Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

17 mars 2015 2 17 /03 /mars /2015 19:27

 

 

http://www.radiondekeluka.org     mardi 17 mars 2015 15:19

 

Le marché central de Bambari, chef lieu de la préfecture de la Ouaka, situé au centre-est de la République Centrafricaine, rouvre ses étalages ce mardi 17 mars après 10 mois de fermeture. Le climat d'insécurité qui a prévalu à Bambari a engendré la division et la haine au sein de la population. Les affrontements inter-communautaires ont brisé les bonnes relations existant entre les diverses communautés. Le rapprochement entre les sociétés chrétienne et musulmane ont conduit à l'arrêt systématique du marché, entraînant la perte du pouvoir d'achat de la population surtout paysanne.


Plusieurs personnalités ont fait le déplacement de Bambari, notamment le ministre résident de la Ouaka Joseph Agbo, celui de la Sécurité publique Samedi Nicaise Karnou, le général de l'opération Sangaris Bellot Desminières, le général Joseph Zoundéko de l'ex-coalition Séléka ainsi que les représentants des organismes nationaux et internationaux.

 
Le chef de Bureau de la Mission intégrée multidimensionnelle de stabilisation de la Centrafrique (Minusca), antenne de Bambari, a déclaré lundi 16 mars à propos de l'ouverture du marché que, « Les filles et fils de Bambari vont saisir cette occasion pour ouvrir leur cœur et opter pour la paix et le vivre ensemble ».

 
Le président de la délégation spéciale de ville de Bambari, Abel Matchipata, a sollicité l'appui des partenaires, notamment les soldats français de l'opération Sangaris ainsi que l'ONG Mercy Corps, pour la reconstruction de ce joyau saccagé par les événements malheureux qui ont secoué la ville.  Abel Matchipata estime que « Cette cérémonie de grande envergure marque un bon départ pour le rétablissement définitif de la paix dans la Ouaka ».


« La sécurisation du marché sera assurée par les Casques bleus, les gendarmes et policiers centrafricains qui seront bientôt déployés à Bambari », a précisé Samedi Micaise Karnou, ministre de la Sécurité publique.


Lundi au niveau du marché central, des mines anti-personnelles enfouies çà et là  ont été détectées et détruites par les éléments français de l'opération Sangaris.

 

 

Centrafrique/Bambari : Reprise des activités au marché centrale et à la gare routière
 

Bangui, 17 mars 2015 (RJDH)---Le ministre de la Sécurité Publique, Emigration-Immigration, Nicaise Samedi Karnou, a effectué, le lundi 16 mars, une mission de quelques heures à Bambari dans la Ouaka. Lors de cette visite, le membre du gouvernement a assisté à la réouverture du marché de la ville ainsi que de la gare routière.

 

La visite du ministre de la Sécurité Publique a été marquée par une grande réunion tenue à la place du marché. Plusieurs milliers de personnes ont pris part à cette réunion qui a permis aux autorités locales, onusiennes et gouvernementales de délivrer un message commun de paix et de cohésion sociale.

 

Dans le mot de bienvenu qu’il a prononcé, le maire de la ville Abel Mampata a rappelé à ces administrés que sans l’effort des uns et des autres, la paix ne saurait être possible à Bambari. « La paix, c’est une affaire de tous les habitants de Bambari sans aucune distinction. Il appartient aux filles et fils de Bambari de cultiver la paix et de la préserver »,  a-t-il indiqué.  

 

Pour le commandant de la force Sangaris à Bambari, le général Bello, la réouverture du marché est un signe de la reprise des activités. « Nous ouvrons aujourd’hui le marché de Bambari. Cet évènement montre que la vie est possible, c’est un bon signe ». Mais l’officier a appelé les habitants de cette ville à capitaliser cet évènement. « Il est aujourd’hui temps de mettre à profit cette réouverture ».

 

Le général Bello a invité les autorités à déployer l’administration dans la ville de Bambari. Ce dernier a rassuré la population quant à la sécurité. « La gare routière et le marché seront protégés »,  a-t-il lancé.

 

Dans son discours de circonstance, le chef de mission de la Minusca à Bambari, Zlatro Bars Pimtroff a rappelé le soutien de la Minusca au côté de la population de Bambari. « La présence de toutes les communautés ici montre que la paix est possible, le revivre ensemble est possible, c’est signe d’encouragement », a déclaré le patron de la représentation de la Minusca dans cette ville.

 

Dans son intervention, le ministre de la Sécurité Publique, Emigration-Immigration, Nicaise Samedi Karnou a rappelé que le marché est un bien public. « Le marché n’a ni couleur, ni religion ni ethnie, il appartient à tout le monde ». Pour le membre du gouvernement, la réouverture du marché de la gare routière de Bambari est une preuve que le gouvernement n’a jamais oublié la population de Bambari.

 

Nicaise Samedi Karnou a appelé les habitants de Bambari à combattre les manipulations quelques soit leur origine.

 

Le ministre de la Sécurité Publique a promis rétablir la sécurité à Bambari comme il l’a fait à Bangui et Bria « je suis venu annoncer la fin de la récréation, l’Etat ne badinera plus avec celui ou celle qui osera se mettre au travers de la loi »,  a lancé Nicaise Samedi Karnou.

 

Après la visite de la place du marché, le marché a été rouvert en présence des autorités locales, onusiennes et gouvernementales.

 

Le ministre de la sécurité Publique a discuté avec la cinquantaine de gendarmes détachés à Bambari. Ceux-ci ont eu droit à leur Prime Générales d’Alimentation (PGA).

 

C’est la deuxième visite du ministre de la Sécurité Publique depuis sa nomination à ce poste en janvier dernier. /

 

Sylvestre Sokambi 

Ouverture du marché central de Bambari après 10 mois de fermeture

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com