Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

9 avril 2015 4 09 /04 /avril /2015 16:59

 

 

http://www.adiac-congo.com  Jeudi 9 Avril 2015 - 15:00

 

Après la dénonciation par les Anti- balaka et les ex-Séléka du décret portant convocation du Forum de Bangui, le Conseil national de transition (CNT) vient à son tour d'exiger le retrait de toutes les décisions y relatives. Ce qui fait planer le risque d'un report de cette grand-messe de réconciliation de tous les acteurs de la vie politique centrafricaine.

 

«Le Conseil national de transition (CNT) invite l'exécutif dans son ensemble et particulièrement son excellence, la présidente de la transition à bien vouloir rapporter les décrets portant respectivement création du comité technique d'organisation du Forum national de Bangui, désignation des membres du comité technique d'organisation et création du Présidium du forum national de Bangui. », a indiqué à la Radio Ndekeluka, Léa Koyassoum-Doumta, la vice-présidente du CNT, l’actuel parlement de transition.

 

Les parlementaires ont par ailleurs appelé la présidente Catherine Samba Panza à procéder à une large consultation des forces vives de la nation pour la mise en place des structures chargées d'organiser le Forum, tout en tenant compte des conclusions des travaux de la commission préparatoire. « Les conseillers nationaux pensent légitimement que le Forum risque de connaître un échec si les autorités de la transition n’y prennent garde.», a prévenu Koyassoum-Doumta avant d’annoncer l’interpellation du Premier ministre  sur cette question dans les prochains jours .

 

Le 7 avril dernier, plusieurs centaines de partisans des anciens présidents, François Bozize et Michel Djotodia ont manifesté devant le siège de la mission onusienne (Minusca) à Bangui pour réclamer la participation de leurs leaders au  futur forum. Ils ont en outre dénoncé les décisions unilatérales des autorités de la transition, notamment la désignation d’un bras droit de Samba Panza à la tête du comité technique. "Toutes ces nominations et ces entités créées, constituent une manœuvre visant à évincer leurs cadres du processus en cours", pensent les manifestants.

 

« En nommant Jean-Jacques Démafouth, la présidente a vidé totalement la commission préparatoire de sa substance parce qu'il y a une similitude dans les objectifs assignés aussi bien à la commission préparatoire qu'au comité technique de préparation de ce dialogue », a décrié Bertin Béya, secrétaire général du parti de François Bozize.

 

Les tractations de paix de Nairobi ne donnent pas elles aussi de signe prometteur. Malgré la signature par les représentants des groupes armés Anti-balaka et ex-Séléka d’une nouvelle version d’accord de paix, les deux ex-chefs d’État ont renoncé de reconnaitre les autorités de Bangui. La présidence kenyane qui a parrainé les négociations, n’a guère fait de commentaire sur ce sujet.

 

Rappelons que l’organisation du Forum de paix et de réconciliation à Bangui, a été recommandée à Brazzaville dans l’accord de cessation des hostilités signé le 23 juillet 2014. Le rendez-vous qui est prévu du 27 avril au 2 mai prochain a pour vocation, d’après le texte de Brazzaville, de réunir tous les frères ennemis centrafricains autour d’une même table.

 

Fiacre Kombo

Centrafrique : le Forum de Bangui encore incertain

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com