Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 16:54

 

 

Bangui, 02 avril 2015 (RJDH)—Dans un communiqué de presse publié le 28 mars et signé de Richard Soumalekre, porte-parole de la Coordination Nationale des Opérations des Anti-Balaka, les comzones de ce mouvement ont, après une assemblée générale du 28 mars, protesté contre le Coordonnateur National, Édouard Patrice Ngaïssona. Ils ont en sept points montrés les motifs de leur désengagement de ce dernier.

 

Au premier point de leur argumentation, la création du Parti Centrafricain pour l’Unité et le Développement (PCUD). Selon le document, les groupes Anti-Balaka sont un « mouvement d’insurrection populaire et apolitique, une réponse à l’agressivité et à l’extrême violence infligée à la population centrafricaine. Dès la création du PCUD, notre parti s’est désolidarisé de cette entité ».

 

De cette désolidarisation, découle, selon toujours le document, un certain nombre de conséquences dont la désignation des représentants des Anti-Balaka au Forum de Bangui. « Nous rejetons unanimement…la prétention de M. Édouard Patrice Ngaïssona, chef de ce parti politique de se mêler des affaires des Anti-Balaka et de surcroît de s’arroger en toute illégalité du droit de désignation unilatérale d’une délégation pour représenter les Anti-Balaka au Forum de Bangui », découvre-t-on au troisième paragraphe du communiqué.

 

Une « coordination légitime » sera mise en place après le retour des représentants des Anti-Balaka invités à Nairobi pour des pourparlers. Tel est l’essentiel du troisième point. « La Coordination Nationale des Opérations du mouvement patriote d’auto-défense, les Anti-Balaka attend avec quiétude et fermeté le retour de sa délégation légitime, déployée aux assises de Nairobi aux fins de convoquer une assemblée générale, à l’issue de laquelle, une Coordination Générale crédible sera désignée pour conduire sa destinée ».

 

Les vaines tentatives du RJDH empêchent d’avoir les réactions du Coordonnateur National des Anti-Balaka et président du PCUD, Édouard Patrice Ngaïssona.

 

Le Parti Centrafricain pour l’Unité et le Développement a été mis en le 29 novembre 2014./

 

Naim-Kaélin ZAMANE

Centrafrique/Bangui : La coordination nationale des opérations des Anti-Balaka se désengage de Patrice Édouard Ngaïssona

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com