Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 01:17

 

 

Par RFI 10-04-2015 à 20:54

 

En Centrafrique, un leader de l'Union pour la Paix en Centrafrique (UPC) a été arrêté, jeudi 9 avril, à Bangui. Il s'agit de Habylah Awal, le coordonnateur politique de cette branche de la Seleka, à Bambari. Selon les autorités, l'arrestation a été initiée parce que ce responsable détenait des armes et du matériel militaire par devers lui. Il a été arrêté en compagnie de quatre autres ex-responsables militaires de la Seleka.

 

Habylah Awal a été arrêté au PK12 de Bangui alors qu'il se rendait à Bambari où des rencontres politiques, à la base, devaient se tenir, vendredi 11 avril, avec les membres de son parti, pour préparer le Forum national. En chemin, lors d'un contrôle de son véhicule, des gendarmes trouvent des armes et des effets militaires.

 

« Dans ce véhicule-là, nous avons trouvé une arme AK47, des tenues militaires, des téléphones satellitaires et autres effets militaires. A ce jour, nous ne savons pas à quelle fin étaient destinés ces effets militaires », a expliqué, à RFI, le procureur général, Maurice Gilbert Dolé.

 

Parmi les quatre autres personnes arrêtées, figurent d'anciens militaires de la Seleka.

 

L'UPC, de son côté, assure que son coordonnateur devait animer des activités de sensibilisation, dans un esprit pacifique. Cette formation dénonce une arrestation arbitraire et une entrave aux efforts du parti pour préparer le Forum de Bangui.

 

« C’est une manière de nous éloigner de notre objectif, de nous éloigner vers la réconciliation nationale. Il devait venir pour qu’on s’organise au niveau militaire pour voir comment nous pouvons amener notre revendication et gérer le problème d’une manière politique », a déclaré, de son côté, Ahmat Nedjad Ibrahim, porte-parole de l'UPC.

 

Selon les autorités, une enquête a été ouverte. Habylah Awal devrait être fixé sur son sort à l'issue de la garde à vue qui doit durer 72 heures.

 

 

Centrafrique Bangui : Deux hauts gradés de l’ex-Séléka sous les verrous à la SRI
 

Bangui, 10 avril 2015 (RJDH) - Il s’agit du général Aroun Mahamat, et du colonel Habilou Awal Mahamat tous issus des rangs de l’ex-Séléka qui ont été arrêtés le jeudi 09 avril 2015 au pk12, à la sortie nord de Bangui. Dans un véhicule qui les transportait vers Bambari, la gendarmerie a trouvé des effets militaires et une arme de guerre. Ils sont détenus à la Section de Recherches et d’Investigations avec quatre autres personnes pour des nécessités d’enquête, selon une source de la gendarmerie nationale.

 

« Ils étaient 6 personnes à bord d’un véhicule Toyota immatriculé DN 774 BG et se trouvaient dans le convoi escorté par la Minusca en partance pour Bambari. La brigade du pk12 a intercepté le véhicule et nous l’a ramené à la SRI », explique une source de la gendarmerie sous l’anonymat.

 

Elle poursuit en montrant les découvertes faites dans le véhicule après les fouilles. « Nos fouilles ont permis de récupérer des effets militaires (tenues, chaussures, bérets, ceintures) et une arme AK47 et un chargeur. En plus des effets militaires, il y a également une Jumelle, un Thuraya, un GPRS, 4 ordinateurs et chacun avait sur lui plusieurs téléphones », énumère-t-elle.

 

D’autres sources dignes de foi indiquent que « les détenus seront bientôt présentés au Parquet pour la suite de la procédure. Deux chefs d’accusation pèseraient sur eux : l’association de malfaiteurs et la détention illégale d’arme et d’effets militaires ».

 

Hormis le chauffeur et un individu qui se fait passer pour quelqu’un venant de France, les quatre autres membres de l’équipage sont tous de l’ex-Séléka. « Aroun Mahamat, Habilou Awal Mahamat, Baba Nani Mahamat et Féizanne Youssouf  sont des ex-Séléka contrairement à Benjamin Gambati et Koipoi Saint Cyr», précise une autre source.

 

La Minusca n’était pas joignable pour sa version des faits. Cette arrestation fait suite à celle d’un homme politique candidat à l’élection présidentielle Amine Michel Bagaza, arrêté pour usage illégal d’un passeport camerounais, au début de cette semaine./

 

Naim-Kaélin ZAMANE

 

 

Un véhicule volé a été intercepté ce 09 avril au PK12 par les éléments de la Gendarmerie nationale. Le véhicule lourdement chargé, en provenance du KM5, voulait faire mouvement à l’intérieur du pays. Le véhicule et ses occupants ont été transférés à la Section de Recherches et d’investigations (SRI) pour nécessité d’enquête. Selon le Lieutenant-Colonel Antony Gbongui, Directeur général adjoint de la Gendarmerie nationale, « sur la base des renseignements en notre possession, on nous a signalé qu’un véhicule, au niveau du KM5, s’apprêtait à quitter Bangui. Nous avons mis nos éléments au PK12 et ces éléments ont pu intercepter ce véhicule de marque Toyota double cabine avec une inscription de la MINUSCA et avec une antenne comme celles des ONG ».

 

(Radio Ndeke Luka)

RCA: arrestation de Abylah Awal, responsable politique de l'ex-Seleka

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com