Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 19:51

 

 

http://www.radiondekeluka.org   mercredi 8 avril 2015 14:05

 

Le Conseil national de transition (CNT, le parlement provisoire) demande l’annulation des décrets portant mise en place du comité technique d'organisation du Forum de Bangui, la désignation des membres du comité technique d'organisation du Forum national de Bangui et la création du Presidium du Forum national.

 
Dans une déclaration publiée le 7 avril à Bangui, les conseillers nationaux ont dénoncé le non-respect du consensus concernant la mise en place du comité d'organisation de ce rendez-vous. Par ailleurs, les parlementaires provisoires ont exigé l’abolition pure et simple des  décrets et l'ouverture d'une concertation autour de la question.

 
« Le Conseil national de transition invite l'exécutif dans son ensemble et particulièrement son excellence, Mme la Cheffe d’État de transition a bien vouloir rapporter les décrets portant respectivement création du comité technique d'organisation du Forum national de Bangui, désignation des membres du comité technique d'organisation du Forum national de Bangui et création du Presidium du Forum national de Bangui, à procéder à une large consultation des forces vives et la nation pour la mise en place des structures chargée d'organiser le Forum, en tenant compte des conclusions des travaux de la commission préparatoire », a recommandé Léa Koyassoum-Doumta, vice présidente du CNT.


« Le conseillers nationaux pensent légitimement que le Forum national de Bangui risque de connaître un échec si les autorités de la transition n'y prennent garde », a-t-elle prévenu.


Léa Koyassoum-Doumta précise les raisons de la demande formulée par les conseillers nationaux. « Les décrets signés en date du 4 avril 2015 s'exposent à une critique dont les principales sont l'absence de concertation préalable entre les prinicpales autorités de la transition et les forces vives de la nation avant la prise de décision du 4 avril dernier, l'éviction de la commission préparatoire du Forum national de Bangui avant la remise officielle de son rapport au gouvernement et la tenue du Forum, la similitude des missions du comité technique d'organisation et celles de la commission préparatoire du Forum, la désignation au sein du comité technique d'organisation de certaines personnalités nommément mises en cause par la population lors des consultations populaires à la base, organisée courant février-mars 2015 et l'exclusion du Conseil national de transition du processus des assises du Forum », a expliqué la vice-présidente du CNT.


Sur la question, le parlement provisoire entend interpeller le Premier ministre, Mahamat Kamoun, dans les prochains jours.

 
Au chapitre des réactions, figure celle du parti travailliste Kwa Na Kwa (KNK). Le parti politique ne s'inscrit pas dans la droite ligne de l'exécutif de la transition. Bertin Béa, secrétaire général par intérim de cette formation politique, se dit surpris par la publication  qu'il qualifie de violation des règles par la présidente de transition. « C'est à la surprise générale que nous avons suivi la publication des trois décrets sans concertation ni avec le CNT ni avec les forces vives de la nation. Cela démontre une fois de plus la volonté de Mme le Chef d’État de transition de violer délibérément la gestion consensuelle de la transition », a fait savoir le secrétaire général.


Le KNK remet en question la désignation de Jean-Jacques Démafouth par la présidente de transition, Jean-Jacques Démafouth qui, selon lui, n'est pas indiqué pour assurer la coordination d'un tel Forum sensé ouvrir la voie au décollage de la Centrafrique. « A un moment précis où nous sommes en train d'aller vers la réconciliation et le dialogue, comment pouvait-on imaginer un seul instant que Mme Samba-Panza puisse faire appel à une personnalité aussi marquée politiquement pour conduire ce comité technique. On voit que Mme le Chef d’État, en désignant M. Démafouth, a vidé totalement la commission préparatoire de sa substance parce qu'il y a une similitude dans les objectifs assignés aussi bien à la commission préparatoire qu'au comité technique de préparation de ce dialogue », a remarqué Bertin Béa.

 
Le parti menace de se retirer de ce rendez-vous inter-centrafricain qu'il traite de désordre. « Le KNK prend à témoin l'opinion nationale et internationale que si les conditions du dialogue inclusif ne sont pas remplies, notre formation politique ne participera pas à cette mascarade de dialogue qui est en préparation », a-t-il conclu.


Les trois décrets portant création du comité technique d’organisation, du Présidium et de la désignation des membres du comité technique ont été co-signés le vendredi dernier par le Chef d’État de transition, Catherine Samba-Panza et le Premier ministre, Mahamat Kamoun.

Forum de Bangui : le CNT exige l’annulation des décrets

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com