Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 13:32

 

 

DECLARATION DU « COLLECTIF DES POLICIERS MECONTENTS », RELATIVE A LA NOTIFICATION DE DECISION ASSORTIE DU CONSEIL DE CABINET DU 17 FEVRIER 2015 ET PERSPECTIVE IMMINENTE D’UNE MANIFESTATION D’ENVERGURE DE LA POLICE CENTRAFRICAINE.

 

 

P.J : Copie de Notification de décision du Conseil de Cabinet.

 

Nous, Personnels de la Police Centrafricaine, Corps et Grades confondus réunis, suite à la Notification de Décision N°060/MCSGGRI/DIRCAB, du Ministre Chargé du Secrétariat du Gouvernement et des Relations avec les Institutions, Guy-Marc MOKOPETE, relative à l’examen du Projet de Décret Fixant les Règles d’Application de la Loi N°08.016 du 20 Mai 2008, Portant Statut Spécial de la Police Centrafricaine, tenu le 17 Février 2015 sous la présidence du Premier Ministre, Chef du Gouvernement de la Transition,

 

Avons l’honneur de porter à l’attention de la l’Opinion Nationale et Internationale, la mise au point suivante :

 

En effet, nul n’est censé ignorer le rôle que joue la Police, qui concourt avec d’autres Forces, sur toute l’étendue du Territoire National à la garantie des libertés, à la Défense des Institutions de la République, au maintien de  la Paix et de l’Ordre Public, à la  Protection des Personnes et des biens, à la Surveillance de la circulation des personnes et des biens aux frontières, malgré ses moyens obsolètes et limités et un sous effectif criard.

 

Pour mémoire, c’est la Police qui était la toute première des Forces de Défense et de Sécurité Intérieure (FDSI) à reprendre avec courage et abnégation son travail au lendemain de la prise de pouvoir par la SELEKA le 24 Mars 2013 par devoir de conscience professionnelle et en rappel des obligations de loyauté, d’intégrité et d’impartialité qui l’ont toujours caractérisée à la satisfaction de tous.

 

C’est pourquoi, les Cadres et Agents de Police désapprouvent et récusent à l’unanimité la teneur de  cette Notification de décision du Conseil de Cabinet après son examen minutieux  et une analyse approfondie en déduisant la mauvaise foi du Gouvernement qui continue allègrement de brimer et priver injustement cette véritable gardienne des Institutions qu’est la Police qui fait toujours l’objet d’une discrimination négative de la part des Autorités au plus haut sommet de l’Etat qui se sont succédés à la tête de notre Pays de 2009 à ce jour.

 

Par l’acte, le Conseil de Cabinet s’est délibérément abstenu d’adopter ne-fût-ce-que ce Décret sous réserve de son exécution à l’exercice Budgétaire 2016, mais s’est malheureusement contenté de le rejeter en bloc en prétextant par ce refus poli, de soi-disant différer son examen dans les cadres de la Reforme du Secteur de la Sécurité(RSS) et du Budget de l’exercice 2016.

 

Nous disons : « Faux problème ……, du pur Opium … que des promesses fallacieuses…... Car nous sommes  assez dupés …. Contrairement aux autres catégories socioprofessionnelles qu’il s’agisse des FDS que de la chaîne pénale dont nous faisons partie intégrante».

 

Au demeurant, les personnels de la Police que nous sommes, par l’acte que nous entendons poser, attirons l’attention de la Communauté Nationale et Internationale du délai de grâce accordé au Premier Ministre et son Gouvernement de reconsidérer leur décision impopulaire dans les meilleurs délais, sinon nous envisagerions sous peu :

 

-La cessation pure et simple du travail sur toute l’étendue du Territoire National même à l’Aéroport International de Bangui-M’poko ;

 

-L’organisation d’une journée voire d’une semaine « Ville sans la Police » ;

 

-Le boycott  de la couverture sécuritaire des assises du Forum de Bangui prévues du 27 Avril au 04 Mai 2015.

 

A tous les Policiers, faisons abstraction de nos antagonismes internes ainsi que les conflits d’Ecoles et d’Intérêts en nous unissant le moment venu qui d’ailleurs ne saurait tarder pour faire entendre nos voix et arracher nos droits longtemps bafoués.

 

                                      A bon entendeur, Salut.

 

Fait à Bangui, le 08 Avril 2015

 

Ampliations

 

  • Son Excellence, Madame le Chef de l’Etat de la Transition ;
  • Son Excellence, Monsieur le Président du CNT ;
  • Son Excellence, Monsieur l’Ambassadeur de France en Centrafrique ;
  • Son Excellence, Monsieur l’Ambassadeur des USA en Centrafrique ;
  • Son Excellence, Monsieur le Représentant Spécial du SG des Nations-Unies en Centrafrique ;
  • Son Excellence, Monsieur le Représentant de l’Union-Européenne en RCA.
  • Chef de la composante Police MINUSCA.

 

 

 

 

RCA : Déclaration du Collectif des policiers mécontents

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com