Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

7 avril 2015 2 07 /04 /avril /2015 19:01

 


 

Bangui, 07 avril 2015 (RJDH) Les dix huit mille trois cent personnes déplacées encore présentes sur le site de l’aéroport Bangui M’Poko sont appelés à quitter progressivement le site selon un calendrier qui leur sera présenté demain. L’annonce est faite ce jour lors de la conférence de presse de la Coordonnatrice principale de OCHA, Claire Bourgeois.

 

« Demain une délégation gouvernementale et la Coordination des Affaires Humanitaires en Centrafrique (OCHA) se rendront sur le site de M’Poko. A l’occasion de cette visite, le gouvernement annoncera le calendrier de la fermeture du camp », commence-t-elle lors de cette conférence de presse.

 

« Comme vous le savez, le gouvernement a décidé de la fermeture du camp pour des raisons de sécurité, économiques et d’hygiène. Aussi, il y a déjà énormément de gens qui sont revenus chez eux. De 100 000 personnes déplacées il y a un an, aujourd’hui on ne compte que 18 300 », ajoute-t-elle.

 

D’après l’humanitaire qui n’a pas montré le contenu du plan de la fermeture progressive du site, « il y aura tout un programme de 2 mois qui sera mis sur place et permettra aux personnes déplacées de retourner dans l’ordre, avec certains soutiens et encadrement ».

 

Elle est revenue sur le projet toujours actuel de relocalisation des déplacés de M’Poko sur le site Avicom dans la commune de Bimbo 3 avant de préciser que l’essentiel n’est pas de créer un site. « A présent, nous n’avons rien fait sur le site Avicom. Une enquête menée sur le site de M’Poko a révélé que seulement 70 ménages veulent aller à Avicom. Nous n’allons pas ouvrir un site pour ce nombre. Au contraire, nous discuterons avec chacune des familles et trouverons des solutions car c’est beaucoup mieux que les gens soient intégrés dans la population que d’être sur le site », déclare-t-elle.

 

Des mécanismes basés sur les groupes de cohésion sociale, les ambassadeurs de paix, les patrouilles des forces de sécurité dans les 3ème et 5ème arrondissements, permettront aux personnes souhaitant regagner leur domicile, de leur faire en toute sécurité.  La fermeture du site de M’Poko supplée au projet de relocalisation des personnes de ce site. La 7ème réunion du Groupe International de Contact sur la Centrafrique est revenue sur la nécessité pour le gouvernement de transition de fermer le site de M’Poko./

 

Naim-Kaélin ZAMANE

Centrafrique/Bangui : Le site des déplacés de M’Poko bientôt fermé

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com