Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

1 juin 2015 1 01 /06 /juin /2015 13:32

 

 

 

Vers une politique de trayeuse

de la vache à lait la

République Centrafricaine

 

                   1

 

Pourquoi je vous écris :

parce que la Race Noire

c’est leur torche-cul

de l’esclavage au colonialisme

d’aujourd’hui en l’an 2015

 

                   2

 

la corde au cou des chèvres

de l’esclavage de l’indépendance

s’est raccourcie en 1960

arrachée avec l’exemple

de l’Algérie indépendante

 

                   3

 

pourtant c’était le

général De Gaulle

l’Algérie la République

de Guinée elles ont passé

outre au chantage de l’ar-

gent de la France ou

de l’occident au prix

des bains de sang versés

 

                   4

 

les chèvres les cous des

travaux forcés la chair

de Mère Afrique pillée

des générations des centaines

de millions de ses enfants

considérés comme des animaux

morts démoralisés

sacrifiés, les colonialistes

pillent seulement

ils laissent la pauvreté

aux Africains

ils laissent les assassinats

de Lumumba, de Boganda

de Sankara, la mort

pour tous les Fils de

l’Afrique qui secouent

la corde au cou

l’homme intègre n’est

pas une chèvre qui

broûte le chemin

tracé :

le Président Jacques

Chirac l’a sur le cœur

l’argent que nous

sortons de notre poche

dit-il en 2014 appartient

aux Africains               

 

                   5

 

en 2014 le petit gouverneur

ambassadeur de France

à Bangui hausse le ton

gronde le Peuple Souverain

de Centrafrique en disant :

que les élections de la

Communauté internationale

voilà le progrès, si vous

marchez droit dans la

voie tracée par ces assas-

sins vous obtiendrez

de l’argent pour tomber

la corde au cou

dans le piège des rats

dans le chemin tracé

sous les racines des herbes

c’est le même mais

avec l’argent, les villages

de la pauvreté, de la mort

des Africains

De toutes façons Boganda

Lumumba, Sankara

la même âme dans

les corps de tous les

assassins le sort du

Peuple africain c’est

son assassin qu’il

tende le cou ou non.

Ils en ont pris l’ha-

bitude du mépris

du Voleur pour le

Volé, la Race Noire leur

Torche cul nu ou

vêtu de la cervelle au

pied des cravates des

nœuds des estomacs

à en manger leurs chaussures

de cuir noirci de

cireur des pieds des

colonialistes !

 

                   6

 

de l’Algérie en connaissen-

ce de cause de la déna-

turasation du cerveau

du nègre le noir

devenu ce personnage

fabriqué à l’image

du tirailleur ou cet in-

tellectuel masque blanc

visage noir psychiatri-

que. (de Franz Fanon)

Un long travail de sape

et le nègre-blanc enterre

tout sous ses diplômes contraires

aux intérêts du Peuple

Africain le nègre-blanc

est fabriqué pour cela.

 

                   7

 

Monsieur Cornevin de la

documentation française

auprès du Premier

Ministre me disait

Bokassa on le connaît

ils connaissaient bien les ré-

sultats de leur forcing

de l’assimilation que

nous sommes masqués

blancs visages noirs

empoisonneurs de Ra-

cines saines de la Civi-

lisation Bantoue.

Ils les connaissent bien tous

et chacun des fossoyeurs

involontaires domestiqués

qui se vendent déjà

au jeu choisi des

soi-disantes élections

de 2015. Les coups

d’état militaires cruels

formentés par eux étaient-ils

démocratie des voleurs ?

 

                   8

 

Ils proposent les bas mor-

Ceaux de l’assimilation

psychiatrique pour leur

imitation forcée de

consommation comme

idéologie de la faim

du manque de la pau-

vreté, de la mort celle

de la Racine saine

du Peuple Bantou

 

                   9

 

Je vous écris parce que

leur pire ennemi

c’est l’Africain qu’ils

ne connaissent pas.

Ils furètent leur nez

autour de lui.

Ils ont fomenté la Crise

entre autres de mars 2013

en République

Centrafricaine, les Raci-

nes saines Bantoues

africains, la Résistance

pourtant naturelle

partout au monde

s’était levée, les

Anti-Balaka ils

trouvent prétexte eux

les colonialistes de leurs

propres assassinats

et pillages pour

déraciner devant des

tribunaux étudiés pour

tuer l’Âme africaine

y comprise chez les

adolescents pour des

générations espèrent-ils

Âme ancienne ne

commettez aucun crime

 

                   10

 

Je vous écris parce

que moi je ne me

ressens aucunement

comme étant de leur

torche-cul après des

études à Paris, cela

par chance solidi-

fié dans les Saines

racines Bantoues

à Bangassou

en 1960 nous étions

quelques-uns marxi-

sants apparemment

nous jurions de tra-

vailler pour le Peuple

cela avec quelle Pensée

debout d’elle-même

de la Terre d’Afrique!

