Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 15:14

 

 

 

07/05/15 (Agence Gabonaise de Presse)

 

Les chefs d’Etats des pays membres de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont décidé mercredi, à Libreville, de lever le verrou de la libre circulation des personnes qui constituait un véritable talon d’Achille pour la bonne marche de cette organisation régionale.

 

L’annonce été faite par le président de la Commission de la CEMAC, Pierre Moussa déclinant le communiqué final ayant sanctionné la 12ème conférence des chefs d’Etat de cette organisation qui regroupe six pays de l’Afrique centrale (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale et Tchad).

 

Cette décision de l’effectivité de la libre circulation des personnes dans l’espace CEMAC est entrée en vigueur dès son annonce.

 

Selon M. Moussa, la libre circulation des personnes sera conditionnée par la présentation de la carte nationale d’identité et des passeports biométriques pour les ressortissants des pays membres de la communauté.

 

En 2013, lors d’un sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CEMAC, il avait été annoncé la suppression des visas pour les ressortissants des pays de la communauté dès le 1er janvier 2014, une décision n’était pas entrée en vigueur en raison des réserves émises par la Guinée Equatoriale.

 

Quatre chefs d’Etat sur les six que compte la CEMAC ont pris part à ce sommet de Libreville. Il s’agit du Gabonais Ali Bongo Ondimba, hôte de la rencontre, le Congolais, Denis Sassou Nguesso, de l’Equato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema et du Tchadien, Idriss Deby Itno. Le Cameroun était représenté par le président du Conseil économique et social Luc Ayang et la République centrafricaine par Mahamat Kamoun, Premier ministre.

Les chefs d’Etat de la CEMAC décident de l’effectivité de la libre circulation des personnes

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com