Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sommaire

  • : centrafrique-presse
  • centrafrique-presse
  • : informations générales sur la république centrafricaine et l'Afrique centrale
  • Contact

Recherche

Liens

3 mars 2015 2 03 /03 /mars /2015 17:23

 

 


 

Bangui, 03 mars 2015 (RJDH)— Après plus d’un an passé sur les sites des déplacés, les habitants d'une partie de 3ème arrondissement regagnent peu à peu leur domicile. Les activités scolaires tentent de reprendre. Plus de 1.200 élèves, musulmans et chrétiens, sont inscrits à l’école Nasradine au KM5.

 

Ce constat a été fait par le RJDH, qui a accompagné une visite organisée ce mardi 03 mars par  l’ONG Première Urgence Aide Médical International, dans le cadre de la Coordination et gestion des sites des déplacés. Cette visite permet aux déplacés de visiter leurs quartiers pour un retour progressif.

 

Arrivée juste pendant la recréation, plusieurs enfants jouent dans la cour. Une trentaine de déplacés du site M’Poko, habitant les quartiers Boulata et Ali, doivent se rendre à l’évidence en visitant les quartiers, le centre de santé Mamadou Mbaïki et l’école Nasradine afin de leur permettre un retour rassuré dans leurs quartiers.

 

 « C’est une école à deux temps. Certains enfants viennent le matin pour finir à 12 heures et d’autres doivent les remplacer pour finir dans l'après midi. Il ya l’ambiance car, les enfants  des deux communautés s’amusent bien », a expliqué un enseignant.

 

Mahamat Ali, un autre enseignant à l’école Nasradine déclare que 16 enseignants dont 12 chrétiens enseignent dans cet établissement. « Les enfants viennent des sites qui sont le Km5, d’autres viennent du 5e arrondissement et des quartiers Gbaya, Boulata, Ali (…). Nous recevons des enfants chrétiens et musulmans. Nous n’avons pas de problème liée à la religion, ce n’est pas notre problème », a-t-il déclaré.

 

Cette école privée se veut de faciliter l’éducation pout tous et favoriser la cohésion sociale entre les communautés du Km5. Un élève témoigne cette cohésion parmi eux. « Je suis là avec mes collègues musulmans. Mes parents ont regagné le quartier depuis deux mois et je suis inscrit ici », a dit Junior.

 

« Je suis un peu rassuré de tout ce que j’ai vu. Les enfants des chrétiens et musulmans sont là, même nos enfants s’ils reviennent, ils vont bien étudier ici », a témoigné une déplacés qui a effectué cette visite.

 

C’est depuis le 5 décembre 2013 que plusieurs habitants du Km5 ont quitté les quartiers pour se refugier sur les sites des déplacés. Les écoles ont été perturbées ainsi que le bon fonctionnement de ce centre commercial. /

 

Fridolin Ngoulou

Centrafrique/Bangui : Plus de 1.200 enfants musulmans et chrétiens étudient à l’école Nasradine au KM5

Partager cet article

Centrafrique-Presse.com