Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

21 avril 2015 2 21 /04 /avril /2015 15:43

 

 

 

Deux braconniers d’éléphants légendaires, Symphorien Sangha et Kallou David alias « Marocain » ont étés récemment interpellés au Congo Brazzaville et en République Centrafricaine.

 

Symphorien et Marocain sont connus pendant des années pour leurs implications dans la criminalité faunique dans les espaces TRIDOM et TNS du Sud-est Cameroun, surtout dans les parcs nationaux de Nki et Lobeke. Les deux accusés qui se sont spécialisés dans le braconnage d’éléphants et le trafic des pointes d’ivoires, sont tombés dans les mains des forces de maintien de l’ordre des deux payes.

 

Symphorien, condamné en Septembre 2013 à trois ans d’emprisonnement par un tribunal de Boumba et Ngoko de la région de l’Est du Cameroun, a été encore interpellé en Centre Afrique pour le même crime.

 

Le Centrafricain qui a la nationalité Camerounaise, a été demandé à payé 22 millions de francs CFA ou au cas contraire servir deux ans supplémentaires en prison. Sa condamnation liée au braconnage d’éléphant, le trafic des pointes et l’agression d’un éco-garde du MINFOF a été saluée par le Fonds mondial pour la nature (Wwf) comme un part franchir par les autorités Camerounaise à rendre justice dans le cas de criminalité faunique.

 

Mais, à un an de la fin de son incarcération, Symphorien est encore interpellé dans le même crime. Le braconnier notoire a déjà échappé la prison au moins trois fois, particulièrement en 2007 quand il a réussir à fuir la Centrafrique pour le Cameroun.

 

Pour sa part, Marocain, un autre braconnier d’éléphants célèbre du village de Mambele dans la région de l’Est du Cameroun, a été interpellé à Ouesso, une ville de frontière Congolaise avec le Cameroun. Marocain avait établir sa base à Ouesso ou il menait ses opérations de braconnage, de trafic d’ivoires et agression des touristes autour du parc national de Lobeke pendant. Une recherche a été lancée depuis 2009 qui visaient à arrêter Marocain.

 

© Camer.be : Franck BAFELI

Deux braconniers camerounais arrêtés au Congo et en République centrafricaine

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com