Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

4 juin 2015 4 04 /06 /juin /2015 15:03

 

 

 

Bangui, 04 juin (RJDH)--- La Minusca annonce  l’avancement des enquêtes sur  les  cas de violations des droits de l’homme en Centrafrique. Une déclaration faite par Myriam Dessables, cheffe de communication Publique de la mission onusienne, ce  03 juin 2015, lors de la conférence de presse hebdomadaire. Elle a insisté sur les cas d’abus sexuel et des violations, dont certains éléments de la Minusca sont soupçonnés d’être les auteurs.

 

« Toutes les allégations, les dénonciations  d’abus sexuel et violations et tout ce qui est mené à notre attention, sont pris au sérieux  par la mission. Tout ce qui est porté à notre attention est en cours d’investigation actuellement. Cela signifie qu’il y’a aucun cas pour lequel, il y’a pas eu de suite. Les investigations  avancent normalement », a dit Miriam Dessables.

 

Elle a relevé par ailleurs la confidentialité observée par cette structure onusienne. « Ces investigations  sont strictement confidentielles. Car  elles ne concernent que la Minusca.  Et  elles sont  aussi portées à l’attention des Etats membres, qui ont l’obligation de mener leurs propres investigations, puisque les casques bleus sont sous leurs  responsabilités  judiciaires », a-t-elle ajouté. 

 

Des cas d’abus sexuel ont été notes dans un rapports de l’ONU sur les enfants en Centrafrique. 14 soldats français et certains soldats de la Minusca sont mis en cause de cette affaire /

 

Annette Maélaine Malebingui.

 

 

Centrafrique/Bangui : Les humanitaires se réorganisent en Centrafrique
 

Bangui, 04 juin 2015 (RJDH)—Deux faits majeurs viennent d’être enregistrés dans l’organisation et le fonctionnement des humanitaires en République Centrafricaine. Il s’agit du remplacement de la Coordonnatrice Humanitaire Principale, Claire Bourgeois en fin de mission et de la désactivation du niveau 3 de la crise décrétée en décembre 2013.

 

Selon le 55ème rapport de situation de OCHA, en remplacement de Claire Bourgeois, « le 27 mai 2015, la coordonnatrice des secours d’urgence, Mme Valerie Amos a nommé M. Aurelien Agbénonci, Représentant Spécial Adjoint du Secrétaire Général et Coordonnateur résidant en République Centrafricaine à assumer les fonctions de CH. (Coordonnateur Humanitaire ndlr) ».

 

Un adjoint lui sera nommé d’après le même document. « CH. Adjoint sera également nommé », retrouve-t-on dans le rapport.

 

Le nouveau nommé coordonnera un travail plus différent que son prédécesseur. Le niveau 3 auquel est placée la crise en 2013 ne l’est plus. « Le 13 mai, le Comité Permanent Inter Agence (CPIA), a désactivé le niveau 3 L3 de réponse qui avait été déclaré en décembre 2013 ».

 

Le document de OCHA indique que le niveau a été déclaré pour « mobiliser (leadership, dotation en personnel et financement) et de permettre la fourniture accélérée et à grande échelle de l’assistance et de la protection des personnes dans le besoin ».

 

Une source proche du Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) explique dans la logique de la désactivation de ce niveau, « les projets à initier iront dans le sens du relèvement et de la stabilisation des communautés. Ce ne sera plus des projets d’urgence ».

 

Plusieurs acteurs humanitaires œuvrent en Centrafrique dans le but de porter assistance à la population, meurtrie par les conséquences des multiples crises militaro-politiques./

 

Naim-Kaélin ZAMANE

Centrafrique: La Minusca annonce l'avancement des enquêtes sur les violations des Droits de l'Homme dans le pays

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com