Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

13 mai 2015 3 13 /05 /mai /2015 17:11

 

 

 

APA Bangui (Centrafrique)13/05/15 - Le chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation en Centrafrique (MINUSCA), le général Babacar Gaye, a appelé la communauté internationale à se remobiliser autour de la République centrafricaine qui est sur le chemin de la paix.

 

Dans son allocution à la clôture, lundi après-midi, du forum national de réconciliation, le général Gaye s'est réjoui de l'accord sur le désarmement, la démobilisation et la réinsertion (DDR), signé en marge du forum, par le gouvernement et les groupes armés.

 

˜'C'est un pas supplémentaire en direction de la paix'', a-t-il dit, soulignant que le pacte républicain pour la paix et la reconstruction élaboré par les participants au forum est important pour la paix.

 

Pour sa part, le représentant du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UICEF), Mohamed Malick Fall, a déclaré que ˜'les enfants centrafricains ont soif de vivre comme les autres enfants du monde et doivent aller à l'école''.

 

''Ils veulent la paix'', a-t-il martelé, soulignant que ''l'enfant a sa place dans sa famille, sa communauté et non dans les groupes armés''.

 

Selon le représentant de l'Unicef, l'engagement des groupes armés de libérer les enfants enrôlés dans leurs effectifs et de plus en enrôler dans leurs rangs est « un engagement majeur, fondateur pour la paix''.

 

˜'La communauté internationale tout comme le Fonds des Nations unis pour l'enfance s'engage à prendre les mesures qui s'imposent pour soutenir l'application de cet accord pour que les enfants retrouvent leurs familles et reprennent le cours normal de la vie'', a-t-il ajouté.

 

Ouvert le 5 mai dernier, le forum national de réconciliation a connu une fin plutôt tumultueuse, lundi après-midi à Bangui, à cause des manifestations organisées dans la ville, par les Anti balakas et les ex sélékas, pour protester contre le fait que les assises n'aient pas prononcé d'amnistie en leur faveur.

 

Le forum a préconisé l'impunité à l'égard des auteurs des violences qui continuent à secouer le pays plutôt que l'amnistie des Anti balakas et des ex Sélékas.

 

Celle-ci était la principale revendication des groupes armés chrétiens et musulmans qui se sont affrontés durant la crise centrafricaine, contraignant à l'errance et à l'exil des milliers de citoyens centrafricains.

Forum national de Bangui: L'ONU appelle à une remobilisation autour de la Centrafrique

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com