Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

6 mars 2015 5 06 /03 /mars /2015 12:56

 


 

Bangui, 05 mars 2015 (RJDH)—La journée du 04 mars est marquée dans les deux sous-préfectures de la Nana-Gribizi, à savoir Kaga-Bandoro et Mbrès, par le lancement des travaux des consultations populaires à la base. Des autorités locales en passant par les déplacés, tous réclament des projets agricoles et le désarmement des groupes armés.

 

Ces attentes ont été exprimées le premier jour de ces consultations populaires à la base à Kaga-Bandoro. Pour le premier groupe qui est celui des autorités locales, il faut tout faire pour mettre un terme au cycle interminable de violence dans la Nana-Gribizi.

 

« Nous déplorons la violence qui sévit dans notre zone depuis presque deux ans. Nous demandons la paix à travers le cantonnement des combattants de l’ex-Séléka et leur désarmement complet », a fait comprendre le représentant des autorités locales lors des consultations.

 

Quant à l’Organisation des Femmes Centrafricaines (OFCA), les actes de violence subis par des femmes sont de trop, d’où une réelle cessation des hostilités comme arrêté à Brazzaville. D’après ces femmes, « beaucoup d’entre elles ont été victimes de violences sexuelles. A celles-là, nous réclamons une prise en charge. Nous regrettons également la destruction de nos champs par des peulhs armés et les nombreuses pertes en vies humaines. Pour cela, nous demandons le désarmement effectif des groupes armés, la restauration de l’autorité de l’État pour que la paix véritable puisse s’installer ».

 

Le dernier et troisième groupe qui est celui des femmes déplacées a mis en exergue l’urgence de la création des activités génératrices de revenu et des projets pour leur relèvement rapide. « Il est aujourd’hui nécessaire de désarmer même de force les groupes armés, d’initier en faveur de nous femmes déplacées des projets agricoles et des activités qui pourraient nous faire de l’argent », a expliqué le porte-parole des femmes déplacés de Mbrès.

 

Les travaux des consultations populaires à la base dans les villes de Kaga-Bandoro et Mbrès ont commencé le mercredi 04 mars à 15h dans la salle de réunion de la Minusca et ont pris fin le même jour à 19h. Ils se poursuivent ce jour sous la présidence du ministre résident Eloi Anguimaté./

 

Daniel Nguérélessio

Centrafrique: Les populations de la Nana-Gribizi réclament le désarmement des groupes armés

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com