Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

14 avril 2015 2 14 /04 /avril /2015 12:40

 

 

Par RFI 14-04-2015 à 06:46

 

En Centrafrique, la présidente prend des mesures d'apaisement face à la fronde du Conseil national de transition (CNT) qui reprochait notamment le manque de concertation autour de l'organisation du forum de Bangui. Lundi 13 avril, le Premier ministre Mahamat Kamoun s'est expliqué devant le Parlement provisoire. Il a notamment annoncé qu’un membre du CNT ferait partie du présidium du forum de Bangui.

 

Devant la gronde des parlementaires, l'exécutif a décidé de lâcher du lest en ce qui concerne le présidium du Forum de Bangui. Mahamat Kamoun a annoncé qu'un membre du Conseil national de transition (CNT) serait désormais intégré à ce bureau. Une bonne nouvelle, mais qui ne satisfait pas entièrement Léa Mboua Doumta, vice-présidente du CNT.

 

« C'est une très très bonne chose, j'estime que nous allons dans la bonne direction. Mais le décret le plus controversé c'est celui qui porte sur la désignation des membres du comité d'organisation », détaille-t-elle.

 

Ce qui pose problème, c'est bien la nomination de Jean-Jacques Demafouth au poste de président du comité technique d'organisation du forum. Mais pas question pour l'instant pour l’exécutif de revenir sur cette décision. Le Premier ministre a néanmoins annoncé qu'une réunion de concertation serait organisée dans les prochains jours entre le CNT et la présidence.

 

« Vous savez l'esprit qui anime la transition dans la charte constitutionnelle, c'est le consensus, la concertation. Il faut écouter les forces vives. Ça fait une semaine que nous demandons ça, affirme la parlementaire Gina Sanzé. S'il y a une concertation demain, après-demain pourquoi pas. Peu importe la date si nous voulons accélérer les choses, consultons les forces vives pour voir ce qu'ils disent afin de mettre en place une équipe qui puisse réunir tout le monde. »

 

La présidence a voulu calmer le jeu, deux semaines avant le forum de Bangui. La majorité des membres du CNT sont d'ailleurs satisfaits des mesures annoncées par Mahamat Kamoun, même s'ils déplorent avoir dû pousser « un coup de gueule » pour arriver à se faire entendre.

 

 

RCA : le Premier ministre interpellé

 

14/04/15 (BBC)

 

L’interpellation du Premier ministre par le parlement provisoire obéit aux soucis liés à l’organisation du forum national de Bangui prévu du 27 avril au 04 mai.

 

Au centre des débats : la demande par le parlement provisoire de l'abrogation des décrets présidentiels relatifs à la création du comité technique d'organisation dudit forum. Les conseillers nationaux déplorent ne pas y être associés, ni même consultés avant la nomination dudit comité technique dont Jean Jacques Démafouth (personnalité contestée par les Centrafricains lors des travaux de consultations populaires) en est le coordonnateur général.

 

Les débats ont été houleux et duré près de six heures de temps. De manière consensuelle, les conseillers nationaux ont relevé que les trois décrets pris par Catherine Samba-Panza, la présidente de la transition violaient l'article 103 de la Charte constitutionnelle de la transition qui prévoit le consensus autour des décrets présidentiels.

 

Alexandre Ferdinand Nguendet, le président du parlement provisoire a déclaré que 99% des conseillers nationaux exigent le retrait de ces textes querellés. Il invite de ce fait les chefs de l’Exécutif à une concertation urgente pour une ‘’décision sage’’. Le Premier ministre Mahamat Kamoun semble prendre en compte cette exigence. Il promet un compte-rendu au chef de l’Exécutif Catherine Samba-Panza avant toute éventuelle nouvelle décision.

 

Sur le point de la personne de Jean-Jacques Demafouth qui suscite des controverses, Mahamat Kamoun a expliqué que ce n’est pas le comité technique coordonné par ce dernier qui va organiser le forum de Bangui, mais plutôt le présidium qui en aura la lourde responsabilité.

 

Les trois décrets contestés portent respectivement sur la mise en place du comité technique d’organisation du forum de Bangui, la nomination des membres dudit comité et, le présidium de ce forum national.

RCA: le CNT satisfait des compromis réalisés par la présidente

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com