Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

27 avril 2015 1 27 /04 /avril /2015 15:03

 

 

 

27/04/15 (AFP)

 

L'ONU s'est alarmée lundi du manque cruel de fonds pour mener à bien ses opérations humanitaires en Centrafrique, une situation l'obligeant à réduire son aide.

 

"Nous devons empêcher que la Centrafrique devienne une crise oubliée", a déclaré la coordinatrice humanitaire de l'ONU pour ce pays, Claire Bourgeois.

 

"Si les besoins humanitaires dans ce pays sont tellement importants, c'est parce qu'il a été oublié pendant de nombreuses années", a-t-elle dit lors d'une conférence de presse à Genève.

 

La Centrafrique, qui compte 4,6 millions d'habitants, a plongé dans la violence depuis que la Séléka, conduite par Michel Djotodia, a renversé en mars 2013 le président François Bozizé.

 

L'ex-rébellion a été évincée du pouvoir en janvier 2014 après une intervention de l'armée française, consécutive à un cycle sanglant de violences et de représailles entre combattants de la Séléka et milices anti-balaka.

 

Selon l'ONU, près de la moitié des habitants de Centrafrique vit dans l'extrême pauvreté. Quelque 1,5 million de personnes souffrent d'insécurité alimentaire.

 

En outre, la poursuite des violences et l'absence d'état de droit dans de nombreuses régions continuent de pousser les civils à fuir. Selon l'ONU, quelque 50.000 personnes ont trouvé refuge dans les pays voisins depuis décembre dernier, et plus de 20.000 autres ont été déplacées à l'intérieur de la Centrafrique.

 

Au total, environ 900.000 personnes ont fui leur foyer depuis décembre 2013: plus de 460.000 d'entre elles ont quitté le pays, soit un Centrafricain sur dix.

 

Mais le Bureau de coordination des affaires humanitaires de l'ONU (Ocha) n'a reçu que 14% des 613 millions de dollars (565 millions d'euros) demandés pour ce pays en 2015.

 

Et le Haut-Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) n'a reçu lui que 9% des 331,2 millions de dollars nécessaires pour répondre aux besoins des réfugiés centrafricains cette année.

 

"Nous lançons un appel pressant aux donateurs", a déclaré aux médias la coordinatrice régional du HCR, Liz Ahua.

 

Le manque de fonds pénalise directement les populations. L'ONU a dû par exemple réduire de moitié les rations alimentaires distribuées aux réfugiés centrafricains qui se trouvent au Tchad.

 

Selon le chef de la mission de l'ONU en Centrafrique (Minusca), le pays est "à un tournant dans sa transition" et se prépare avec l'aide de la Minusca à des élections cruciales en juillet et août.

La Centrafrique, une "crise oubliée", s'alarme l'ONU
La Centrafrique, une "crise oubliée", s'alarme l'ONU

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com