Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 avril 2015 5 03 /04 /avril /2015 11:34

 



Les populations peuhles, dont une grande partie sont réfugiées dans
les pays voisins, continuent d'être victimes des exactions des
 anti-balakas dans de nombreuses zones de Centrafrique.
 L’Association pour l’Intégration et le Développement Social de
Peuhls Centrafricains, (AIDSPC) en collaboration avec la Plate-forme
sous régionale Agropastorale Kawtal (PRAK) porte à votre connaissance
les faits suivants :

 - 125 femmes peuhles du village Nguing de la sous préfecture de Gazi,
 dans la préfecture de Membéré KADÏ, sont retenues par des anti
 balakas, dont 8 ont trouvé la mort suite de faim et de maladies et les
 117 restants sont maintenues prisonnières et maltraitées jusqu?à là
 par les antis balakas ;

 - Plus de 15000 peuhls sont bloqués dans des enclaves dans les zones
 de: la Lobaye, l’Ombella Poko, Nana Membéré, ouam pendé, ouam, yaloké,
 Boda, Berberati et Carnot. Les éleveurs peuhls continus d'y mourir de
 maladies et de faim et quand ils quittent l’enclave, ils sont à la
 main d’anti Balakas.


 - Une dizaine des éleveurs peuhls ont été tués il y’a quelques jours
 dans la zone de Nanagribizi, et plus d’une cinquantaine seraient
 portés disparus. Selon des témoignages concordants reçus par le
 journal Koaci, ces éleveurs peuhls auraient été attaqués sur leur «
 couloir de transhumance », et tués par des hommes armés, soupçonnés
 appartenir au groupe Anti-Balaka ;

 Vu cette situation, l’AIDSPC, en collaboration avec la Plate forme
 sous régionale Kawtal appelle les différentes institutions des Nations
 Unies, la communauté internationale et le gouvernement Centrafricain
 enfin à jouer leur rôle et sécuriser la population peuhle ; Ces zones
 doivent rapidement bénéficier d’une attention particulière pour
 favoriser le secours de ces otages ;


 En plus, nous sollicitons avec beaucoup d’urgence, le gouvernement de
 la transition de chercher à libérer le plus tôt possible, ces 117
 Femmes et notamment en venant au secours urgemment aux localités
 citées ci-haut.


 Fait à N’Djamena le, 01 Avril 2015


Pour l’Association pour l’Intégration et le Développement Social des
 Peuhls Centrafricains (AIDSPC)


 Houseini Bi Bouba Waziri, Président de l’Association, Coordinateur
Adjoint de la Plateforme Kawtal


Pour la Plate-forme sous Régionale Agropastorale Kawtal (PRAK)


Ahmat Moussa Hassan, Coordinateur de la Plateforme Kawtal

COMMUNIQUE DE PRESSE : les peuhls toujours en danger en Centrafrique

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com