Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 15:18

 

 

 

http://www.la-croix.com   27/4/15 - 15 H 18 - Mis à jour le 27/4/15 - 15 H 30

 

Dans la capitale centrafricaine, les derniers musulmans encore sur place vivent reclus dans un quartier encerclé par les anti-balaka.

 

Une association de jeunes catholiques de Bangui, en République centrafricaine, a mené, vendredi 24 avril, une opération de remise en état d’une mosquée de la capitale.

 

Des jeunes musulmans ont participé à l’action, rapporte l’agence Apic. L’objectif de cette opération de nettoyage du bâtiment était à la fois de « renouer le dialogue entre les deux communautés », et « de faciliter la liberté de culte pour chaque citoyen sans considération ».

 

Lors de l’opération, Lazare N’Djader, président du groupe de jeunes chrétiens « Collectif 236 », a encouragé chrétiens et musulmans de Centrafrique à poursuivre « l’effort du vivre ensemble », rapporte RFI. Christian Aime Ndotah, initiateur de l’action, s’est dit fier de voir qu’une quinzaine de personnes avaient fait le déplacement.

 

« Nous avons réalisé cette œuvre de manière volontaire. C’est notre contribution à cet état d’esprit de réconciliation, de cohésion sociale », a-t-il poursuivi, ajoutant que l’opération visait à « permettre à nos frères musulmans qui sont dans le quartier et qui n’ont plus de lieu de culte, de pouvoir venir prier dans cette mosquée-là ».

 

Des musulmans capturés par des chrétiens

 

Issani Maga, membre du comité de gestion de la mosquée, a parlé de cette démarche comme d’un geste qui a « extirpé de nous la peur ».

 

Plus de deux ans après le coup d’état de la Séléka, la rébellion qui a renversé le régime du président Bozizé le 24 mars 2013, et la montée en puissance des anti-balaka, ces milices d’autodéfense villageoises apparues en septembre 2013 en réaction aux exactions de la Séléka, l’immense majorité des musulmans ont quitté Bangui et l’ouest du pays. Leurs maisons, leurs commerces, leurs mosquées ont été pillés, détruits et souvent totalement rasés.

 

Les tensions entre chrétiens et musulmans se poursuivent néanmoins dans le pays. Selon l’organisation américaine de défense des droits humains Human Rights Watch, au moins 42 bergers musulmans de l’ethnie peul, principalement des femmes et des jeunes filles, sont retenus en captivité par des combattants chrétiens anti-balaka en Centrafrique. Dans un communiqué, l’organisation a lancé un appel à l’ONU et au gouvernement centrafricain pour tenter de libérer les otages.

Lu pour vous : Jeunes catholiques et musulmans centrafricains unis pour reconstruire une mosquée à Bangui
Lu pour vous : Jeunes catholiques et musulmans centrafricains unis pour reconstruire une mosquée à Bangui

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com