 conflits ont éclaté ou ont repris : Huit en Afrique (en Côte d'Ivoire, en République centrafricaine, en Libye, au Mali, au nord du Nigéria, en République démocratique du Congo, au Soudan du Sud et, cette année, au Burundi) ; trois au Moyen-Orient (en Syrie, en Iraq et au Yémen); un en Europe (Ukraine) et trois en Asie (Kirghizistan ainsi que dans plusieurs régions du Myanmar et du Pakistan). Seul un petit nombre de ces crises ont été résolues et la plupart continuent de générer de nouveaux déplacements de populations.


Le tout dernier Rapport du HCR sur les Tendances mondiales fait état d’une hausse considérable du nombre de personnes forcées à fuir, avec 59,5 millions de déracinés à la fin 2014 en comparaison de 51,2 millions l’année précédente et 37,5 millions il y a une décennie. L’augmentation depuis 2013 est la plus importante jamais enregistrée en une seule année.


Activités en Centrafrique


- Course-relais et activités culturelles: Les 19 et 20 juin, plusieurs activités culturelles rythmeront plusieurs sites de déplacés de la capitale. Le 20 juin, une course-relais avec 3 étapes passera par trois sites de déplacés avant d’arriver au quartier de Sica 2. 45 coureurs participeront à la course dont des réfugiés, des déplacés et des personnalités centrafricaines.


En province, notamment dans les camps de réfugiés de Zemio et de Bambari, des activités culturelles vont également avoir lieu.


- Enregistrement de 3 chansons: Des musiciens et chanteurs réfugiés congolais du groupe "Bukiz ML-Lokole", le groupe "HandiMusic" des déplacés avec handicap, des artistes centrafricains dont le célèbre Giovanni, prêtent leurs voix et leurs talents pour composer trois chansons autour du thème de la Journée mondiale des Réfugiés. Les trois morceaux enregistrés sont : «Quand tu me regardes»; «Recommencer à zéro» et «Le monde est bouleversé». A écouter sur les ondes des radios centrafricaines.

- Concours de dessins: Concours de dessin autour du slogan « D’horizons divers mais tous unis » au sein de l’école Lakouanga qui reçoit le plus grand nombre d’enfants réfugiés et déplacés. Une fresque murale reprenant l’identité visuelle de la journée sera réalisée avec plusieurs enfants de l’école. Une cérémonie sera organisée le 24 juin pour annoncer les 5 gagnants du concours, avec la participation des parents et des musiciens congolais et centrafricains.


- Atelier médias et concours de reportages journalistiques: Le concours sera lancé le 26 juin. L’idée principale des reportages est de faire réfléchir le public sur l’être humain qui se trouve derrière le mot «réfugié» et «déplacé». Faire ressortir ce que nous avons en commun, ce qui nous rapproche des réfugiés, des déplacés, de tout un chacun. L’objectif est aussi de penser au potentiel de chaque personne au lieu de la regarder toujours comme une personne vulnérable.

La Journée Mondiale des réfugiés lancée sous le signe de la paix et de l’unité en Centrafrique.

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com