Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 mai 2015 3 06 /05 /mai /2015 00:55

 

 

 

04.05.2015 21:50

 

 (La Voix de l'Amérique)

 

Le parti de l’ancien président François Bozize, le KNK, estime que les principaux acteurs de la crise centrafricaine, à savoir François Bozize et Michel Djotodjia, sont écartés du débat.

 

Le KNK n’est pas présent au forum de réconciliation nationale de Bangui qui s’est ouvert lundi.

 

Secrétaire général de ce Parti, Bertin Bea, a indiqué que le parti boycotte ces assises car, selon lui, ce forum, censé être inclusif, a mis à l’écart les principaux acteurs de la crise centrafricaine, à savoir François Bozize et Michel Djotodjia.

 

Le KNK refuse de cautionner un simulacre de discussions entre les Centrafricains, selon M. Bea. 

 

 

COMMUNIQUE DE PRESSE

 

Le Parti KWA NA KWA, (KNK) agissant constamment en conformité avec les valeurs fondamentales de la République que sont notamment le patriotisme, l’unité nationale, l’égalité du genre, la paix, la justice, le développement, l’indépendance et la souveraineté nationale, a été le premier parmi les partis politiques reconnus à affirmer que le dialogue inclusif constitue l’ultime moyen de règlement de la crise actuelle.

 

Après des tergiversations, cette proposition a été acceptée par tous. C’est ainsi que Madame le Chef d’Etat de la Transition a été contrainte de fixer, par des actes règlementaires dont certains ont été contestés, le cadre juridique ainsi que les conditions d’organisation et de la tenue à Bangui d’un Forum National de Réconciliation devant parachever le processus de retour à la paix et la cohésion nationale défini par le forum de Brazzaville du 23 juillet 2014.

 

Pour atteindre cet objectif, leurs Excellences Messieurs François BOZIZE et Michel DJOTODIA AM-NONDROKO ont, à NAIROBI, signé une déclaration d’engagement soutenant, à la fois, la transition en cours, la feuille de route et les accords de cessation des hostilités signés à Brazzaville.

 

Ils ont, en outre, exprimé leur disponibilité à participer dans l’immédiat à tous les organes et structures en charge de la préparation du Forum politique inclusif de Bangui et des élections à venir.

 

C’est dans cette optique que le Bureau Politique du KNK a inlassablement œuvré aux côtés des autres partis politiques épris de paix et de justice pour faciliter la tenue de ce Forum qu’il pensait être l’ultime occasion pour :


• Réaffirmer solennellement la grandeur de notre Nation ;


• Faire triompher l’espoir sur la peur, l’unité sur la discorde ;

 

Malheureusement, constatant la ferme volonté des Autorités de la Transition et probablement de certaines puissances extérieures d’empêcher leurs Excellences Messieurs François BOZIZE et Michel DJOTODIA AM-NONDROKO, acteurs majeurs de la crise actuelle, de prendre part à ce Forum afin de s’expliquer sur les tenants et les aboutissants de cette crise.

 

Par conséquent, le KNK refuse de prendre part à un Forum qui est loin de ressembler aux Dialogues Politiques antérieurs de 2003 et de 2008 qui avaient jeté les bases sérieuses de réconciliation ayant abouti à l’organisation réussie des élections de 2005 et 2011.

 

Le KNK prend à témoin l’opinion nationale et internationale quant au refus des Autorités de la Transition d’organiser un Forum inclusif devant aboutir à la réconciliation des Centrafricains, au rétablissement d’une paix durable, de l’unité nationale et de la cohésion sociale.

 

Fait à Bangui, le 04 mai 2015


Bertin BEA

Centrafrique : le parti de Bozize boycotte le forum de Bangui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com