Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

22 avril 2015 3 22 /04 /avril /2015 16:29

 

 

Centrafrique/Alindoa : Un chef du village tué par un homme identifié comme ex-Séléka
 

Alindao, 22 Avril 21015 (RJDH) - Le chef du village Kongo Bazanga situé à plus de 10 Km d’Alindao sur l’axe Pavica-Kongbo-Kembe a été froidement abattu ce 13 Avril par un élément de l’ex-Séléka sur ordre de son chef communément appelé Com-Zone. L’événement s’est produit vers 16h au domicile même du chef du village devant sa famille au regard de tout le monde.

 

Selon les faits relatés par un témoin de cet événement, le feu  Hyppolite NDJOUNGOUNDJOU a été abattu froidement devant sa famille face au refus de ce dernier de céder à la technique mafieuse des deux éléments de l’ex-Séléka qui voulaient emporter gratuitement le cabri d’un de ses villageois. « Ils étaient rentrés dans le village à moto et demandaient aux villageois de prendre un cabri qui passait dans la cour. Le refus du chef semble mettre de l’huile sur le feu. Il a fini par recevoir brutalement en pleine joue des paires de gifle avant qu’un ex-Séléka lui tire une balle dans les jambes. Il a succombé de sa blessure après quelques heures d’hémorragie », a raconté une source locale. Cet acte horrible a effrayé les habitants de Kongo-Banza qui ont vidé le village pour se réfugier dans la brousse.

 

D’après une autre source locale, les combattants de l’ex-Séléka d’Alindao et de Pavica se sont  rendus dans le village quelques jours après pour dédommager la famille du défunt avec une somme de 100.000 Fcfa.

 

Notons que dans la Basse-Kotto où vivent encore les combattants Séléka, des exactions continuent d’être commises sur la population civile. En dehors de la brigade de la gendarmerie, aucune force conventionnelle n’est présente./

 

RJDH

 


Centrafrique/Bozoum : Des cas de pillages enregistrés dans les locaux de l’Inspection Académique de la ville.

 

Bozoum, 22 avril 2015 (RJDH) --- L’inspecteur académique de la ville de Bozoum (nord), s'indigne des multiples cas de vandalisme enregistrés dans les établissements scolaires de cette localité. Le dernier fait remonte à la nuit du 19 au 20 Avril, où les bureaux de l’inspection fondamental 1 de l’Ouham-Pende et du chef de secteur scolaire ont été vandalisés   par des personnes non identifiées.

 

Selon Rigobert Yakoéssé, chef de la circonscription de l’Ouham-Pende, c’est la 2ème fois en moins de deux semaines que son service a été visité par ces personnes mal intentionnées. « Ils ont cassé la clef de la porte centrale avant d’avoir accès à l’entrepôt de l’inspection où tous les document ont été saccagés. Mais aucun de ces documents n’a été emporté. Ils ont seulement emporté un seau d’eau et des gobelets », a-t-il expliqué.

 

Situation similaire dans le bureau du chef du secteur scolaire de la ville de Bozoum, où toutes les armoires ont été cassées, saccagées et malicieusement fouillées par ces hommes non identifiés. «Les voleurs cherchaient certainement de l’argent, malheureusement, ils n’ont rien trouvé. Cette situation est déplorable surtout à ce moment précis où des Ongs réhabilitent des bâtiments scolaires et administratifs», a-t-il poursuivie.

 

Aucune initiative de prévention n’est encore mise en place pour lutter contre ces actes de vandalisme./

 

Alban Junior Namkomona

Centrafrique/Alindoa : Un chef du village tué par un homme identifié comme ex-Séléka

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com