Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

31 mars 2015 2 31 /03 /mars /2015 16:40

 

 

Bangui, 31 mars 2015 (RJDH) --- Des jeunes musulmans et chrétiens, habitant le 3ème arrondissement de Bangui, ont organisé une marche pacifique ce mardi matin pour réclamer la libération de l’ex-ministre et cadre de l’ex-Séléka, Ousman Mahamat Ousman. Les manifestants ont marché depuis le Km5  jusqu’au siège de la Minusca sur l’avenue Barthélémy Boganda.

 

« Nous avons organisé cette marche pacifique juste pour demander la libération de notre conseiller Ousman Mahamat Ousman, qui, grâce à lui aujourd’hui, certains jeunes chrétiens et musulmans du 3ème arrondissement se réunissent. Il nous a aidés moralement et financièrement pour la relance de nos activités commerciales », a dit Ibrahim Adam  qui s’est présenté comme président des jeunes musulmans.

 

Le cadre de l’ex-Séléka Ousman Mahamat Ousman était arrêté le 9 mars dernier à l’aéroport Bangui M’Poko pour détention Illégale d’armes.

 

Pour Ibrahim Adam,  les raisons de son arrestation ne sont pas justifiées, car il a une autorisation de port d’armes,  N°191 du 24 novembre 2014 signée par le général de brigade, chef d’Etat-major des armées,  Jérôme Bouba.

 

Mongigbé Boris Emmanuel, un autre manifestant, habitant le Km5 qui s’est présenté comme président des jeunes chrétiens du secteur,  estime que la libération de Ousman Mahamat Ousman permettra une bonne réussite du Forum de Bangui.

 

« Si nous n’avons pas manifesté pour plaider le sort de certains leadeurs des ex-Séléka et Anti-Balaka qui sont arrêtés, ce que ceux-là n’ont rien fait pour le vivre ensemble et la cohésion sociale. Donc, pour une bonne réussite du Forum de Bangui et la réconciliation nationale, nous demandons la libération de Ousman Mahamat Ousman », a-t-il déclaré.

 

A la fin de cette marche,  un mémorandum a été remis à la MINUSCA, avec ampliation à la présidente de la transition, au Premier ministre, et aussi au président du Conseil national de transition.

 

Le parquet de Bangui avait renouvelé, le jeudi 12 mars dans la soirée,  la période de garde à vue de l’ancien ministre et 2ème Vice-président du Front Populaire pour la Renaissance de Centrafrique (FPRC) Ousman Mahamat Ousman. Le Procureur de la République Ghislain Gresenguet notait que cette décision a été prise afin de poursuivre les enquêtes dans cette affaire./

 

Flora Sandrine Mbagna

 

 

NDLR : Si certaines informations tendant à faire croire que ce monsieur serait de nationalité  tchadienne et fut naguère sous-préfet à Moundou étaient avérées, cela pose quelques problèmes sauf si nous sommes revenus en Afrique Equatoriale Française (AEF)

Centrafrique/Bangui : Une manifestation pour réclamer la libération de l’ex-ministre Ousman Mahamat Ousman

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com