Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

19 avril 2015 7 19 /04 /avril /2015 20:40

 

 

Par RFI 19-04-2015 à 20:48

 

A Bangui, les policiers centrafricains sont en grève. Ils revendiquent de meilleures conditions de travail et une revalorisation des salaires. Les conditions sécuritaires dans la capitale s'améliorent doucement, mais cette soudaine absence des gardiens de la paix risque, à terme, de poser des problèmes.

 

Dans le 4e arrondissement de Bangui, quartier toujours sensible de la capitale centrafricaine, les checkpoints habituellement tenus par des policiers sont déserts. Dans les casernes, les hommes sont là mais refusent de prendre leur poste. Le mouvement de grève a commencé doucement, il y a une semaine, avant de s'étendre à la majorité des commissariats de la capitale.

 

Les gardiens de la paix revendiquent l'application d'un décret datant de 2008, qui n'est dans les faits toujours pas appliqué. Ce décret revalorise le statut des policiers en accordant une hausse des salaires, une prime de risque et une prime de logement. « On fait un travail dangereux et physique, explique un policier qui préfère rester anonyme. Mais le gouvernement ne nous considère pas. En début de carrière, on gagne un peu moins de 100 euros par mois ». Dérisoire au vu des risques du métier, affirme cet homme

 

Les policiers revendiquent également une hausse des effectifs pour assurer au mieux leurs missions. Après huit jours de grève, le gouvernement n'a toujours pas donné suite. Aujourd'hui, les gardiens de la paix l'assurent, ils ne reprendront pas le service avant d'avoir obtenu gain de cause et promettent de durcir encore un peu plus le mouvement.

RCA: à Bangui, les policiers promettent de durcir leur grève

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com