Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

11 mars 2015 3 11 /03 /mars /2015 18:27

 


 

Bandoro 11 Mars 2015 (RJDH --- Cinq jours après la clôture des activités des  consultations à la base tenues dans la ville de Kaga-Bandoro (centre-nord), la Minusca et la  Sangaris ont organisé une visite des  bâtiments administratifs occupés par les ex-Séléka. Selon le chef du bureau de la Minusca de Kaga-Bandoro, René Ounala, la visite s’inscrit dans le cadre de la restauration de l’autorité de l’Etat.

 

« Nous avons eu à discuter avec les responsable des ex-Séléka qui ont accepté de libérer les locaux administratifs qu’ils occupaient. Mais les inquiétudes concernent l’installation de leurs éléments dont la majorité ne sont pas des ressortissants de Kaga-Bandoro. Nous allons identifier des espaces en collaboration avec les autorités locales pour leur relocalisation et la Minusca veillera sur leur sécurité »,  a expliqué René Ounala

 

Le  chef de bureau de la Minusca à Kaga-Bandoro a annoncé la formation des ex Séléka dans les différents domaines. « La Minusca et les partenaires au développement vont initier  des projets en leur faveur en attendant le processus du désarment, démobilisation et Réinsertion. Et ensuite les policiers des Nations Unies, les policiers et les gendarmes nationaux seront déployés dans la ville pour un retour de la justice »,  a-t-il dit.

 

Une réunion sera organisée  avec les autorités communales et celles de la Minusca et la Sangaris, afin d’identifier les espaces. Le chef de mission de la Minusca a été accompagné du préfet intérimaire et le premier adjoint au maire de la Nana Gribizi. /

 

Daniel Guérélessio

 

 

Centrafrique/Bangui : Des femmes réclament de l'ONU, la réhabilitation des FACA
 

Bangui, le 11 mars 2015 (RJDH) --- Les femmes de l'Organisation des Femmes Centrafricaines et celles des autres ONG ont fait un sit-in ce matin devant le siège de la Minusca à Bangui, pour réclamer  la réhabilitation des Forces Armées Centrafricaines  (FACA). 

 

Elles sont une centaine, dont quelques-unes munies de marceaux de carton sur lesquels on peut lire ‘’Nous voulons la Paix. La paix durable’’, ‘’Oui à la reprise de nos forces  de défense FACA’’Cécile Guéret, présidente de l’OFCA justifie la manifestation qui selon elle a pour objectif de dénoncer tous les problèmes que la Centrafrique a connus," l'embargo sur le diamant,  la non réhabilitation des FACA".

 

« Des femmes centrafricaines  demandent  que les éléments des FACA reprennent leurs activités sans condition. Le militaire centrafricain ne peut pas s’attaquer à la population en ce moment. Il va plutôt contribuer à arrêter la vague de violence, parce qu’il a la connaissance du terrain", a-t-elle dit.   

   

Cécile Gueret reconnait par ailleurs, l'effort que fourni la communauté internationale en Centrafrique.  « Mais quand il s’agit d'aller en profondeur dans les quartiers et les provinces, ces éléments des forces internationale  éprouvent  des véritable difficultés car ils ne connaissent pas le terrain. Et ne sont pas habitués  avec la population, il se pose un problème de communication", a-t-elle  énuméré.

 

Cette manifestation se tient au moment où une équipe constituée de 15 membres du conseil de sécurité des Nations-Unies est en visite de deux jours en Centrafrique. La mission onusienne s'est rendue ce matin à Bria, une ville située dans le centre du pays. /

 

Thierry Messongo

Centrafrique/Kaga-Bandoro : Le chef de la Minusca visite les locaux administratifs occupés par des ex-Séléka

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com