Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 mai 2015 6 09 /05 /mai /2015 19:06

 

 

 

Par RFI 09-05-2015 à 08:48

 

Après trois jours de travaux en groupes thématiques au Forum de réconciliation de Bangui, la plénière doit débattre à partir de ce samedi des recommandations faites par les quatre groupes : paix et sécurité, gouvernance, développement économique et social, justice et réconciliation. Entre propositions attendues et idée plus originales.

 

Les rapporteurs des différents groupes du Forum de réconciliation nationale se sont réunis ce vendredi dans un grand hôtel de Bangui où ils ont fait le point sur ces trois jours de travaux thématiques, en attendant la plénière qui démarre ce samedi. Une plénière qui va débattre des propositions des uns et des autres.

 

Les groupes thématiques ont par exemple proposé l'incorporation dans les forces de défense et de sécurité d'une partie des effectifs des groupes armés, celle qui répond à un certain nombre de conditions.

 

Ils s’intéresseront également au lancement d’un désarmement volontaire de la population avec l’implication des leaders religieux, des chefs traditionnels et des groupes armés.

 

Certaines propositions étaient attendues, comme celles qui concernent l'opérationnalisation des Forces armées centrafricaines ou le renforcement des commissariats de police et des unités de gendarmerie.

 

Plus originales, d’autres propositions portent sur le dédommagement des victimes des crises ou sur un appel qui pourrait être lancé aux deux anciens présidents Pierre Bozizé et Michel Djotodia afin qu’ils œuvrent pour la paix et la réconciliation.

 

Le groupe thématique sur la gouvernance, lui, a rebondi dans ses recommandations sur le rapport qui a été présenté jeudi matin par le président de l’Autorité nationale des élections, Dieudonné Kombo-Yaya. Un rapport concluant à l’impossibilité de tenir les scrutins prévus en juin-juillet. Ce groupe propose à la plénière l’idée d’une réunion rapide entre acteurs politiques afin de définir un calendrier électoral réaliste ou l’idée d’une saisine des chefs d’Etat de la CEEAC pour une prolongation de la transition. Il propose enfin le maintien de l’équipe actuelle pour assurer la fin de la transition.

 

 

Au Forum de Bangui, la parole est aux réfugiés

 

Par RFI 08-05-2015 à 17:33

 

En RCA, le Forum de Bangui doit permettre une réconciliation et les délégués qui y sont rassemblés sont censés représenter la société dans toute sa diversité et dans ses blessures. Alors certains sont notamment venus des pays voisins pour porter la parole des réfugiés qui ont fui la Centrafrique, souvent en laissant tout derrière eux.

 

Ils portent avec eux les histoires et le malheur de centaines de milliers de personnes. Consolation Tchenguélé et Mahamat el-Badry représentent au Forum de Bangui les réfugiés centrafricains du Cameroun et du Tchad. Ils racontent leur fuite et leur désir aussi de rentrer en Centrafrique : « C’est notre propre pays et on doit retourner là où on nous a mis au monde. Mes frères chrétiens et ceux musulmans veulent absolument y tourner. Mais s’il n’y a pas la paix ainsi que la sécurité, à quoi bon retourner dans un pays ? », interroge Consolation Tchenguélé.

 

Mahamat el-Badry raconte la précarité de la vie des réfugiés centrafricains au Tchad. Des réfugiés qui souhaitent eux aussi rentrer chez eux, mais qui réclament avant cela trois choses : « Ils demandent la vérité d’abord, sur tout ce qu’ils ont subi comme préjudice et ils veulent la justice pour juger tous les auteurs des crimes. Ils veulent la réparation avant qu’ils rentrent chez eux. Il faut les assister, parce que là on a détruit toutes leurs maisons. Ils ne peuvent pas venir vivre dans des tentes ici. Donc il faut que le gouvernement, les organismes internationaux fassent quelque chose de bien pour les accueillir, c’est-à-dire pour les installer ».

 

Lors du passage des consultations populaires à la base, les réfugiés centrafricains en République démocratique du Congo ont de leur côté demandé à ce que le désarmement puisse avoir lieu avant les élections. Ceux du Congo ont demandé à ce que justice soit rendue avant qu’il puisse y avoir pardon.

Au Forum de Bangui, les propositions des groupes mises en débat
Au Forum de Bangui, les propositions des groupes mises en débat
Au Forum de Bangui, les propositions des groupes mises en débat

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com