Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 juin 2015 6 13 /06 /juin /2015 17:02

 

 

http://www.radiondekeluka.org vendredi 12 juin 2015 13:21

 

La Présidente de la Transition, Catherine Samba Panza, en marge de son invitation à Pretoria en Afrique du Sud, a rassuré que les élections générales en Centrafrique se tiendront en décembre 2015 comme prévues par la communauté internationale. Selon le Chef d’État de la Transition, « Etre sûr, je ne dirais pas non, nous avons la volonté politique ».


Catherine Samba Panza se dit partante pour mettre un terme à la transition et opter pour le régime des urnes où seront mises en place des autorités centrafricaines démocratiquement élues.


« Nous ne devons pas indéfiniment maintenir cette transition. Il faut bien qu'elle ait une fin. Nous voulons que la transition finisse au plus tard en décembre 2015 pour qu'en 2016, il y ait des autorités démocratiquement mises en place. Pour arriver à ces élections, il nous faut des financements ».


Le ministre conseiller en communication du Premier ministre, Georges Adrien Poussou, a précisé jeudi à la presse nationale et internationale qu'un premier lot de matériels électoral est déjà arrivé à Bangui.


« Il y a des caméras numériques. On en attend à peu prêt 400 qui vont permettre l'enregistrement des électeurs car les prochaines cartes d'électeurs vont intégrer les photos des électeurs. Il y a aussi des formulaires d'enregistrement à code barre », a indiqué le ministre conseiller.


En vue de l'organisation des échéances électorales, madame Samba Panza plaide pour le budget dont un gap fait objet de recherche. « Le budget initialement mis en place était de 44 millions USD (5.563.400.000 F CFA), nous avons un gap de 18 millions USD (10.457.700.000 F CFA) que nous sommes en train de rechercher et de mobiliser », a indiqué Mme Samba Panza.


Au cours de la conférence de presse animée ce vendredi au siège de l'institution à Bangui, le vice président de l'Autorité Nationale des Elections (ANE), Godfroy Mokamanédé, a spécifié que, « sur le plan financier, le montant du Basket Fund est de 43.483.745 USD soit 23 milliards F CFA. L'Union européenne a annoncé une contribution de 18 millions d'euros soit environ 11 milliards F CFA. A ce jour, elle a décaissé 8.483.563 euros soit environ 5 milliards F CFA, l'Ambassade de France a décaissé 559.060 euros soit environ 328 millions F CFA et le PNUD, 2 millions de dollars soit environ 1 milliard F CFA ».


A partir de ces décaissements, l'ANE dispose globalement de 25 % du budget.

Pour assurer la sécurité sur l'ensemble du territoire national et permettre des élections crédibles, libres et transparentes, le Chef d’État de Transition annonce la mise en place des mesures de sécurité.


« Nous allons tout faire pour que la paix et la sécurité reviennent effectivement en République Centrafricaine. Si nous avons organisé le Forum de Bangui et à l'occasion, signé des accords de cessation des hostilités, des accords avec les différents groupes armés, avec les forces de défense et de sécurité, c'est pour essayer de réunir les conditions sécuritaires minimales pour aller aux élections. Mais s'il y a des événements qui ne dépendent pas de notre volonté, à l'impossible, nul n'est tenu ».


Ce vendredi, Catherine Samba Panza préside dans la capitale sud africaine, une activité dite « Journée de la République Centrafricaine ». Une journée consacrée à une offensive diplomatique en faveur de la Centrafrique, organisée en marge des travaux de la 25e Conférence des chefs d’État et des Gouvernements de l’Union Africaine.

Catherine Samba-Panza est invitée par cette organisation panafricaine comme Observatrice pour envoyer un signal fort de son engagement personnel à la cause de l’égalité des genres et l’autonomisation des Femmes.


A propos de cette journée consacrée à la Centrafrique, les membres pluridisciplinaires de la délégation centrafricaine mettront en exergue le potentiel tous azimuts que regorge le pays. Une sorte de lobbying pour vendre davantage l’image la République Centrafricaine en crise et très peu connu à l’extérieur.

 Catherine Samba-Panza pour des élections en décembre 2015

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com