Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 juin 2015 4 11 /06 /juin /2015 22:55

 

 

      

APA Bangui (Centrafrique) 2015-06-11 15:59:53   Deux soldats gabonais de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA), qui devaient rentrer à Libreville avec leur contingent, sont maintenus à Bangui, pour être entendus dans le cadre d'une affaire de contrat de bail irrégulier.

 

Les deux soldats, un sergent-chef et un caporal-chef, sont entendus par les services des Nations unies et les officiers de police judiciaire gabonaise, dépêchés en Centrafrique pour suivre cette affaire.


La mission onusienne accuse les deux soldats gabonais d'avoir signé un contrat de bail à  Bangui, avec la complicité d'un ressortissant centrafricain, avec logos et insignes de la MINUSCA, alors qu'ils n'ont pas qualité d'agir au nom des Nations unies en Centrafrique.


Les deux soldats séjournent à  Bangui depuis septembre 2014 et doivent y rester, en attendant que toute la lumière soit faite sur cette affaire alors que leur contingent vient d'être remplacé par un autre.


Cette nouvelle affaire s'ajoute à  celles des violations des droits de l'homme en Centrafrique, imputées aux casques bleus, dénoncées par des ONG internationales, et sur lesquelles enquêtent les services onusiens.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=826157#sthash.pF1UyRd7.dpuf

 

 

Centrafrique : Recrudescence du trafic des organes humains à l’ouest du pays         

 

APA Bangui (Centrafrique) 2015-06-11 15:29:10 Le trafic des organes humains bat son plein dans la préfecture de la Sangha Mbaéré, à l’ouest de la République centrafricaine, à la frontalière avec le Cameroun et le Congo, une région où les forces onusiennes ont interpellé un jeune homme de 27 ans avec un crâne humain dans le sac.

 

L'enquête ouverte sur cette affaire a révélé que le crâne appartenait à  un Pygmée, assassiné par le jeune homme, afin de prélever ses organes à  des fins fétichistes et des pratiques mystiques.


L'assassin a reconnu les faits et a également dénoncé douze de ses complices dont certains ont déjà  été interpellés par les autorités locales.


Inquiets, les habitants de la préfecture de la Sangha Mbaéré ont appelé les responsables de la transition a  engagé une action efficace pour barrer la route au trafic d'organes humains qui prend de l'ampleur dans la zone.

 

http://apanews.net/news/fr/article.php?id=826149#sthash.Mc4nbvpK.dpuf

 

Centrafrique: Deux soldats gabonais de la MINUSCA poursuivis dans une affaire de contrat de bail irrégulier

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com