Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 mai 2015 5 22 /05 /mai /2015 19:20

 

 

 

Bangui, 22 mai (CAP) Après un procès de quatre heures d’horloge, le verdict du tribunal correctionnel de Bangui vient de tomber dans l’affaire du vrai faux passeport camerounais de Michel Amine, président du parti UNDP et candidat déclaré à la prochaine présidentielle. Six mois avec sursis et 1 million de F CFA d’amende alors que le procureur de la République, Ghislain Grésenguet, avait requis 2 ans d'emprisonnement ferme et 4 millions de F CFA d'amende. La défense de Michel Amine composée de huit avocats dont un Camerounais, compte faire appel de cette sentence.

 

L’intéressé avait été interpelé le 7 avril dernier à l’aéroport international de Bangui Mpoko alors qu’il s’apprêtait à embarquer sur le vol hebdomadaire d’Air France pour Paris. Il était en possession d’un passeport frauduleux camerounais dans lequel il était mentionné Yaoundé comme son lieu de naissance alors que son passeport centrafricain indique Sibut comme sa ville de naissance.

 

Si cette condamnation est confirmée en appel contre Michel Amine, il en sera fini des ambitions présidentielles de ce dernier qui a fait une entrée tonitruante sur la scène politique centrafricaine tout en brassant et distribuant à tour de bras des enveloppes d’espèces sonnantes et trébuchantes aux origines suspectes qui jettent beaucoup de troubles sur ce personnage atypique et haut en couleurs.  

 Le verdict est tombé dans l'affaire Michel Amine, président de l’UNDP
 Le verdict est tombé dans l'affaire Michel Amine, président de l’UNDP
 Le verdict est tombé dans l'affaire Michel Amine, président de l’UNDP
 Le verdict est tombé dans l'affaire Michel Amine, président de l’UNDP
 Le verdict est tombé dans l'affaire Michel Amine, président de l’UNDP
 Le verdict est tombé dans l'affaire Michel Amine, président de l’UNDP

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com