Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 mai 2015 5 08 /05 /mai /2015 15:56

 

 

Centrafrique/Forum de Bangui : Des propositions de paix et sécurité se dessinent
 

Bangui, 08 Mai 2015 (RJDH) - La restructuration de l'armée, la création d'un département spécifique pour la paix et la réduction de nombres des partis politiques tels sont les points essentiels débattus par la commission 1 qui a pour thématique "paix et sécurité".  Ces travaux se sont déroulés le jeudi 7 mais  au palais de la CEMAC.

 

Durant une heure et demie, le débat a été contradictoire. Par la suite, les participants ont fait de différentes propositions. Dans la commission paix, ils ont souhaité la création d’un département spécifique à la paix, la réduction de nombre des partis politiques centrafricains, en trois partis, le service militaire obligatoire pour tout centrafricains.

 

Dans la commission sécurité, les participants ont évoqué la question du Désarmement Démobilisation et Réinsertion (DDR) des ex-combattants, la création d’une armée casernée dans les  frontières, un excellent critère de recrutement des armés et la mise à la disposition de l'armée des moyens sophistiqués pour la défense du territoire.

 

Même si les esprits semblent être remontés, tous les participants ont manifesté la volonté d'aller vers la réconciliation et la paix. C'est ce que témoigne Joseph Bindoumi, magistrat et président de la League Centrafricaine des Droits de l’Homme, qui se dit optimiste à la réussite de ce Forum.

 

  « Nous avons noté la présence des participants dans cette commission, certains ont demandé pardon au peuple Centrafricain, d’autres ont accepté la cessation de toutes les violences, d’autres encore ont demandé des garanties avant le désarmement. En tout état de cause, malgré la colère et les mésententes, tout le monde est en train de progresser vers l’acceptation de la paix »,  a-t-il fait observer.

 

Notons que la synthèse des propositions des travaux de sous-groupes va  être présentée ce vendredi 8 mai à la plénière générale pour son adoption./

 

Vivien Ngalangou

 

 

Centrafrique: Binta Diop de l’UA appelle les Centrafricains à profiter du forum pour décider eux-mêmes de leur destinée

 

Bangui, 08 mai 2015 (RJDH)---Binta Djop, envoyée spéciale de la présidente de la commission de l’Union Africaine a lancé un appel aux Centrafricains lors d’une conférence de presse tenue le jeudi dernier au siège de la mission de l’Union Africaine en RCA. Pour elle, les Centrafricains doivent décider de leur destinée à travers ce forum.

 

Binta Djop a considéré le forum en cours comme une occasion que les Centrafricaines doivent saisir pour prendre main l’avenir de leur pays « les Centrafricains doivent décider eux-mêmes de leur destinée et l’occasion offerte est le forum de Bangui qu’ils doivent utiliser pour se parler et décider de l’avenir de ce pays qui compte énormément pour la sous-région et pour l’Afrique entière ».

 

L’envoyée spéciale de la présidente de la commission de l’Union Africaine a indiqué que le forum de Bangui est une étape déterminante dans la suite du processus de la normalisation de la République Centrafricaine. « Le forum de Bangui est une étape importante dans le processus vers les élections libres et démocratiques, vers des institutions stables, vers la réforme des institutions de sécurité, de gouvernance mais aussi vers la reconstruction de la Nation ».

 

L’envoyée spéciale de la présidente de la commission de l’Union Africaine a renvoyé la balle dans le camp des Centrafricains en ce qui concerne les élections. Pour elle « l’Union Africaine ne peut pas imposer une date ou quoi que ce soit au peuple centrafricaine. C’est à ce peuple de décider quand est ce que ces élections doivent se tenir ».

 

Binta Diop a réaffirmé l’engagement de la communauté internationale en général et de l’Union Africaine en particulier à soutenir le processus électoral en République Centrafricaine si les Centrafricains prouvent leur volonté de faire des élections dans le pays « la communauté internationale y compris l’Union Africaine, nous sommes prêts à soutenir les élections mais il faut une volonté et une détermination. Les Centrafricains doivent nous montrer qu’ils sont prêts à aller vers les élections pour que nous mobilisions les ressources. C’est aux Centrafricains de décider, enfin de compte de leur destinée » a-t-elle déclaré.

 

Binta Diop est à Bangui pour représenter la présidente de la commission de l’Union Africaine lors des assises du forum de Bangui.

 

La cheffe de l’Etat de transition Catherine Samba-Panza lui a accordé une audience le jeudi dernier, audience au cours de laquelle les deux personnalités ont évoqué des questions relatives au forum de Bangui et à la feuille de route de la transition.

 

 Binta Diop, personnalité sénégalaise de la société civile est fondatrice de l’ONG Femmes Africa Solidarité dans son pays. En 2011, elle fait partie des 100 personnalités qui font bouger le monde (classement de Time Magazine)./

 

Sylvestre Sokambi

Echos du Forum National de Bangui sur RJDH
Echos du Forum National de Bangui sur RJDH

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com