Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

8 avril 2015 3 08 /04 /avril /2015 15:48

 

 

Bangui, 08 avril 2015 (RJDH) -Le ministre du Tourisme, Romaric Vomitiadé, accusé de viol de mineure, a été reconnu coupable des faits qu’il lui sont reprochés. Le tribunal a condamné ce dernier à deux ans d’emprisonnement ferme, une amende de 300.000 F CFA et un dommage et intérêt de deux millions de FCFA. Le verdict est tombé ce matin au tribunal de grande instance de Bangui.

 

C’est par des pleurs que les parents du désormais condamné, Romaric Vomitiadé, ont accueilli la décision du Jury. Déçu, un parent du condamné s’exclame « c’est de la manipulation pure et simple. Nous ne pensons pas que ce soit le droit qui vient d’être dit. C’est un complot, conçu de loin, c’est pour cela que vous avez vu dans la salle, tout le monde était triste à l’annonce du jugement ».

 

Le verdict arrange le parquet de Bangui. Une source proche du parquet parle d’une décision qui prouve la capacité de l’appareil judiciaire centrafricain à combattre l’impunité. « C’est un exemple que nous venons de donner. Alors que les uns et les autres pensent que l’appareil judiciaire est complètement anéanti, cette décision vient dire le contraire. Un ministre est reconnu coupable après toutes les procédures nécessaires de justice. C’est un soulagement ».

 

Pour la défense, cette décision n’est pas correcte. Le conseil du condamné a promis faire appel de la décision. « Ce qui est certain, nous allons faire appel. Mais pour le moment, nous nous donnons le temps avec le client pour dégager une démarche commune à suivre » a confié un des avocats du condamné.

 

Romaric Vomitiadé a été accusé d’avoir violé une fille de 16 ans lors d’une mission qu’il avait conduite en janvier dernier dans la ville de Yaloké dans le cadre des consultations populaires à la base. Ce dernier a été arrêté et placé sous mandat de dépôt le 23 mars 2015. Le procès s’est tenu le 1er avril dernier. Le procureur de la République avait requis ce jour, une peine de 5 ans avec une amande de 500000 Fcfa./

 

Sylvestre Sokambi

Centrafrique/Bangui : Le ministre accusé de viol condamné à deux ans d’emprisonnement ferme avec une amende 300.000 FCFA

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com