Ils nous connaissaient

bien. Au fur et à me-

sure que nous retour-

nions surtout basés à Bangui

les assimilés aux consom-

mations ne trahissaient

même pas pour un

poste de nègre-blanc

de ministre choisi

par les confréries de

la place colonialiste

                  

11

 

Comment bâtir un

pays avec une langue

étrangère incrustée

dans les générations

d’enfants Centrafricains

la Langue Sangho pour-

tant a germé de cette Terre

elle attend sa forêt

mais le ministère de

l’éducation on le rejoint

à Paris conjointement

avec le ministère des

Finances

 

                   12

 

En 1973 je me souviens

étant Ambassadeur de

Centrafrique auprès de l’Unesco

J’ai accompagné le

ministre des finances

dans le 9 ième arrondisse-

ment : le fonds qu’il

attendait pourtant annoncé

n’était pas arrivé les

millions de quelque pro-

duit centrafricain vendu

mais selon Monsieur

le Président Chirac l’ar-

gent que l’on sort de

sa poche est africain.

Si j’avais accepté de re-

tenir des chèques dans

mon bureau – Bokassa

les aurait oubliés –

mes pauvres petits enfants mes enfants

et Nicole auraient un

héritage sur le dos

de l’État Centrafricain

et de son Peuple sou-

verain trahi

 

                   13

 

Comment donc bâtir quelque

chose ! le nègre-blanc

ni l’image psychiatrique

de la Françafrique

n’inspire pas confiance.

Il n’y a plus de confiance

en Centrafrique, il n’y a

que prime la méfiance

profonde due aux agres-

sions.

La Françafrique ne bâtit

rien mais depuis tant

d’années de pillages et

de crimes elle se trouve

dans la même baignoire

sale que par exemple Nguesou

du Kongo-Brazzaville

ou Bongo pour leurs

vols rapaces les dictateurs

africains au Canada aux

USA ailleurs auraient

fini en prison

Nguessou aurait détour-

né 140 millions d’euro

investis à Paris dans

des immeubles fructifiés

                  

14

 

Je vous écris parce

que la crise que

connaît la République

Centrafricaine aboutis-

sant au pouvoir de la

Seleka en mars 2013

me paraît être une re-

prise en main par la

France et d’abord par

sa propre armée en

décembre 2013 excluant

la FACA les Forces armées

centrafricaines

ensuite sinon en même

temps l’embargo sur les

armes et associé ou

celui aussi punitif

les Centrafricains ne

peuvent plus vivre

de la vente de leur

or de leurs diamants.

Francafrique psychiatri-

que masque blanc vi-

sage noir en marche

colons ! retardataires

 

                   15

 

Je vous écris parce que

la ̋"Communauté Interna-

tionales " de l’ONU dont

on espérait tout étant

jeune étudiant se résume

en des missions conduites

par des diplomates français

comme une manipulation

du Conseil de Sécurité

considérez-vous la

République Centrafricaine

comme étant un État

signataire à part entière ?

pourquoi en Centrafrique

n’avons-nous pas droit

de rencontrer d’ autres peuples du monde ?

Favorisez donc le Colonialisme

français de votre complicité de

désespoir.

 

                   16

 

Je vous écris parce que

je me demande quelles so-

lutions tangibles trou-

verons-nous à cette

crise piège ? Avec

Nguessou avec les élections d’esprit étranger

Des pièges de la France

dite de la Communauté

internationale nous

conduisant en prison sans

espoir ne serait-ce

avec un Exécutif

masque blanc visage

noir psychiatrique ?

 

                   17

 

Je vous écris parce

que je cite Centrafrique

presse en date du

6 mai 2015 :

Omar Hilale est

ambassadeur du Maroc

auprès de l’ONU à New

York. Il vient rencontrer

à Bangui la Présidente

de transition l’Homme

de Fabius ministre des

affaires étrangères de France

Combien de cash pour

le soutien de la RCA

au Maroc pour cet

imbroglio larvé

du Sahara occidental ?

mais la soi-disante

Configuration ? Répu-

blique Centrafricaine

maintenir cette crise

au cœur de la Commu-

nauté internationale

et surtout les institutions

financières en dehors

de la Banque Mondiale

et du Fonds monétaire

internationale – Mon-

sieur l’Ambassadeur

du Maroc en fait re-

présentant de Commerce

des Pays pétrodollars

du Golfe persique

esclavagistes arrièrés

voici le temps psychiatrique

de faiblesse du Peuple

enchaîné par la ̎"Commu-

nauté internationale "

accourez en une année

seulement la transition

dit Le Monde possède

deux villas à Paris

"L’affairiste "Hilale Omar

lui aussi vient nous

voler tout ?

Ce sont ces Arabes avec

les Soudanais qui ont

armé les Seleka

visant tous à faire des

animistes des chrétiens

des musulmans esclaves

associés au colonialisme

 

                   18

 

pourtant Zo kwé zo

toute personne est une personne

animiste chrétien ou musulman

toute chose est une conscience

à respecter dit l’Animisme

Peuple souverain Amour

Compassion Jésus sortez votre

Cravache dans le Temple les

marchands affairistes combinent

des politiques de pillages assimilations.

 

 

MAKOMBO BAMBOTÉ   9 mai 2015

 

écrivain

 

À M.Plan à Mlle Camille Lepage  Jeune journaliste française tuée en R.C.A

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com